En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 1 heure 32 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 3 heures 11 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 6 heures 4 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 7 heures 12 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 8 heures 25 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 8 heures 51 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 10 heures 7 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 10 heures 15 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 10 heures 39 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 2 heures 12 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 3 heures 26 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 7 heures 30 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 8 heures 2 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 9 heures 50 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 10 heures 14 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 10 heures 40 min
© Kay Nietfeld / dpa / AFP
© Kay Nietfeld / dpa / AFP
Décalage ?

Commission Von Der Leyen : une équipe décalée des rapports de force politiques européens

Publié le 11 septembre 2019
Ce mardi midi, la nouvelle présidente de la Commission européenne-Ursula von der Leyen- en a dévoilé la composition. Une Commission qui compte 13 femmes sur 27 places dont Sylvie Goulard au Marché intérieur.
Thibault Muzergues
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibault Muzergues est un politologue européen, auteur de La Quadrature des classes.  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi midi, la nouvelle présidente de la Commission européenne-Ursula von der Leyen- en a dévoilé la composition. Une Commission qui compte 13 femmes sur 27 places dont Sylvie Goulard au Marché intérieur.

Atlantico : Les nouveaux clivages politiques européens se retrouvent-ils dans la Commission ? Qui semble s'imposer ?

Thibault Muzergues : On ne retrouve pas ces clivages parce que la Commission est nommée par les Gouvernements et par les chefs de Gouvernement ; il n'y a pas eu d'élections directes. Ils sont tous pro-européens.

Il y a plusieurs personnalités qui s’imposent, outre la Présidente Ursula Von der Leyen bien sur : Sylvie Goulard, très clairement, va jouer un rôle de leader à l’intérieur de la Commission. De meme que Margrethe Vestager, qui elle aussi est issue de la famille ALDE-Renew Europe et compte en plus une longue expérience en tant que Commissaire européenne. Il va falloir voir comment ces deux personnalités vont travailler toutes les deux, car elles n'ont pas leur langue dans leur poche, et des visions bien arretées qui ne seront pas toujours complémentaires. Outre ces deux femmes fortes, le Letton Vladis Dombrovskis va probablement être aussi une personnalité incontournable: il a été premier ministre de son pays, c’est son deuxième mandat de Commissaire européen, il est respecté dans la “Brussels Bubble”, des éléments qui devraient le rendre incontournable durant les cinq prochaines années. Généralement, quand vous avez été Premier ministre d'un pays, vous connaissez déjà un petit peu Bruxelles, et donc vous avez plus de poids à l'intérieur de la Commission. Sans oublier Frans Timmermans, qui reste lui aussi un pilier de la Commission, et un leader pour les Sociaux-Démocrates

Quels sont les postes les plus importants ? Quels commissaires vont peser le plus sur la politique européenne dans les prochaines années ?

Cela dépend bien entendu des intérêts de chacun (pour certains pays, l’agriculture est le poste le plus convoité). Mais tous les postes à dimension économique, et notamment la concurrence, seront les postes les plus influents, du fait de l’importance de Bruxelles dans la régulation de nos économies. D’autres commissions seront beaucoup plus périphériques - c’est le cas de l’élargissement, qui n’est clairement pas une priorité pour les cinq prochaines années (d’où la nomination d’un proche de Viktor Orban à ce poste), ,mais aussi de la politique étrangère, dans la mesure où les Etats gardent jalousement leurs prérogative.

Quelle conception de l'Europe se dégage de cette Commission ?

Une des nouveautés de cette Commission, c'est qu'elle a été très féminisée - c'est un signal assez fort qui est envoyé aux libéraux et aux socio-démocrates. Mais surtout c'est une Commission qui est une fois de plus complètement pro-européenne (sans être pour autant fédéraliste), ce qui n'était pas acquis au moment de sa constitution. Les Commissaires sont nommés par les gouvernements avant confirmation par le Parlement, et le risque était bel et bien présent que la Pologne ou l’Italie envoient des “commissaires-bulldozer" à l'intérieur de la Commission pour bloquer tout développement. Or, les Polonais ont joué le jeu, et la crise gouvernementale en Italie a permis au PD de revenir au pouvoir et de nommer Gentiloni,  qui va travailler "collectif" dans la Commission.

Du point de vue français, une des grandes questions va être la relation entre Sylvie Goulard et les autorités à Paris. Emmanuel Macron pense-t-il pouvoir l'influencer par le fait qu'elle soit Française et qu'elle soit nommée par lui ? Sylvie Goulard a un caractère bien trempé; elle est également très indépendante et très sincèrement en l’Europe. Officiellement, les Commissaires sont sensés être au service de l’intérêt européen, pas de l’intérêt national - une chose que les gouvernements nationaux ont parfois du mal à accepter. Dans le cadre d’un gouvernement français beaucoup plus unilatéraliste que ne le laissent entendre les déclarations du Président, il y aura probablement matière à conflit, et il sera intéressant de voir qui de l’exécutif national ou de la Commissaire l’emportera lorsque ce sera le cas. Au delà, et  comme toujours à chaque nouvelle Commission, la situation française pose la question plus large de savoir quelle sera la relation entre une Commission nommée par les chefs de gouvernement, et le Conseil composé de ces memes chefs de gouvernement. La Commission aura-t-elle un poids suffisant pour s’imposer face au conseil? Certaines personnalités qui dépendent peu de leur capitale (c’est le cas de Frans Timmermans, de Valdis Dombrovskis, ou encore de Margrethe Vestager) feront pencher la balance vers Bruxelles, d’autre non. Ce sera le travail de Charles Michel et d'Ursula van der Leyen d’amener la autorité supra-étatique qu’est la Commission et le très intergouvernemental Conseil à travailler ensemble. Si le courant ne passe pas, le Parlement européen pourrait en profiter pour multiplier les initiatives.

Quel est le rôle de Sylvie Goulard dans la nouvelle Commission ?

Il y a deux défis pour elle : le premier va être de trouver sa place dans cette Commission - Goulard est une personnalité forte, ce qui est une bonne chose, mais cela peut également l’amener à rentrer en conflit avec ses collègues - la relation avec Vestager sera probablement une clé de son intégration, dans la mesure où ce sont les deux commissaires libérales qui ont le plus de chances de rentrer en conflit, du fait de leur caractère bien trempé et de leurs compétences qui vont se chevaucher (tandis que Vestager aura institutionnellement l’avantage).

Son deuxième défi sera sa relation avec Paris, et notamment avec Emmanuel Macron. On sait désormais que Jupiter n’apprécie guère l’ombre portée par d'éventuels satellites. Le satellite Europe de son dispositif européen saura-t-elle exister tout en restant en orbite, ou assistera-t-on à une relation plus conflictuelle? Le problème est en tous cas posée, et il faudra observer les premiers pas de la nouvelle Commissaire une fois sa nomination confirmée par le parlement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 12/09/2019 - 18:36
C'est qui ce type ?
Le niveau des commentaires c'est celui de BouFfeMerde TV ! manque Arlette Chabot et quelques vieux croutons assortis
C'est fatiguant cette histoire de robots!!!! Vu le faible nombre de posts et le nombre presque aussi faible de postiers j'ai pas l'impression que les zombies attaquaient
tubixray
- 12/09/2019 - 09:28
dictature bureaucratique
Elle poursuit son œuvre sans considérations pour le mode de vie des européens qu'elle devrait défendre.
Le CV de sa présidente est édifiant, une pro immigration assumée.
Au parlement, au conseil et à la commission, les peuples et les nations seront encore piétinés par le progrès et les droits des autres hommes.
J'accuse
- 11/09/2019 - 20:45
Politburo
Comme il est dit au début de l'article, la machine européenne avance indépendamment des élections.
Ce que les peuples veulent, les Bruxellois s'en foutent; en langage politicien, il disent qu'ils assument.
L'UE a été créée pour éloigner les peuples des décisions politiques: "vous votez, et on fait ce qu'on veut après; si ça ne vous plait pas, c'est pareil".