En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le secrétaire général du gouvernement, Marc Guillaume, a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre, Jean Castex

02.

Désirer une Noire, c'est du racisme !

03.

Et Apple mit en lumière l’impasse absolue dans laquelle se trouve l’UE…

04.

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

05.

Il est de bon ton de coucher - et surtout de se marier - à gauche...

06.

Pénurie et Punition : et la France se mit en tête de supprimer les forfaits internet illimités

07.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

03.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

04.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

05.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
"600 jours pour rebâtir la France"
Retrouvez l'analyse de Jean-Sébastien Ferjou sur le discours de politique générale de Jean Castex
il y a 50 min 35 sec
pépites > Justice
Enquête
Mort de Cédric Chouviat : trois policiers ont été mis en examen pour homicide involontaire
il y a 2 heures 10 min
pépite vidéo > Santé
Limiter les contaminations
Coronavirus : Olivier Véran considère que la situation en Mayenne est "problématique"
il y a 3 heures 40 min
décryptage > France
Restaurer l'autorité de l'Etat

Insécurité : les Premiers ministres changent, Macron et son manque de détermination restent

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Défense
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

Victoires militaires versus défaites politiques ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Europe
Cour de justice européenne

Et Apple mit en lumière l’impasse absolue dans laquelle se trouve l’UE…

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Politique
Discours de politique générale

Jean Castex, l'anti-Edouard Philippe...

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Economie
Crise économique

Jean Castex remet l’État sur tous les fronts, mais esquive l’efficacité des milliards investis

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Politique
Nouveau visage du macronisme

Jean Castex : un bon discours d’intention, mais combien de divisions ?

il y a 8 heures 1 min
light > Media
Parole présidentielle
14 juillet : près de 9 millions de téléspectateurs étaient réunis pour l'interview d'Emmanuel Macron
il y a 20 heures 22 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Blanquer écarté de l'Intérieur à cause de son attachement à la laïcité ; Dupond-Moretti séduit autant qu'il affole les hebdos, Bachelot enchante Match mais retarde ses mémoires ; Macron congelé jusqu'en 2022 ; La CGT employeur voyou
il y a 1 heure 21 min
pépites > Santé
Barrière contre le virus
Covid-19 : Jean Castex annonce que le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos "dès la semaine prochaine"
il y a 3 heures 23 min
décryptage > High-tech
Conseil national du numérique

Pénurie et Punition : et la France se mit en tête de supprimer les forfaits internet illimités

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Culture
Culture

"Je me retournerai souvent" de Michel Lambert : le peintre des replis de l’âme à l'écriture cristalline

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Société
Sélection naturelle

Il est de bon ton de coucher - et surtout de se marier - à gauche...

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Politique
Nouveau Premier ministre

Le style Castex : interprète ou auteur-compositeur ?

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Sport
Révolution

Utilisez l'IA à la gym pour vous maintenir en forme dès cet été

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean Castex se présente surtout comme la voiture-balai du précédent gouvernement chargée de dégager la route pour les deux ans qui viennent

il y a 7 heures 20 min
pépites > Politique
Majorité plus faible qu'Edouard Philippe
L'Assemblée nationale accorde sa confiance au gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 41 min
pépite vidéo > Insolite
Calme et sang-froid
Covid-19 : le tutoriel d’un parc d’attractions japonais pour adopter les bons gestes face au virus
il y a 21 heures 40 min
© Capture d'écran
© Capture d'écran
Sérieux s'abstenir...

​La guerre des dames aura-t-elle lieu entre Bolsonaro et Macron ?

Publié le 26 août 2019
Moi, j'aime beaucoup Michelle Bolsonaro. Pourtant je n'ai rien contre Brigitte Macron.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Moi, j'aime beaucoup Michelle Bolsonaro. Pourtant je n'ai rien contre Brigitte Macron.

Entre le Brésil et la France, l'ambiance est lourde et inquiétante. À cause du CO2, de l'Amazonie, la guerre menace. Un nouveau pas vient d'être franchi vers une confrontation armée désormais inéluctable. Car Macron a été touché dans ce qu'il a de plus précieux.

Le président brésilien a osé, en effet, s'en prendre à Brigitte Macron. Un de ses partisans s'était amusé (et c'était pas vraiment drôle) avec un tweet sur lequel il avait posté les photos des deux couples présidentiels : Jair et Michelle, Emmanuel et Brigitte.

Avec ce commentaire très flatteur pour Michelle et passablement injurieux pour Brigitte : « Voilà de quoi Macron est jaloux ! ». Le numéro un brésilien est à la finesse ce qu'un chardon est à une rose. Il a ajouté à ce tweet le commentaire suivant : « Eh, faut pas l'humilier le mec ! ».

Seul Donald Trump avait fait mieux en disant de Brigitte Macron, lorsqu'il l'a vue la première fois : « Elle est bien conservée ». Dans le genre sans gène, le président américain est sans pareil. Mais son homologue brésilien fait tout pour lui ravir la vedette.

Cette péripétie provoque des commentaires outragés dans la plupart de nos journaux. Pour ce qui nous concerne, nous ne la prenons pas au tragique. D'une part, parce que nous savons que la plupart des guerres ont éclaté à cause des femmes : sans Hélène, celle de Troie n’aurait jamais eu lieu. D'autre part, parce que l'injurieux tweet brésilien nous a permis de découvrir les photos de Michelle Bolsonaro. Toutes les Brésiliennes sont réputées très jolies. Elle l'est. Et entre elle et Emmanuel Macron, mon choix est définitivement arrêté...

Comme tout ça me met de bonne humeur, me revient une charmante histoire juive. Ça se passe à Varsovie, dans les années 30. Un jour, le banquier Weintraub dit à sa femme Sarah : « Écoute, il faut que je prenne une maîtresse ». Sarah hurle : « Porc, goujat, salopard, jamais tu n'auras mon accord ! Ou alors, je divorce». Weintraub à sa femme : « Écoute, c'est un problème de standing pour moi. Nous devons tenir notre rang. Est-ce que tu sais que le banquier Grossmann, mon concurrent et mon rival, a une maîtresse, lui ? ».

Sarah se gratte la tête et réfléchit : « Si c'est pour l'image, c'est d'accord. Nous n'allons pas nous laisser humilier par ce Grossmann. » Très content, le banquier Weintraub prend une maîtresse avec l'accord de son épouse. Un soir, ils sont tous les deux à l'opéra. Weintraub dit à sa femme : « Regarde dans la loge d'à côté, il y a le banquier Grossmann avec sa maîtresse ». Sarah prend ses jumelles et regarde : « Pff, la notre est mieux !». Vous pensez sans doute que cette histoire-là n'a pas grand chose à voir avec Bolsonaro et Macron. Peut-être, mais elle tellement plus drôle que leur querelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 27/08/2019 - 23:09
@paulquiroulenamasse pas mousse : tout à fait d'accord
Ce Macron 1er (et espérons le ....dernier....!!) est un personnage détestable qui rabaisse la France en se vautrant parmi les dégénérés de toute sorte qui l'insultent publiquement et en méprisant les pauvres français "de souche" qui font ce qu'ils peuvent sous les coups de la mondialisation agressive.
Il est encore pire que Hollande, car au moins, il nous faisait marrer avec son scooter et ses discours sous la pluie....Il faut croire que le destin de la France et de s'enfoncer de plus en plus sous le poids de ses élites décaties et perverses.
Quand va-t-on toucher le fond et surtout dans quel état ?.....
Paulquiroulenamassepasmousse
- 27/08/2019 - 17:10
Quand on n'est pas
Quand on n'est pas respectable, on n'est pas respectée..... Qui peut croire que Bolsonaro n'a pas vu les photos de Brizit et Manu avec des "dragqueens" le soir de la fête de la musique et celles où ils enlacé les racailles antillaises...
Benvoyons
- 27/08/2019 - 09:31
Désolé j'ai oublié l'Ecologie
Mme Borsalino sera très efficace pour la Biodiversité Brésilienne du Bois de Boulogne.
Un bon recyclage, alors que son mari attise le feu en Amazonie .