En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

03.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 8 heures 16 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 11 heures 31 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 14 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 17 heures 23 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 18 heures 29 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 19 heures 36 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 22 heures 46 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 9 heures 7 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 12 heures 18 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 16 heures 30 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 23 heures 3 min
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Gel des négociations

Rachat du Groenland : mais que diable allait faire Donald Trump dans cette galère ?

Publié le 23 août 2019
Le coup médiatique de Donald Trump s'explique par la stratégie américaine dans l'Arctique, une zone de plus en plus disputée.
Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) à Paris. Son ouvrage Les Mondes polaires (PUF, 2019) sortira en librairie le 16 octobre.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mikaa Mered
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mikaa Mered est professeur de géopolitique des pôles Arctique et Antarctique à l’Institut Libre d’Étude des Relations Internationales (ILERI) à Paris. Son ouvrage Les Mondes polaires (PUF, 2019) sortira en librairie le 16 octobre.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le coup médiatique de Donald Trump s'explique par la stratégie américaine dans l'Arctique, une zone de plus en plus disputée.

Atlantico : il y a eu un effet de surprise générale cette semaine à propos de l’initiative de Donald Trump qui a déclaré vouloir acheter le Groenland au Danemark. Est-ce qu’il est possible pour un Etat d’acheter un territoire étranger ? A quelles conditions ? Dans ce cas précis, était-il possible de le faire ?

Mikå Mered : Dans l’absolu, il est possible d’acheter un territoire, que ce soit une parcelle, par exemple pour faire une base militaire ou un port, ou un pays entier, à la condition sine qua non qu’il y ait un consentement des populations à ce rachat. Dans le cas du Groenland, le consentement à l’annexion par rachat aurait donc dû prendre la forme d’un référendum. Il n’y a certes pas beaucoup de précédents, mais c’est tout à fait possible dans le droit international. Rien n’empêche de passer un traité d’achat, de transfert de territoire avec un autre Etat moyennant finance ou protection militaire.

Mais c’est là où le cas intéressant : les Groenlandais n’ont aucun intérêt à vendre leur pays aux Américains. Ni les Groenlandais ne le veulent, ni les Danois en réalité. A partir de là, il était certain, dès le départ, qu’aussi bien le Danemark et le Groenland opposeraient une fin de non-recevoir à Donald Trump. Et Donald Trump le savait bien.

Comment expliquer le refus du Danemark et du Groenland ?  

Il y a deux raisons. Le Groenland de son côté, cherchant à devenir indépendant, veut éviter le scénario dans lequel ils remplaceraient une tutelle par une autre tutelle, qu’elle soit politique ou économique. Très attachés à cette indépendance, les Groenlandais n’ont aucun intérêt à se vendre, ni maintenant, ni dans un futur proche.

En ce qui concerne les Danois, il faut comprendre qu'aujourd’hui le Groenland dispose d’un statut de semi-autonomie au sein de la couronne danoise. Le Groenland peut théoriquement déclarer son indépendance à n’importe quel moment. Les Danois sont donc dans une situation où leur intérêt principal, c’est d’accompagner ce territoire pour que, l’indépendance réalisée, elle ne se fasse pas contre le Danemark : il faut que cette indépendance se réalise d’un commun accord. Ils veulent en somme quelque chose qui ressemble au Commonwealth britannique. Il s’agit pour eux de conserver une porte d’entrée privilégiée au Groenland.

Quels sont les intérêts du Danemark au Groenland ? Qu’est-ce qui pouvait donc intéresser Donald Trump dans le pays ?

Il y a un intérêt diplomatique d’abord. Le Danemark participe aujourd’hui au jeu arctique, par la grâce de ce territoire. Aucun autre territoire danois n’est situé au-dessus du cercle polaire. Le jour où le Groenland devient indépendant, le Danemark perd donc sa qualité de pays arctique. Or l’Arctique va devenir un territoire stratégique à l’échelle mondiale.

Deuxième raison : le Groenland est un immense trésor à ressources. Il regorge de pétrole, de gaz, de minerais en tout genre. Pour l’économie danoise – et en particulier les grands groupes de construction, de logistique, ingénierie, ou des groupes miniers – cela vaut le coup de conserver un accès privilégié au Groenland pour pouvoir exploiter in fine ces ressources.

Comme vous l'avez dit, Donald Trump ne pouvait ignorer la décision du Groenland et du Danemark, et la difficulté qu’il aurait, au Congrès et à la Chambre des Représentants, à faire entériner cette décision. Pourquoi donc cette initiative médiatique qui semble hasardeuse ?

C’est tout sauf hasardeux.

En matière de politique intérieure, sa méthode consiste à saturer l’espace médiatique afin de réduire l’exposition de ses opposants. En l’occurrence, les démocrates lancent leurs primaires. Donald Trump veut donc les réduire au silence médiatique. C’est la première raison qui explique cette initiative.

Le deuxième sujet, c’est qu’au niveau international, les Etats-Unis se sont réengagés stratégiquement dans l’Arctique. Tout est bon, à toutes les échelles de l’administration, pour porter des messages forts à l’International sur cette idée de réengagement américain en Arctique. Donald Trump n’ignore évidemment pas l’incapacité d’acheter le Groenland. Ce qu’il essaie de faire, c’est envoyer un message fort à la Russie dans un premier temps,  à la Chine dans un deuxième temps, et à l’ensemble des puissances arctiques enfin. 

Pour aller plus loin, lisez le livre de Mikå Mered, Les mondes polaires, à paraître au PUF le 16/10/2019.

Propos recueillis par Augustin Doutreluingne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

03.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Labarthe
- 23/08/2019 - 20:43
Difficile de deviner les
Difficile de deviner les intentions de Trump. Ensuite, contrairement à certains commentaires, je ne pense pas qu’un imbécile peut devenir président des USA vu l’horrible panier de crabes qu’est le monde politique américain et encore plus avec les démocrates clintoniens progressistes, prêts à tout pour revenir au pouvoir et installer dans le monde leur idéologie mortelle pour les nations et les peuples. Ensuite , Truman avait déjà proposé d’acheter le Groenland’ ce pourquoi Trump vient d’envoyer sur zone le porte avion nucléaire TRUMAN. Enfin les Américains sont en position de faiblesse dans cette zone par rapports aux Russes et aux Chinois qui y deviennent de plus en plus actifs. Comme en Afrique ces derniers mènent une politique agressive de prêts et investissements. Or cette zone, une des plus sensibles de la précédente guerre froide reprend toute son importance, notamment avec la « route du nord » ouverte par le réchauffement climatique. Les navires venant de Chine mettent deux fois moins de temps que par Suez.
Phlt1
- 23/08/2019 - 13:48
Très discutable
interprétation de Mika Meered quant à l'intention de Donald Trump. Voici la mienne: Donald Trump propose d'acheter le Groenland comme on achète un immeuble parce que c'est l'une des rares choses qu'il sait faire. Et il le fait avec la façon dont il pense depuis toujours: le reste du monde est arriéré par rapport aux USA. C'est quoi le Danemark.?. Un confetti. On peut lui acheter quelques arpents de terre si ça sert les USA. Contrairement à ce qui est dit ici, il a lancé cette proposition en pensant qu'elle pourrait réussir. Par ignorance. Et rien d'autre. Les analystes européens - comme Zemmour qui dit vrai sur la France mais se trompe complètement dès qu'il parle des USA - projettent leur grille de valeurs intellectuelles sur Trump, mais ce qu'il y a dans la tête de Trump n'a rien à voir avec cette grille là. Depuis son élection, je dis que ce qu'il fait aux USA n'est qu'un pansement sur une jambe de bois (écris plusieurs fois dans les commentaires d'Atlantico), et que la "santé" de l'économie américaine n'est qu'une illusion. On commence ...à parler de récession. Parce qu'aucun problème de fond n'a été traité. Parce que Trump en est incapable. Trump, c'est niveau télé réalité.
patafanari
- 23/08/2019 - 12:12
Mercato
La France pourrait proposer au Danemark d'échanger la Corse contre le Groenland . Les Danois récupéreraient une Île de Beauté dont la population , fidèle à ses traditions d'hospitalité légendaire, accueillerait ses nouveaux maîtres avec joie et dévotion. Les Français seraient ravis de faire l'acquisition de ce grand territoire à la glace qui fond pour y installer des pistes
cyclables, ronds- points, sous-préfectures et autres parcs Astérix qui font la gloire et l’honneur de notre pays.