En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 44 min 42 sec
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 1 heure 23 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 1 heure 41 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 11 heures 51 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 15 heures 53 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 17 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 19 heures 8 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 21 heures 6 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 21 heures 30 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 22 heures 2 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 1 heure 25 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 11 heures 39 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 12 heures 38 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 17 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 18 heures 47 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 21 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 22 heures 22 min
© Yann COATSALIOU / AFP
© Yann COATSALIOU / AFP
Petites leçons d'histoire

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Publié le 16 août 2019
Le chef de l’Etat a décidé d’appliquer la discrimination positive au débarquement de Provence. Mais les faits sont têtus.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef de l’Etat a décidé d’appliquer la discrimination positive au débarquement de Provence. Mais les faits sont têtus.

 

Quand on veut bien faire, très souvent on en fait trop. C’est ce qui est arrivé – et cela lui arrive souvent – à Emmanuel Macron, à l’occasion de son discours commémorant le débarquement de Provence. Voulant rendre hommage aux tirailleurs sénégalais, enrégimenté dans nos troupes coloniales, il a lâché une phrase sirupeuse et fausse : « la France a une part d’Afrique en elle ».

Et bien non ! Il y a certes une part d’Afrique chez nous.  Elle est là dans de nombreux coins de France et nous n'avons rien contre.

La vérité est là. Pas ailleurs. Et en tout cas pas chez Macron. Autre approximation – pour ne pas dire mensonge – du Président de la République : « ils sont morts pour la France ». Non : « ils sont morts pour rien ! », courageusement, n’en doutons pas. Mais quand même pour rien.

Aucun Africain n’était volontaire pour combattre sous le drapeau tricolore. Nos officiers coloniaux allaient les rafler dans les villages. Les enrôler de force. Ou, dans la meilleure hypothèse, les acheter aux chefs tribaux. De la chair à canon, envoyée en première ligne par des supérieurs notoirement racistes.

Pour montrer « la part d’Afrique que la France a en elle », Macron aurait pu rappeler le massacre de Thiaroye en 1944. Cette année-là, dans un camp militaire, les soldats africains se mutinèrent. Ils n’en pouvaient plus d’attendre une solde qui ne venait pas, ils n’en pouvaient plus d’être méprisés, d’être maltraités, l’armée française tira dans le tas : plus de 70 morts. Sans doute, la « part de la France que l’Afrique a en elle »…

Et comme le Président de la République est décidément fâché avec l’histoire, qu’il nous soit permis de lui indiquer que la grande majorité des troupes françaises qui débarquèrent en Provence était composée des pieds noirs d’Algérie. Juste un petit mot pour eux en passant. Il est vrai qu’ils n’étaient pas noirs. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
caustik317
- 31/08/2019 - 20:04
Pour Macron,
c'est une passion, les africains. Il les aime tant ; qu'il y aille donc ! Il serait bien comme président à Ouagadougou. Le chameau présidentiel y est offert par la maison. Ce serait parfait pour des p'tit ballades dans le désert avec Brigitte : la tente, les bougies et le feu de bois. Non ?
JG
- 20/08/2019 - 00:36
C'est vrai ....
Et elle est hélas de plus en plus importante chaque année....jusqu'au jour ou la France sera bouffée par les Africains....à moins d'une révolte des "de souche " et d'une remigration....
celajun
- 18/08/2019 - 09:41
Aucun volontaire vraiment ?
M. Rayski affirme "Aucun Africain n’était volontaire pour combattre sous le drapeau tricolore. " Eh bien si ! Un article du "Monde" publié le 15 août nous parle de deux vétérans sénégalais du débarquement du débarquement en Provence, aujourd'hui décédés, que le journal a rencontrés à plusieurs reprises, et tous les deux disaient s'être engagés. Leur cas n'est sans doute pas unique. L'un répondait à l'appel de De Gaulle, l'autre, mis au défi, voulait montrer son courage https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/08/15/nous-tirailleurs-senegalais-avons-debarque-en-provence-pour-liberer-la-france-en-aout-1944_5499575_3212.html Par ailleurs goumiers et tabors marocains, combattants féroces et efficaces, dont le rôle fut notamment déterminant à Monte Cassino, étaient des mercenaires.