En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 7 heures 2 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 8 heures 57 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 10 heures 8 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 13 heures 22 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 14 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 15 heures 33 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 7 heures 16 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 8 heures 26 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 9 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 10 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 16 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Souplesse juvénile

Voici pourquoi les jeunes veulent changer de carrière de plus en plus vite

Publié le 14 août 2019
Plusieurs enquêtes publiées récemment montrent que les jeunes arrivants sur le marché du travail souhaitent changer d'emploi de plus en plus vite.
Vincent de Gaulejac est professeur de sociologie à l'UFR de Sciences Sociales de l'Université Paris 7 Denis-Diderot.Il est l'auteur du livre Les sources de honte (2011, Point). Il a également publié Manifeste pour sortir du mal-être au trava...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent de Gaulejac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent de Gaulejac est professeur de sociologie à l'UFR de Sciences Sociales de l'Université Paris 7 Denis-Diderot.Il est l'auteur du livre Les sources de honte (2011, Point). Il a également publié Manifeste pour sortir du mal-être au trava...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plusieurs enquêtes publiées récemment montrent que les jeunes arrivants sur le marché du travail souhaitent changer d'emploi de plus en plus vite.

Atlantico : Dans une enquête menée par ZipRecruiter auprès de demandeurs d’emploi âgés de 34 ans et moins, moins de la moitié des personnes interrogées ont déclaré qu’elles comptaient rester dans le même secteur à long terme. Parmi les travailleurs âgés de 25 à 34 ans contactés par le site d'emplois Monster.com, 26% se voient entamer une nouvelle carrière au cours des cinq prochaines années. Comment expliquer que les changements de carrière adviennent de plus en plus tôt ? Pourquoi les jeunes travailleurs ont-ils des difficultés à rester dans le même secteur plus de cinq ans ?

Vincent de Gaulejac : Depuis des années, le patronat et nos différent gouvernements, ne cessent de répéter que le marché du travail est trop rigide, enchâssé dans des contraintes qui seraient un obstacle à l’embauche. Ils ont prôné la flexibilité, la mobilité, l’adaptabilité. Les jeunes ont bien compris que les règles avaient changée et qu’il leur fallait apprendre à vivre dans une société « liquide », selon le concept proposé par Z. Bauman. Ils ont mis la « flexibilité » au coeur de leur existence, dans tous les domaines, affectif, sexuel, géographique et professionnel. Ce ne sont pas eux qui ont des « difficultés à rester dans le même secteur » », c’est le marché du travail qui les a conduit à défendre leur autonomie vis-à-vis des employeurs par une mobilité permanente.

Les travailleurs d'aujourd'hui sont moins fidèles aux entreprises individuelles : l'ancienneté moyenne n'est que de quatre ans. Quelle vision de l'entreprise domine chez les jeunes diplômés qui entrent sur le marché du travail aujourd'hui et qui pourrait expliquer la disparition progressive de la valeur d'ancienneté et de fidélité à l'entreprise ?

Les valeurs de fidélité était valorisées dans le privé comme dans le public jusque dans les années 1970. Dans une recherche sur IBM, qui vient d’être réédité (L’emprise de l’organisation, Presse de l’ULB, 2019), nous avions décrit les prémisses de la révolution managériale qui proposait à ses employés de jouer « gagnant-gagnant ». La culture d’entreprise de l'époque préconisait des valeurs comme la considération de la personne, la reconnaissance pour les employés performants et encourageait la fidélité. les employés savaient qu’ils pourraient effectuer toute leur carrière chez IBM. Dans les services publics, la sécurité de l’emploi était un éléments déterminant de l’attachement des fonctionnaire à leur mission. Ils acceptaient des salaires moins élevés que dans le privé parce que leur travail avait du sens. Le nouveau management à dévalorisé l’ancienneté au profit de l’avancement au mérite, la fidélité au profit de la performance, la stabilité de l’emploi au nom du  turn over. La valeur travail  n’est plus considérée pour laisser place à la  share holder value (la valeur pour l’actionnaire). Ce phénomène est répandu surtout dans les grandes entreprise, un peu moins dans les PME qui sont toujours soucieuses de garder leurs employés. Par contre, l’uberisation du marché du travail ne fait qu’accentuer la mobilité et « l’infidélité ». Ceci ne veut pas dire que les jeunes ne cherchent pas la sécurité de l’emploi. Mais seulement qu’ils savent qu’ils ne la trouveront pas.Ils ont a cet égard un comportement stratégique.

A l'avenir, risque-t-on de voir le marché du travail se diviser entre ceux qui restent longtemps dans le même secteur et ceux qui ont besoin de changer régulièrement de carrière ? Lesquels seront les plus prisés et qui y gagnera le plus ?

La valorisation des « premiers de cordées » exacerbe ce que j’ai proposé d'appeler la lutte des place (Desclée de Brouwer, 2014). Cette lutte des places à trois visages. Le visage de l’excellence pour ceux qui sont performants, flexibles, adaptables, ceux qu’on appelait en son temps « les winners » et qui sont en permanence au bord du burn out. À l’opposé, les loosers, sont du côté de l’exclusion, de la précarité, des petits boulots, leur lutte n’est pas du côté de la réussite mais de la survie. Entre les deux restent tous ceux qui luttent pour tenter de conserver leur emploi, pour garder leur place. Dans la société liquide, hyper moderne, la lutte des places s’est substituer à la lutte des classes. Je ne sais qui sort vraiment gagnant dans ce contexte. Chacun est renvoyé à lui-même pour s’en sortir, les « gagnants" comme les perdants vivent dans le stress, les uns pour répondre à l’exigence de performance, les autres pour tenter d’exister (cf les Gilets jaunes). Ceux qui sont entre les deux vivent dans la peur de perdre le statut qu’ils ont réussi à obtenir. 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 16/08/2019 - 14:07
l'auteur de l'article
parle des jeunes, de quelle catégorie de jeunes ? Se méfier des généralités ...Comme disait ma grand-mère "c'est la science des imbéciles"
Benvoyons
- 16/08/2019 - 11:55
Comme tous les Bon Socialistes Moraux qui ont trucidé très
Moralement & Parfaitement Légalement, qui plus est, Grâce à la Fameuse Idéologie Totalement Humaine & Socialiste, partout dans le Monde & bien :)::)
Pour ses Saints Marxistes Socialistes à "l’État Pur " les autres ne peuvent qu'être des moins que rien:)::)
"Ce qu'ils ne révèlent pas, ce sont les moyens immoraux, ou même illégaux, qu'ils ont utilisé pour atteindre ce but"
Ganesha
- 15/08/2019 - 12:13
Papys-Tarzan
Cela fait partie du ''Folklore Atlantico'' : des abonnés qui, si on les voyait tels qu'ils sont en réalité, ne sont que des vieillards décatis, profitent de l'anonymat pour venir reprendre ici le rôle incarné par l'acteur Johnny Weissmuller dans les films des années trente.

On y voyait Tarzan se balancer de liane en liane, et pousser son célèbre ''Cri de Victoire''... en fait, un yodl autrichien !

Ils ont participé à l'impitoyable Lutte pour la Vie de la Loi de la Jungle, et ils prétendent en être sorti vainqueurs !

Ce qu'ils ne révèlent pas, ce sont les moyens immoraux, ou même illégaux, qu'ils ont utilisé pour atteindre ce but !

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Johnny_Weissmuller