En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 5 heures 5 sec
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 6 heures 35 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 14 heures 1 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 23 heures 26 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 jour 41 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 5 heures 46 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 8 heures 2 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 11 heures 6 sec
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 11 heures 28 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 11 heures 55 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 14 heures 27 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 23 heures 59 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
N’en déplaise aux marchands de peur

Petites vérités sur les incidents nucléaires en France

Publié le 11 août 2019
Médias et militants anti-nucléaires répandent l'idée que les incidents nucléaires sont légions. Pourtant, si l'on s'intéresse de prêt aux incidents recensés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, on se rend rapidement compte que, bien heureusement, la grande majorité d'entre eux sont sans incidence aucune.
Tristan Kamin est ingénieur en sûreté nucléaire. Son compte twitter : @Tristankamin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Kamin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Kamin est ingénieur en sûreté nucléaire. Son compte twitter : @Tristankamin
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Médias et militants anti-nucléaires répandent l'idée que les incidents nucléaires sont légions. Pourtant, si l'on s'intéresse de prêt aux incidents recensés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, on se rend rapidement compte que, bien heureusement, la grande majorité d'entre eux sont sans incidence aucune.

Atlantico : Si l'on se penche sur les incidents nucléaires recensés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), quelles conclusions peut-on tirer quant au nombre et à la gravité des incidents nucléaires ? Sont-ils aussi nombreux et coûteux qu'on le croit ?

Tristan Kamin : Le nombre total d’événements significatifs déclarés par les exploitants à l’ASN en 2018 est d’exactement 1487. Parmi eux, 91 concernent des transports de substances radioactives et 165 concernent des activités nucléaires de proximité : nucléaire médical, ou industries non nucléaires ayant recours à du matériel radioactif, par exemple. Quant aux 1092 autres, ils concernent des « installations nucléaires de base (INB) : centrales, usines du cycle du combustible, site de stockage de déchets, centres de recherches…

L’ASN encourage cependant une très grande prudence dans l’exploitation de ces données, et de leur évolution dans le temps, pour tirer des conclusions. Une augmentation du nombre d’événements déclarés pouvant être aussi bien le fruit d’une sûreté qui se dégrade… Que d’une transparence qui s’améliore.

Une approche plus nuancée est conseilleée. Par exemple, on peut distinguer les écarts au fonctionnement nominal (aucune importance en termes de sûreté) qui représentent, pour les INB, environ 90% des événements déclarés, et les sorties du fonctionnement autorisé qui représentent approximativement les 10 autres pourcents.

Une augmentation du nombre d’événements déclarés peut donc très bien résulter d’une augmentation du nombre d’écarts déclarés sans que le nombre de sorties du régime autorisé n’augmente pour autant ! Ce serait donc un bon signe pour la transparence et la sûreté.

C’est par exemple ce qu’on observe entre 2016 et 2017 : +102 écarts mais -14 sorties. En revanche, entre 2017 et 2018, les deux ont augmenté.

Quels sont les impacts des incidents nucléaires selon leur niveau de gravité (0, 1, 2 etc.) ? Par quoi sont-ils généralement causés et quelles conséquences ont-ils ?

Les événements significatifs pour la sûreté sont hiérarchisés selon une échelle de gravité internationale dite échelle INES, établie après l’accident de Tchernobyl.

Elle est graduée en huit niveaux, de 0 à 7. Le niveau zéro correspond aux écarts que je mentionnais précédemment, le niveau 7 correspond aux accidents majeurs comme Fukushima-Daiichi et Tchernobyl.

De manière très simpliste, les autres niveaux peuvent être qualifiés ainsi :

  • niveau 1 : anomalie ou sortie du domaine de fonctionnement autorisé,
  • 2 : incident mineur,
  • 3 : incident grave,
  • 4 : accident n’entraînant pas de risque important hors du site,
  • 5 : accident entraînant un risque hors du site,
  • 6 : accident grave.

En pratique, la catégorisation est plus nuancée. Elle va dépendre du nombre de barrières de sûreté qui auront été perdues, de la contamination ou l’irradiation des travailleurs, des dommages subis par le cœur dans le cas d’un réacteur nucléaire, et des rejets radioactifs dans l’environnement.

En France, les INB déclarent entre 800 et 1000 événements de niveau 0 par an, une centaine au niveau 1, et entre 0 et 2 au niveau 2 (avec un pic à 4 en 2017). Quant aux niveaux supérieurs, ils sont rarissimes : un incident de niveau 3 en 1981 et deux accidents de niveau 4 et 1969 et 1980 (classés sur l’échelle à posteriori).

S'il y a beaucoup moins d'incidents nucléaires qu'on ne le pense, pourquoi les centrales sont-elles toujours considérées comme génératrices d'incidents réguliers et graves ? Quel rôle joue l'inculture scientifique et la désinformation dans le procès qui est fait aux centrales nucléaires aujourd'hui ?

Des années de surenchère médiatique sur le sujet des risques nucléaires ont conduit un grand nombre de personnes à immédiatement associer Tchernobyl et Fukushima aux termes « d’accidents nucléaires ».

À côté de ça, une volonté de transparence très forte depuis 2006 notamment conduit à rendre public chaque événement de niveau 1, et l’ASN diffuse un communiqué de presse pour tout événement de niveau 2 ou plus.

Alors, il devient facile pour les militants antinucléaires de clamer « des accidents partout ! » et laisser l’imagination et les raccourcis faire leur œuvre… Quand on parle d’incident nucléaire, rare sont ceux qui penseront « capteur remplacé en retard » plutôt que « rejets radioactifs » !

À cela, on peut ajouter une défiance systématique envers tout ce qui est « officiel », qui laisse l’industrie perdante à tous les coups aux yeux de certaines personnes. Si les incidents ne sont pas déclarés, « on nous cache des choses », s’ils sont déclarés, « la gravité est minimisée ». Et si trop de détails sont communiqués, c’est du jargon technique pour noyer le poisson, et « ça cache des choses » : la boucle est bouclée !

Les risques et les accidents nucléaires sont, en fait, beaucoup trop romancés, dramatisés, montés en épingle… Ainsi, lorsque l’on présente une réalité bien moins spectaculaire, immanquablement, ça laisse sceptique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
L.Leuwen
- 11/08/2019 - 22:46
Dans les prés
Entre "prêt", "pré" et "près", vous avez le choix (dans le chapeau). C'était, de mon temps, du niveau du CM2.
Le gorille
- 11/08/2019 - 22:25
Artlantico !
Lisez le commentaire d'Adrien Dufourquet ! Corrigez votre "chapeau" !
hoche38
- 11/08/2019 - 18:23
Le poids du réel:
Face à l'augmentation certaine du coût du pétrole et à l'échec des énergies intermittentes, celle fournie par une industrie nucléaire arrivée à maturité a au moins un siècle de développement devant elle. Il faut laisser papoter nos parasites.