En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 15 min 20 sec
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 2 heures 38 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 3 heures 53 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 4 heures 55 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 5 heures 11 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 5 heures 31 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 18 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 2 heures 27 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 3 heures 6 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 4 heures 16 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 4 heures 36 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 4 heures 54 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l’hydrogène : l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 5 heures 1 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 5 heures 20 min
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 20 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 19 heures 37 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 21 heures 10 min
© Reuters
© Reuters
N’en déplaise aux marchands de peur

Petites vérités sur les incidents nucléaires en France

Publié le 11 août 2019
Médias et militants anti-nucléaires répandent l'idée que les incidents nucléaires sont légions. Pourtant, si l'on s'intéresse de prêt aux incidents recensés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, on se rend rapidement compte que, bien heureusement, la grande majorité d'entre eux sont sans incidence aucune.
Tristan Kamin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tristan Kamin est ingénieur en sûreté nucléaire. Son compte twitter : @Tristankamin
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Médias et militants anti-nucléaires répandent l'idée que les incidents nucléaires sont légions. Pourtant, si l'on s'intéresse de prêt aux incidents recensés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, on se rend rapidement compte que, bien heureusement, la grande majorité d'entre eux sont sans incidence aucune.

Atlantico : Si l'on se penche sur les incidents nucléaires recensés par l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), quelles conclusions peut-on tirer quant au nombre et à la gravité des incidents nucléaires ? Sont-ils aussi nombreux et coûteux qu'on le croit ?

Tristan Kamin : Le nombre total d’événements significatifs déclarés par les exploitants à l’ASN en 2018 est d’exactement 1487. Parmi eux, 91 concernent des transports de substances radioactives et 165 concernent des activités nucléaires de proximité : nucléaire médical, ou industries non nucléaires ayant recours à du matériel radioactif, par exemple. Quant aux 1092 autres, ils concernent des « installations nucléaires de base (INB) : centrales, usines du cycle du combustible, site de stockage de déchets, centres de recherches…

L’ASN encourage cependant une très grande prudence dans l’exploitation de ces données, et de leur évolution dans le temps, pour tirer des conclusions. Une augmentation du nombre d’événements déclarés pouvant être aussi bien le fruit d’une sûreté qui se dégrade… Que d’une transparence qui s’améliore.

Une approche plus nuancée est conseilleée. Par exemple, on peut distinguer les écarts au fonctionnement nominal (aucune importance en termes de sûreté) qui représentent, pour les INB, environ 90% des événements déclarés, et les sorties du fonctionnement autorisé qui représentent approximativement les 10 autres pourcents.

Une augmentation du nombre d’événements déclarés peut donc très bien résulter d’une augmentation du nombre d’écarts déclarés sans que le nombre de sorties du régime autorisé n’augmente pour autant ! Ce serait donc un bon signe pour la transparence et la sûreté.

C’est par exemple ce qu’on observe entre 2016 et 2017 : +102 écarts mais -14 sorties. En revanche, entre 2017 et 2018, les deux ont augmenté.

Quels sont les impacts des incidents nucléaires selon leur niveau de gravité (0, 1, 2 etc.) ? Par quoi sont-ils généralement causés et quelles conséquences ont-ils ?

Les événements significatifs pour la sûreté sont hiérarchisés selon une échelle de gravité internationale dite échelle INES, établie après l’accident de Tchernobyl.

Elle est graduée en huit niveaux, de 0 à 7. Le niveau zéro correspond aux écarts que je mentionnais précédemment, le niveau 7 correspond aux accidents majeurs comme Fukushima-Daiichi et Tchernobyl.

De manière très simpliste, les autres niveaux peuvent être qualifiés ainsi :

  • niveau 1 : anomalie ou sortie du domaine de fonctionnement autorisé,
  • 2 : incident mineur,
  • 3 : incident grave,
  • 4 : accident n’entraînant pas de risque important hors du site,
  • 5 : accident entraînant un risque hors du site,
  • 6 : accident grave.

En pratique, la catégorisation est plus nuancée. Elle va dépendre du nombre de barrières de sûreté qui auront été perdues, de la contamination ou l’irradiation des travailleurs, des dommages subis par le cœur dans le cas d’un réacteur nucléaire, et des rejets radioactifs dans l’environnement.

En France, les INB déclarent entre 800 et 1000 événements de niveau 0 par an, une centaine au niveau 1, et entre 0 et 2 au niveau 2 (avec un pic à 4 en 2017). Quant aux niveaux supérieurs, ils sont rarissimes : un incident de niveau 3 en 1981 et deux accidents de niveau 4 et 1969 et 1980 (classés sur l’échelle à posteriori).

S'il y a beaucoup moins d'incidents nucléaires qu'on ne le pense, pourquoi les centrales sont-elles toujours considérées comme génératrices d'incidents réguliers et graves ? Quel rôle joue l'inculture scientifique et la désinformation dans le procès qui est fait aux centrales nucléaires aujourd'hui ?

Des années de surenchère médiatique sur le sujet des risques nucléaires ont conduit un grand nombre de personnes à immédiatement associer Tchernobyl et Fukushima aux termes « d’accidents nucléaires ».

À côté de ça, une volonté de transparence très forte depuis 2006 notamment conduit à rendre public chaque événement de niveau 1, et l’ASN diffuse un communiqué de presse pour tout événement de niveau 2 ou plus.

Alors, il devient facile pour les militants antinucléaires de clamer « des accidents partout ! » et laisser l’imagination et les raccourcis faire leur œuvre… Quand on parle d’incident nucléaire, rare sont ceux qui penseront « capteur remplacé en retard » plutôt que « rejets radioactifs » !

À cela, on peut ajouter une défiance systématique envers tout ce qui est « officiel », qui laisse l’industrie perdante à tous les coups aux yeux de certaines personnes. Si les incidents ne sont pas déclarés, « on nous cache des choses », s’ils sont déclarés, « la gravité est minimisée ». Et si trop de détails sont communiqués, c’est du jargon technique pour noyer le poisson, et « ça cache des choses » : la boucle est bouclée !

Les risques et les accidents nucléaires sont, en fait, beaucoup trop romancés, dramatisés, montés en épingle… Ainsi, lorsque l’on présente une réalité bien moins spectaculaire, immanquablement, ça laisse sceptique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patrickcharrier17@yahoo.fr
- 11/08/2019 - 22:46
Dans les prés
Entre "prêt", "pré" et "près", vous avez le choix (dans le chapeau). C'était, de mon temps, du niveau du CM2.
Le gorille
- 11/08/2019 - 22:25
Artlantico !
Lisez le commentaire d'Adrien Dufourquet ! Corrigez votre "chapeau" !
hoche38
- 11/08/2019 - 18:23
Le poids du réel:
Face à l'augmentation certaine du coût du pétrole et à l'échec des énergies intermittentes, celle fournie par une industrie nucléaire arrivée à maturité a au moins un siècle de développement devant elle. Il faut laisser papoter nos parasites.