En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 2 heures 6 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 15 heures 42 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 16 heures 29 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 17 heures 44 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 18 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 21 heures 44 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 23 heures 5 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 1 heure 43 min
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 15 heures 18 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 16 heures 6 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 16 heures 52 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 18 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 18 heures 38 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 22 heures 3 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 22 heures 41 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 23 heures 4 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 23 heures 5 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Tartare pour tout le monde

Pourquoi il ne faut pas se laisser intimider par ceux qui voudraient nous pousser à devenir végétariens pour sauver la planète. La science est du côté des mangeurs de viande

Publié le 01 août 2019
Les légumes ne sauveront pas la planète seuls.
Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéro, Manger tous et bien et Nourrir l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Parmentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéro, Manger tous et bien et Nourrir l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les légumes ne sauveront pas la planète seuls.

Atlantico : Partout à travers le monde, scientifiques et activistes nous encouragent à changer de régime alimentaire et à devenir végétarien en vue de lutter contre le réchauffement climatique. Quel impact a-t-on véritablement sur l'environnement en mangeant de la viande ? 

Bruno Parmentier : Il faut arrêter de parler "en tout ou rien". Il n'est pas question de mettre les carnivores d'un côté et les végétariens de l'autre. La question c'est : est-ce que l'on mange de la viande plusieurs fois par jour ?  Tous les jours ? Ou trois fois par semaine ? Et lorsque l'on mange de la viande, est-ce que l'on en mange 200g ou 70g par personne ?  C'est ça le vrai débat.

Alors qu'ensuite il y ait des gens qui pour des raisons philosophiques décident de devenir vegan ou végétarien, c'est autre chose. Mais ce dont il faut véritablement se rendre compte, c'est qu'au cours du 20ème siècle les Français sont passés de 30 kg de viande à 100kg de viande par personne. On ne pouvait pas continuer à augmenter notre ration de viande par personne indéfiniment et passer à 300kg de viande par personne, puis 400 kg de viande  et ainsi de suite... Cette idée que l'on est plus heureux, plus satisfait lorsque l'on mange de plus en plus de viande a été dépassée en l'an 2000. Dès lors, la consommation de viande par personne est passée de 100kg à 85kg et va continuer, aujourd'hui, de décroître.  On s'attend encore à une diminution de 20% à 30% dans les années qui viennent. C'est-à-dire que l'on sera passé de 100kg de viande par personne à 50kg d'ici une vingtaine d'années.

C'est une tendance lourde qui participera à la lutte contre le réchauffement climatique. On peut accompagner ce mouvement sans pour autant faire peur aux gens. Il n'est pas question de les culpabiliser, ni de les décourager complètement de manger de la viande. 

 

En devenant végétarien nous réduisons nos émissions de CO2 de 2% et nous économisons de l'argent, puisque nous n'achetons plus de viande ni de poisson. Argent qui serait alors utilisé pour d'autres achats polluant davantage. Penser que pousser les individus à devenir végétariens -ou vegans- reviendrait à sauver la planète n'est-il pas un leurre ?  

Caricaturer  la question de la sorte est ridicule. C'est comme imaginer les mangeurs de viande devant manger seul à l'écart de tous, à l’instar du fumeur ne pouvant plus fumer dans les lieux publics, ça n'a aucun sens. Il n'est pas question de tous devenir végétariens, ni de forcer quiconque à arrêter totalement de manger de la viande. Mais la réalité c'est que la viande en trop grande quantité épuise les ressources naturelles. On a bien évidemment besoin de protéines mais on peut allier protéines végétales et animales. 

L'élevage notamment de ruminants réchauffe énormément la planète puisqu'ils produisent du méthane lequel est 28 fois plus réchauffant que le gaz carbonique. Ainsi lorsqu'une vache pète ou rote cent kilos de méthane c'est comme si un tracteur, par exemple, évacuait 2.8 tonnes de gaz carbonique. Même si c'est apparemment peu, comme ce gaz est extrêmement réchauffant, l'impact des ruminants sur le réchauffement climatique est indéniable. 

De ce fait, dire que l'on peut continuer à manger de la viande en grande quantité sans impact est absolument faux. Il n'est pas question de diaboliser les mangeurs de viande, simplement d'en manger raisonnablement. Pour lutter contre le réchauffement climatique il faut agir partout : il faut diminuer ses voyages en avion, diminuer son chauffage l'hiver, isoler sa maison... 

 

Finalement, les scientifiques ne devraient-ils pas plutôt concentrer leurs efforts sur des recherches bien plus prometteuses comme la production de viande artificielle ou la généralisation de l'énergie verte ?

Voici l'argument type des lobbyistes. En France, il est devenu difficile de nier le réchauffement climatique, ils ne le nient donc plus mais déclarent à présent qu'il est inutile de changer ses habitudes puisqu'à la fin des fins une grande découverte nous sauvera la mise. Leurs discours est donc le suivant : continuons ainsi, jouissons sans entraves et attendons le chercheur qui sauvera la planète à lui seul. 

La viande artificielle en est le parfait exemple. Chaque jour, des centaines de milliers de personnes mangent des OGM sans jamais tomber malades. Nous refusons de manger des OGM, alors pourquoi accepterions-nous de manger de la viande artificielle, une viande produite en usine sans animal ? Nourrir l'humanité avec de la viande artificielle est un leurre. Dans les années 50, on pensait que l'on allait bientôt manger des pilules à la place des aliments. Ça n'est jamais arrivé, l'idée que l'on mangera bientôt des "aliments" complètement artificiels est fausse. On va continuer à manger des fruits, des légumes, de la viande et du poisson. La seule différence se fera au niveau de l'élevage. Pour le poisson par exemple, plutôt que du poisson sauvage, nous mangerons du poisson d'élevage. Mais ce sera du poisson quand même, il n'est pas question de manger du poisson chimique sous forme de pilule ! 

En plus de cela, laisser croire que produire de la nourriture artificielle n'aurait pas un énorme coût énergétique est faux ! C'est une chose de parvenir à faire un steak artificiel, c'est une autre chose d'arriver à nourrir des milliards d'individus avec. Nous allons donc continuer à manger des aliments traditionnels lesquels bénéficient de la seule énergie gratuite : le rayonnement solaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
WhiteWalker
- 07/08/2019 - 05:58
Et la surpopulation ?
Pour des raisons qui me sont personnelles, je suis en train de réduire ma consommation de viande.
Mais peut-être vais-je cesser de le faire. Ma priorité est de lutter contre la culpabilisation des occidentaux, accusés de tous les maux de la planète.
Je ne supporte tout simplement pas qu'on attribue à mon bifteck la raréfaction des ressources de la planète alors que rien n'est fait pour lutter contre la surpopulation, et qu'il est même tabou d'en parler. Il y a encore des pays où les religions interdisent le controle des naissances et où la maternité forcée se porte bien, avec des 5 ou 6 enfants par femme.
hoche38
- 05/08/2019 - 20:21
Merci Monsieur Parmentier.
À la relecture de votre article, j'ai demandé au boucher de ma petite ville de me garder une hampe et un bel onglet pour dimanche prochain. D'autant plus que, physicien de formation, je sais bien qu'attribuer le réchauffement de la planète à l'effet du CO2 est une gentille foutaise, mais le dire ne sera bientôt plus autorisé par la secte écolo. Profitons en!
Onc Donald
- 04/08/2019 - 19:59
végétariens et sauvetage de la planète
Une petite remarque : la production de 1 kg de riz dégage environ 600 gr de méthane (CH4) , lequel gaz est bien plus actif que le CO2 pour l'effet de serre comme le dit à juste titre l'auteur de l'article ... alors végétariens sauveurs de la planète ne mangez plus de riz !