En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 13 heures 29 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 15 heures 12 sec
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 18 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 19 heures 18 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 20 heures 43 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 20 heures 55 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 21 heures 19 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 14 heures 21 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 16 heures 9 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 17 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 18 heures 4 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 20 heures 32 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 21 heures 24 min
© Mladen ANTONOV / AFP
© Mladen ANTONOV / AFP
Russie

Vladimir Poutine a-t-il la puissance nécessaire pour que sa répression de l’opposition ne lui revienne pas en boomerang ?

Publié le 30 juillet 2019
La France a appelé ce lundi soir à la « libération rapide » de l’opposant Alexeï Navalny, vraisemblablement empoisonné après son arrestation.
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France a appelé ce lundi soir à la « libération rapide » de l’opposant Alexeï Navalny, vraisemblablement empoisonné après son arrestation.

Atlantico : D'un point de vue strictement interne, quelles peuvent être les conséquences de cette vague d'arrestation et de l'emprisonnement de Navalny dont on soupçonne qu'il aurait pu être empoisonné par un « agent toxique » ?

Cyrille Bret : Les conséquences seront locales mais non pas nationales. Pour comprendre la portée et les enjeux des événements des jours précédents à Moscou, il convient de reprendre le fil : dans la perspective d’élections locales à Moscou en septembre, les candidats d’opposition les mieux placés ont été déclarés inéligibles le 16 juillet dernier par les autorités russes. Le 20 juillet, une manifestation en soutien à ces candidats administrativement écartés a été autorisée à Moscou et a rassemblé près de 20 000 personnes selon ces mouvements d’oppositions. Enfin, le weekend dernier, une nouvelle manifestation – non autorisée celle-là – a conduit à l’arrestation de plus d’un millier de personnes à Moscou. Enfin, la figure désormais bien connue en Europe d’Alexey Navalny a été arrêtée pour cette manifestation, condamnée à trente jours de prison. Depuis son emprisonnement, son état de santé s’est rapidement dégradé pour des raisons encore à établir.

On le voit : le calendrier politique est agité à Moscou cet été. Et les derniers événements peuvent tout à fait nourrir une dynamique de contestation comme celle de 2012 et 2013 où Alexey Navalny avait rallié à la contestation de très nombreux manifestants opposés au système de pouvoir. Toutefois, il est peu probable que les conséquences soient nationales et internationales : bien entendu, ces événements nourrissent les critiques des Etats-Unis contre la Russie, pointant un usage disproportionné de la force. Mais les élections locales moscovites peineront à avoir un effet d’entraînement au moment où la scène politique marque la pause estivale – en Russie comme ailleurs. Les élections à Moscou conduiront sans aucun doute à la victoire du candidat soutenu par le Kremlin, Sobianine, mais continueront à donner lieu à des manifestations durant l’été et après les résultats.

Quel est l'état de l'opposition en Russie aujourd'hui au-delà de Navalny ?

Un mot prévaut parmi les opposants : découragement. En effet, Vladimir Poutine est désormais au pouvoir depuis vingt ans et a façonné la scène politique russe. Certains partis ne sont opposés qu’en apparence à Russie Unie, le parti du président. C’est le cas du LDPR nationaliste, du Parti communiste ou de la candidature aux présidentielles de Xenia Sobtchak. Les partis d’opposition résolus sont entravés par de faibles scores dans les urnes, par des tracas administratifs répétés et par la faible mobilisation de la population hors des grandes villes.

Si la contestation continue de grandir, Poutine a-t-il vraiment les moyens de museler son opposition ?  

Oui parfaitement. Pour des raisons conjoncturelles et pour des raisons structurelles. La puissance politique du président russe tient à la conjoncture. Sur le plan électoral, le parti du Président, Russie Unie, est allé de succès en succès, aux élections législatives de l’automne 2017 et aux présidentielles de mars 2018. De plus, la situation économique russe est en amélioration : les années de récession (2014-2016) sont passées, la crise de change est conjurée et des cours du pétrole au-dessus de 60 dollars le baril garantissent des recettes aux autorités publiques. De plus, l’année dernière, le président Poutine a commencé son nouveau mandat jusqu’en 2024 avec une victoire électorale massive.

Mais l’atonie de l’opposition tient aussi à des causes structurelles. La scène politique russe est structurée par la haine du désordre public qui a pour contrepartie le culte du chef. Or, aujourd’hui, seul Vladimir Poutine apparaît comme le garant de la stabilité et de l’unité du pays. En conséquence, les contestations sont locales – géographiquement et thématiquement – alors que le soutien au chef de l’Etat est largement répandu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 31/07/2019 - 18:52
Relecture.
Emmanuel Macron a-t-il la puissance nécessaire pour que sa répression des Gilets jaunes ne lui revienne pas en boomerang ?
zelectron
- 30/07/2019 - 18:23
Poutine va trouver un stratagème pour conserver le pouvoir
sauf que l'âge aidant il ne va pas conserver toute sa tête . . .