En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 3 heures 26 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 5 heures 2 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 12 heures 28 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 21 heures 52 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 23 heures 7 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 34 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 4 heures 12 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 6 heures 28 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 9 heures 55 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 10 heures 21 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 12 heures 53 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 22 heures 26 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 23 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 3 heures
© Emmi Korhonen / Lehtikuva / AFP
© Emmi Korhonen / Lehtikuva / AFP
"Bad buzz" ?

Soupçons de financement russe pour la Ligue : Matteo Salvini est-il imperméable à tous les scandales ?

Publié le 26 juillet 2019
Avec Marc Lazar
Matteo Salvini, chef de la Ligue, a démenti tout financement de son mouvement par la Russie à la suite d'un article de BuzzFeed affirmant que des discussions à ce sujet avaient eu lieu. Dans les enregistrements dévoilés, Gianluca Savoini, proche de Salvini, discute avec des Italiens et des Russes pour dérouter vers la Ligue 65 millions de dollars provenant de 4 % d'une transaction d'achat de pétrole russe via des intermédiaires.
Marc Lazar est professeur d’histoire et de sociologie politique à Sciences Po où il dirige le Centre d’Histoire. Il est aussi Président de la School of government de la Luiss (Rome). Avec IlvoDiamanti, il a publié récemment, Peuplecratie. La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Lazar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Lazar est professeur d’histoire et de sociologie politique à Sciences Po où il dirige le Centre d’Histoire. Il est aussi Président de la School of government de la Luiss (Rome). Avec IlvoDiamanti, il a publié récemment, Peuplecratie. La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Matteo Salvini, chef de la Ligue, a démenti tout financement de son mouvement par la Russie à la suite d'un article de BuzzFeed affirmant que des discussions à ce sujet avaient eu lieu. Dans les enregistrements dévoilés, Gianluca Savoini, proche de Salvini, discute avec des Italiens et des Russes pour dérouter vers la Ligue 65 millions de dollars provenant de 4 % d'une transaction d'achat de pétrole russe via des intermédiaires.
Avec Marc Lazar

Atlantico.fr : Les procureurs de Milan ont ouvert une enquête préliminaire à propos d'une supposée réunion secrète qui aurait eu lieu dans un hôtel de Moscou le 18 octobre 2018 entre trois Italiens et trois Russes non identifiés. Un scandale qui pourrait entacher la popularité de Matteo Salvini. En quoi les accusations de corruption destinées à la Ligue du Nord mettent-elles dans l'embarras le parti du ministre populiste italien, Matteo Salvini, et fragilisent le gouvernement italien ?

Marc Lazar : Oui elles mettent la Ligue de Matteo Salvini dans une position difficile. Car ce parti, comme le Mouvement 5 étoiles, avec lequel elle gouverne, aime à se présenter comme un parti honnête, différent des autres formations. En outre, la Ligue se veut un parti national voire nationaliste : « Prima gliitaliani » est le slogan favori de Matteo Salvini. Or si son parti est financé par les Russes via l’un des très proches de son leader, cela entache son indépendance. Enfin, Matteo Salvini ambitionnait de jouer un rôle d’intermédiaire entre les Etats-Unis de Donald Trump et la Russie de Vladimir Poutine. Si ces révélations sont confirmées par l’enquête judiciaire, cela ruinerait cette ambition, car la balance entre Washington et Moscou pencherait du côté de cette deuxième capitale. Le gouvernement, dont la crédibilité politique est faible du fait des polémiques et crises constantes qui éclatent entre la Ligue, le Mouvement 5 étoiles et les personnalités plus techniciennes comme le ministre de l’économie, voire le Président du Conseil, est certainement affaibli par cette affaire. Le Mouvement 5 étoiles, en perte de vitesse, en profite pour mettre sous pression la Ligue sans aller trop loin de peur que la coalition gouvernementale n’explose.

Des tensions relatives se sont fait jour entre le Président du Conseil Giuseppe Conte, qui remplit en permanence une difficile fonction d’équilibriste, et son vice-président du Conseil et ministre de l’intérieur Matteo Salvini. Etant donné l’importance et le rôle de ce dernier, Giuseppe Conte a dû rappeler officiellement que l’Italie était membre de l’OTAN et de l’Union européenne, ce qui démontre que la crédibilité internationale de l’Italie est également affectée. Toutefois, comme cela se produit depuis la constitution de ce gouvernement improbable, car unissant deux partis forts différents, voire opposés, la majorité parlementaire a affirmé dans le même temps sa volonté de continuer à travailler ensemble. Au fond, pour le moment, ni le Mouvement 5 étoiles, ni même la Ligue ne veulent des élections anticipées.    

La posture ambiguë de Matteo Salvini à l'international (par rapport aux Etats-Unis et la Russie), ses positions politiques controversées en Italie et maintenant ces scandales de corruption qui entachent son parti risquent-ils de faire reculer sa popularité ?

Pour l’instant, cela ne semble pas. Il faut attendre d’autres sondages et les futures échéances électorales. La forte popularité de Salvini repose sur de nombreux éléments. Son nationalisme, mais aussi son positionnement contre les migrants et les ONG qui les secourent, son hostilité déclarée envers les immigrés réguliers, son argumentaire en faveur de la sécurité pour la vie quotidienne des Italiens, sa critique de l’Union européenne, sa volonté de réduire les impôts, ou encore le fait d’avoir aboli la réforme des retraites adoptée du temps du gouvernement de Mario Monti, ce qui donne la possibilité à certains Italiens d’arrêter de travailler à 60 ans. Et puis, sa proximité avérée avec les Russes plait à une partie de la population qui pense que Poutine est un homme d’Etat appréciable. Aussi, les accusations sur le financement russe de la Ligue n’atteignent pas ceux, nombreux, qui voient en lui, un « homme fort », un « homme du futur », un « homme qui décide », davantage, pour ceux qui « croient » en lui. 

Confronté à un scandale similaire il y a quelque temps, il semble que le RN ait laissé ces affaires derrière lui, non sans difficultés. A l'échelle européenne, quel effet auront ces révélations sur la montée des partis populistes (qu'ils soient au pouvoir ou non) ?

On sait que les partis et mouvements populistes sont proches de la Russie, admirent Poutine et de nombreuses enquêtes laissent entendre qu’ils bénéficient d’un soutien matériel et financier de ce pays. Dans le cas autrichien, après la révélation d’une vidéo démontrant que, Heinz-   Christian Strache le leader du FPÖ, le parti libéral, un parti populiste d’extrême droite, était prêt à accepter des financements russes, ce parti a reculé par rapport au précédent scrutin européen de 2014 et plus encore par rapport aux précédentes élections politiques de 2017. Etre financé par les Russes, comme les partis communistes l’étaient auparavant par les Soviétiques, fournit une arme politique à leurs adversaires. Mais au-delà, ces partis prétendent être les meilleurs défenseurs des intérêts nationaux de leurs pays et de leurs concitoyens, et ne cessent de proclamer leur honnêteté accusant les autres partis d’être corrompus. Ces argumentaires sont alors mis à mal si leur dépendance à l’égard de Moscou est avérée.

Néanmoins, attention. Une partie non négligeable des Européens est attirée par la figure de Poutine, leader autoritaire et qui selon eux sait, lui, défendre les intérêts de son pays. Et surtout, la dynamique populiste se nourrit de divers ingrédients qui existent toujours: la profonde défiance politique qui existe au sein de chaque pays de l’Union européenne mais aussi par rapport à celle-ci, les questions sociales (chômage, inégalités, pauvreté), l’immigration ou encore les sujets de type identitaire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 26/07/2019 - 09:22
Pourquoi pas de soupçon de financement
pour la campagne à Macron? Dès qu'on aime pas quelqu'un, le gros méchant-loup Poutine est là (Trump, Salvini, MLP et d'autres).