En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

03.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

04.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

07.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

01.

Marine Le Pen affirme être sur écoute

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 17 min 1 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 4 heures 50 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 21 heures 9 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 23 heures 7 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 23 heures 56 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 47 min 13 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 3 heures 54 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 4 heures 35 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 20 heures 6 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 21 heures 38 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 23 heures 32 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
© Reuters
Atlantico-Business

Les économistes annoncent une nouvelle crise économique et financière, les marchés financiers et les chefs d’entreprises n’y croient absolument pas... Cherchez l’erreur !

Publié le 25 juillet 2019
En bonne logique, les marchés financiers mondiaux devraient s’effondrer et l’économie s’écrouler. C’est du moins ce que les économistes et les analystes de la politique nous expliquent. Mais les milieux d’affaires n’y croient pas, la bourse continue d’enchaîner les sommets.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En bonne logique, les marchés financiers mondiaux devraient s’effondrer et l’économie s’écrouler. C’est du moins ce que les économistes et les analystes de la politique nous expliquent. Mais les milieux d’affaires n’y croient pas, la bourse continue d’enchaîner les sommets.

Tout va mal, les faits, les chiffres les grands équilibres, tous les indicateurs sont en alerte rouge. Et pourtant, les marchés financiers qui sont des bons marqueurs pour anticiper l’avenir continuent de caracoler en tête, avec des performances économiques et financières qui dépassent et de loin les records qui avaient été établis à la veille de la crise de 2008/2009. 

Sur le terrain politique, on est obligé de reconnaître que la guerre couve un peu partout sur la planète. L’Amérique de Donald Trump s’est mise mal avec les Chinois, avec les Iraniens. Avec les pays de l’Amérique du sud et avec l’Europe, ce n’est pas l’amour fou. Les Etats-Unis préparent une déclaration de guerre sans doute contre les Allemands.

En Europe justement, Boris Johnson est arrivé à ses fins comme Premier ministre avec la promesse de faire en quelques mois ce que Theresa May n’a pas pu finaliser. BOjO, pour les tabloïds, a sans doute des pouvoirs de Superman pour organiser un Brexit dur sans faire de mal à personne. Ça tiendra de la trahison politique ou de l’opération miraculeuse. Dans les deux cas, les résultats ne seront guère brillants. 

En Russie, Vladimir Poutine est un peu comme Donald Trump, prêt à faire la guerre à tous ceux qui lui marcheront sur les pieds. 

Côté pétrole, on a du mal à comprendre ce qui se passe en Arabie saoudite, sauf qu’une partie du monde arabe cherche une hausse pour protéger les revenus, mais eux comme les autres ne savent pas comment s’y prendre. 

Dans les vielles démocraties de l’Union européenne, on cherche partout le moyen d’enrayer la grogne type des gilets jaunes. On ne trouve pas encore parce qu’on ne sait pas ce que les gilets jaunes ou ceux qui leur ressemblent, revendiquent sérieusement...

Sur le terrain économique, on assiste à une révolution technologique, extraordinaire, mais qui laisse sur le carreau des chômeurs et des clients qui décrochent. Le chômage n’a pas encore été touché par de vraies solutions. 

Donc, la croissance mondiale qui a transformé la planète depuis 20 ans s’essouffle parce que la croissance chinoise et indienne pique du nez, parce qu’il y a dans le monde occidental des risques de protectionnisme, donc de ralentissement de l’activité globale. La dernière livraison de prévisions du FMI détaille ainsi les potentialités de ralentissement. 

La croissance européenne de son côté ralentit également

 

En dépit de ce bilan déprimant, les marchés financiers et les chefs d’entreprises ne sont pas déprimés, au contraire. Beaucoup estiment que nous serions à l’aube d’une période très longue fondée sur les nouvelles technologies, un peu comme à la fin du 19e siècle, quand on avait parié sur la révolution industrielle. 

Alors, quelles sont les raisons de cette contradiction entre ce qui ressort des faits et des chiffres et ce qui existe dans les cerveaux des traders, des analystes, et des patrons d’entreprises? Il y a trois séries d’explications. 

 

La première raison tient à l’action des banques centrales qui continuent d’arroser de monnaie les différents rouages des économies. Les spéculateurs en profitent mais pas qu’eux. Les Etats trouvent là un moyen de continuer à s‘endetter pas cher. Et quand on peut s’endetter à taux zéro, pourquoi se priver ? Pourquoi aller chercher des impôts supplémentaires auprès de peuples qui ne veulent plus payer? Alors il faut le reconnaître, l’argent de la dette publique ruisselle parfois pour le bien immédiat de tous. 

 

La deuxième raison est que les milieux d’affaires, les classes dirigeantes, les sachants, ingénieurs et analystes sont convaincus que tout retour en arrière vers des mondes plus autarciques serait impossible. On peut ralentir l’évolution des activités mondiales, on ne réussira pas à les stopper parce que les chaines de production sont très éclatées. Plus de la moitié des pièces qui entrent dans la fabrication d’une automobile viennent d’une dizaine de pays différents. Comment rapatrier les pièces d’un tel puzzle industriel et surtout avec quel intérêt? Donald Trump ne réussira pas à fermer ses frontières car en toute logique, la fermeture des frontières n’est pas gérable sauf à consentir un changement de mode de vie que personne ne souhaite. 

 

La troisième raison est encore plus simple. Il n’existe plus de modèle alternatif à celui qui s’est installé dans le monde entier, à savoir la concurrence de marché matinée le plus souvent d’un capitalisme privé qui donne le vrai pouvoir aux épargnants, aux clients et aux salariés.

Les opposants au système capitaliste international ne peuvent plus compter sur le communisme marxiste ou sur les bases de la sociale démocratie. C’était jouable au 20e siècle parce que les adversaires du système capitaliste rêvaient des modèles socialistes. 

Depuis que les modèles socialistes se sont effondrés partout, sauf en Corée du nord, le marqueur utilisé par les opposants au système capitaliste et aux mondialistes, par les opposants aussi à toute activité de production. C’est l’écologie. 

L’écologie dont l’objet est de freiner le réchauffement climatique est utilisé par tous les adversaires de la mondialisation, de la concurrence, du capitalisme, et même du progrès technologique, pour déstabiliser ce système. Les écologistes vont donc regrouper tous les anciens militants socialistes, les opposant à l’industrie, aux énergies fossiles, et même au nucléaire, pour combattre le système de production capitaliste. 

Au nom de l’écologie, nous aurions besoin d’un monde nouveau. 

Au nom de l’écologie, il faudra produire moins, consommer moins d’énergie, gérer sa consommation, limiter les voyages etc. 

Au nom de l’écologie, il faut arrêter de construire des routes ou des autoroutes. 

Au nom de l’écologie, il faut évidemment consommer moins, voyager moins, s’éclairer moins, moins fréquenter le médecin sauf s’il pratique une médecine douce et naturelle ... etc. 

Au nom de l’écologie, il faudra sans doute arrêter le nucléaire. 

Et revendication très étrange, au nom de l’écologie, il faudrait annuler les grands accords internationaux, le CETA, le Mercosur... etc et tout ce qui touche au multilatéralisme. En quoi un accord international peut-t-il, en s’appliquant, contribuer à la détérioration de notre cadre de vie? En quoi empêcher les pays émergents à signer des accords internationaux?

Les marchés et les chefs d’entreprises ne sont pas gênés par cette écologie-là. Ils considèrent que l’écologie à base de règlementations ou de contrôles auraient des effets inacceptables par les électeurs. Cette écologie là dont l’objectif véritable est finalement de détruire le système économique dans lequel nous vivons, ne peut pas parvenir à ses fins. Elle peut provoquer des critiques et des colères, mais pas au point de renverser le système. 

Contre cette écologie-là, les marchés et les entreprises ont de quoi apporter des solutions aux Etats. Dans ces conditions, le système capitaliste mondialisé est beaucoup moins en danger et en risque que du temps où il existait encore un système marxiste alternatif capable de nourrir en idéologie des courants politiques puissants. 

Aujourd’hui, les chefs d’entreprise, les investisseurs et les syndicats ont des réponses à apporter, non pas aux écologistes, mais aux clients, consommateurs et actionnaires, plus efficaces que les Etats enlisés dans leurs dettes et sous la pression à court terme des électeurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 27/07/2019 - 11:12
Belzebuth
(réponse à Ganesha) il y est fait mention dans les évangiles : Jésus 40 jours dans le désert à subir ses assauts me semble-t-il .
Ganesha
- 27/07/2019 - 10:37
Belzébuth
Ni Jésus ni Bouddha n'ont jamais parlé du Diable.
Dans la religion hindouiste, il y a la déesse Kali, incarnation de Shiva.
Mais, sa fonction est plutôt la ''destruction créatrice''.

Satan, Belzébuth, est une pure création du clergé catholique, reprenant des légendes hébraïques.
Cette entité est omniprésente dans le délire sénile des ''papys-radoteurs'' de ce site : c'est une véritable obsession, la cause unique de tous les malheurs de la terre !
Ils l'appellent ''Socia!isme'' !
Évidemment, cela rend leurs commentaires ridicules, pitoyables et lassants.
Mais, que voulez-vous, ''la Vieillesse est un Naufrage''.

Il n'y aucun espoir de leur faire comprendre leur égarement, mais, bien entendu, il faut les ''laisser vivre'' !
Benvoyons
- 27/07/2019 - 09:12
Tient un seCoué Socialiste dès la naissance Jeg4
Il en reste quelques uns dans le Monde :)::) Certains ont même migré chez la seCouée Socialiste Nationaliste :)::)
"Ils sont partout dans nos Villages & nos Villes...." :)::) Il faut pour l'image balancer les bras de Gauche à Droite ...