En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© JOEL SAGET / AFP
Enfin du parler vrai !

Quand Benjamin Griveaux crie tout haut ce que Benjamin Griveaux pense tout bas : "fils de pute", "abrutis"

Publié le 20 juillet 2019
Nous sommes rassurés sur le caractère bien trempé du candidat LREM à la mairie de Paris. On le croyait mou. On découvre enfin que c'est un homme qui a des couilles.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous sommes rassurés sur le caractère bien trempé du candidat LREM à la mairie de Paris. On le croyait mou. On découvre enfin que c'est un homme qui a des couilles.

Quand Griveaux était porte-parole du gouvernement, il s'exprimait dans un français à priori impeccable. Un langage châtié propre à émouvoir des vieilles dames toujours romantiques. C'était hygiénique et ennuyeux. Car Benjamin Griveaux n'avait rien à dire. 

Nous soupçonnions que dans ce troubadour soporifique de cour élyséenne se cachait un soudard au langage cru. Et nous avions raison si l'on en croit le Point qui révèle certaines de ses saillies privées. C'est aussi direct que du Audiard en beaucoup moins joli quand même. 

Voici ce que déclarait, selon le Point, Benjamin Griveaux avant son investiture, habillant pour l'hiver ses rivaux et ses concurrents. "Tous les jours, il y a des abrutis qui veulent être maire de Paris". "Hugues Renson c'est un fils de pute, on le sait depuis le premier jour". 

Cédric Villani ? "J'ai reçu un SMS de Macron me disant : Cédric ne verra pas venir les balles il se fera désosser". Quand à Pierre-Yves Bournazel, membre d'Agir, et donc Macron-compatible, l'exécution a été brutalement expéditive : "Je le tiens depuis toujours par les couilles !". 

On a lu ça dans le Point. Mais on n'est pas obligé de croire le Point. Or, il se trouve que Griveaux a été amené à confirmer les propos rapportés par l'hebdomadaire. Et il a indiqué qu'il avait appelé les personnes visées par lui pour s'excuser. 

On imagine les excuses formulées par Griveaux retrouvant son bon français d'antan."Hugues, je regrette pour fils de pute. Je voulais dire en réalité que tu es le fils d'une fille de joie". "Cédric, moi je n'ai rien dit. Je n'ai fait que rapporter les propos de ce connard de Macron". "Pierre-Yves j'ai été blessant en affirmant que je te tenais par les couilles. Pardon je corrige : je te tiens juste par une couille". 

Maintenant nous savons qu'Anne Hidalgo a d'ores et déjà perdu la bataille de Paris. Vous la voyez dire d'un de ses adversaires : "je le tiens par les couilles" ? Ca ferait très mauvais genre.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 22/07/2019 - 21:14
Quand Henri IV disait "Paris
Quand Henri IV disait "Paris vaut bien une messe" le petit Benjamin dit "Paris vaut bien une vesse"....
J.B.
- 20/07/2019 - 23:16
y a plus
que Chirac qui peut sauver Paris !
CasCochyme
- 20/07/2019 - 17:55
génération cash
Entre lui, le fêlé arachnophile et la "meuf kébab" (pour reprendre les propres termes choisis de la dame en question), on est servis. Génération PAF, génération cash, génération trash.