En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Immunité

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Publié le 20 juillet 2019
La chroniqueuse Zohra Bitan a été accusée de sexisme et racisme car elle a osé critiquer la tenue et la coiffure de la porte-parole du gouvernement lors des célébrations du 14 juillet.
Karine Labonne est passionnée de politique. Son compte Twitter : @karinelabonne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Karine Labonne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Karine Labonne est passionnée de politique. Son compte Twitter : @karinelabonne
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La chroniqueuse Zohra Bitan a été accusée de sexisme et racisme car elle a osé critiquer la tenue et la coiffure de la porte-parole du gouvernement lors des célébrations du 14 juillet.

"Raciste ! Sexiste !" Tels sont les anathèmes lancées sur Twitter contre Zohra Bitan la "Grande Gueule" de RMC.

Les insultes, les accusations de toutes sortes sont légions sur ce réseau dit "social" et Zohra en a malheureusement l'habitude.

Mais qu'a donc dit ou fait cette passionaria ? Et, surtout, qui lui reproche quoi ?

Le crime de Zohra Bitan ? Un tweet dans lequel elle a "osé" critiquer la coupe de cheveux et les tenues de la porte-parole du gouvernement.

"SibethNDiaye mesure parfaitement ce qu’elle dit et sa présentation. Parler de Kebab, choisir des tenues complètement décalées, une coupe de cheveux sans coupe etc est fait sciemment. Affirmation de je ne sais quoi ? Elle a oublié qu’elle représente la et que nous la payons." 

Bien sûr on peut avoir des avis différents quant aux coupes de cheveux et tenues de nos politiques, on est en démocratie tout de même. On peut être indifférent ou même en débattre. Mais certains se sont lancés dans des interprétations curieuses des propos tenus par Zohra Bitan et se sont offusqués que l'on parle de "coupe sans coupe", coupe "afro" "texture de cheveux" et tenues "colorées". Certains dont un député, un médecin , une journaliste chroniqueuse et ... une secrétaire d'Etat.

En lisant bien le tweet qui a attiré ces foudres commençons par cette histoire de coupe. 

Rien sur la texture ni la nature des cheveux de la porte-parole du gouvernement, aucune demande de lissage non plus. Juste l'expression "une coupe sans coupe". Toute femme, quelles que soient ses origines, sait ce que signifie "ne pas avoir de coupe" ou "avoir une coupe qui parait ne pas avoir de coupe". 

Vouloir que nos politiques soient bien coiffés n'est ni un crime ni un délit, juste une exigence. Qui ne critiquerait pas un homme politique exercer ses fonctions avec la coupe de Robert Smith, chanteur du groupe Cure ? Ou imaginons aussi Brune Poirson par exemple arriver avec une coupe dont Cindy Lauper a le secret. Les critiques pleuvraient dans les 2 cas et personne n'auraient l'idée de les qualifier de racistes et sexistes.

Passons aux tenues. Aucune remarque sur les couleurs des tenues de la porte-parole du gouvernement. Le tweet évoque des tenues décalées. Comme précisé "elle représente la France", donc décalées par rapport au rôle de Sibeth NDiaye. François Ruffin avait d'ailleurs été rappelé à l'ordre plusieurs fois par LREM pour sa chemise sortie du pantalon à l'Assemblée nationale. Si on suit le raisonnement de ceux qui accusent Zohra Bitan, ces rappels à l'ordre à l'encontre du député de la France Insoumise auraient donc été racistes et sexistes ? Surprenant.
Mais qui sont donc les 4 accusateurs cités plus haut ?

• Un médecin chroniqueur sur C8, ex "Grande Gueule" sur RMC, et ayant apparemment des comptes à régler avec l'émission, qui estime qu'une femme qui donne son avis sur la tenue et la coupe de cheveux de la porte-parole du gouvernement c'est raciste et .... sexiste. Et en appelle à l'émission et à un des animateurs de cette même émission. Quelle élégance...

• Un député souvent accusé de défendre le communautarisme et l'indigénisme et ayant une vision curieuse du serre-tête. Pour lui personne n'a de problème avec les tenus modernes et colorées ou les coupes afro. Ca tombe bien, Zohra Bitan non plus puisque, comme vu précédemment, elle ne parle ni modernité, ni couleurs ni coupe afro. A ses élucubrations il ajoute l'insulte : Zohra Bitan serait une idiote utile du Rassemblement national. Diantre ! Rien que ça !

• Une journaliste chroniqueuse alimentant régulièrement des polémiques comme sa défense du voile islamique et des réunions non-mixtes et accusant la France de pratiquer un "racisme d'Etat". Selon elle l'expression "coupe sans coupe" s'appliquerait aux coupes afro (ah ?), les gens manqueraient de respect aux cheveux des personnes noires (oui oui, aux cheveux), les cheveux crépus se coiffent (oui Zohra le sait et c'est pourquoi elle souhaite que Sibeth NDiaye ait une jolie coupe et n'a jamais parlé de texture de cheveux ) et "ça coûte cher pour info". Info pour info le coiffeur coûte cher à bien des femmes, peu importe leur couleur de peau et origines et quelle que soit la texture de leur cheveux.

• Une secrétaire d'Etat à qui il est souvent reproché ses interventions et réactions excessives : Marlène Schiappa. Selon Marlène Schiappa l'expression "une coupe sans coupe" serait une accusation lancée contre une femme d'origine africaine de ne pas se lisser les cheveux (aucune demande dans ce sens on l'a vu) ou de ne pas cacher ses cheveux. Zohra Bitan aurait parlé de voile ou de foulard dans son tweet ? Que nenni. Surtout lorsqu'on connait ses positions sur le sujet. Positions que devrait connaître Marlène Schiappa à moins qu'elle ne pense que les origines de Zohra seraient une explication ... Non ça serait raciste et Marlène Schiappa n'est pas raciste. Tout comme Zohra Bitan ne l'est pas.

Mais revenons à l'interprétation de la secrétaire d'Etat pour qui l'expression "une coupe sans coupe" correspondrait à ne pas se lisser les cheveux pour une femme africaine. Outre le fait qu'il est étrange que Marlène Schiappa, très féminine, ignore le sens réel de cette expression, il faudrait lui rappeler que les femmes africaines peuvent avoir de jolies coupes de cheveux .  Rama Yade avait de très jolies coiffures non lisses que personne ne critiquaient. Une "coupe sans coupe" ne concerne donc en rien les femmes africaines mais toute femme qui ne s'est pas coiffée, dont la coupe de cheveux est ratée ou qui a besoin d'aller chez le coiffeur.

Donc lorsque Zohra Bitan voit simplement une personne politique avec une coupe de cheveux et des tenues qu'elle estime ne pas correspondre à une fonction, Marlène Schiappa voit en Sibeth NDiaye sa couleur de peau, ses origines et la texture de ses cheveux. Qui est raciste ?

Ces 4 accusateurs, par leurs interprétations des propos de Zohra Bitan et par les réponses qu'ils ont voulu y apporter, ont transmis comme message qu'être une femme noire signifierait ne pas pouvoir avoir une jolie coupe de cheveux ni porter des tenues élégantes.

Pourtant Rama Yade et Christine Taubira par exemple étaient toujours bien coiffées et élégantes (Sibeth NDiaye a su l'être aussi, qu'est-ce qui explique ce changement ?)
Zohra Bitan, quant à elle, n'a fait que rappeler que les politiques n'étaient ni des artistes ni à la maison lors de l’exercice de leur fonction. Libre à des politiques, hommes et femmes, de toutes origines, d'être "cools" dans leur vie privée mais de ne pas mêler privé et professionnel.

Alors qui est raciste ?

Comme beaucoup d'autres citoyens, Zohra Bitan a une haute idées des fonctions politiques. Il est regrettable que certains, et notamment certains politiques, aient si peu ce même respect des fonctions. Il n'y a pas de temporalité dans l'élégance, elle devrait être éternelle.

Mais le plus grave, c'est que la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes participe au lancement d'une meute contre une citoyenne en la faisant passer pour une raciste. Une citoyenne passionnée qui ne fait pourtant qu’exercer son droit à la critique, quelles que soient le parti des politiques, sans considération de genre ni raciale.

Et contrairement à vos propos élogieux sur la porte-parole du gouvernement, non Marlène Schiappa, il n'y a ni compétence ni panache quand on commet des erreurs et des fautes dans la communication, quand on porte des tenues "décontractées" et excentriques lors de représentations officielles que peu de personnes pourraient porter dans leur profession. Quant à la présenter comme ayant un rôle modèle .... modèle de réussite sociale ? Elle vient d'une famille qui est loin d'être dans la précarité. Qu'a réalisé Sibeth NDiaye ? Pour quelle raison ce rôle de modèle lui est attribué ? Mais peut-être faudrait-il mieux ne pas connaître la réponse... 

Car des modèles il y en a des plus glorieux. Et ils doivent l'être pour ce qu'ils ont fait sans considération d'origine, de couleur ou de sexe.

A lire aussi sur Atlantico : Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

Balance ton port : les Marseillais veulent-ils couler leurs gros bateaux ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

Affaire Jeffrey Epstein : cette épidémie de suicides dans les prisons françaises qu'il serait également bon d'interroger

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ajar
- 21/07/2019 - 11:40
Provocation
Cette fille cherche la provocation tant dans ses paroles que dans ses accoutrements ...une honte pour la France
Hiris
- 21/07/2019 - 08:42
Liberté d expression
Que se passe t il avec ce gouvernement de com' ,on ne peut plus rien dire qui ne soit dans leur sens !Effectivement elle n a l air de rien ,elle fait débraillée, elle est censée les représenter et NOUS représenter et on dirait qu' elle part faire ses courses à Carrouf ! Il y a une belle brochette à l assemblée qui comme elle ont oublié le respect de l autre affiché par la tenue vestimentaire ,surtout quand on est payé par le péquin lambda que nous sommes.Et qu' on ne viennent pas nous dire que c est dépassé l extérieur est révélateur de l intérieur ,et là on ne parle pas de mode où de fric,comme on s en fout en l occurrence qu' elle soit noire ,blanche, où beige (Comme disait mon fils 4 ans de son ami !).
Gré
- 20/07/2019 - 21:33
Je m'interroge. Se défendre
Je m'interroge. Se défendre contre de telles accusations n'est-ce pas déjà se reprocher quelque chose ? Pourquoi un aussi long article ? Est-il interdit de répondre aux 4 personnes indignées : "allez vous faire ... "