En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 4 heures 42 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 7 heures 13 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 9 heures 15 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 10 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 11 heures 6 sec
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 11 heures 46 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 5 heures 9 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 9 heures 25 sec
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 10 heures 35 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 10 heures 55 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 11 heures 7 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 11 heures 40 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 11 heures 47 min
© Paul J. RICHARDS / AFP
© Paul J. RICHARDS / AFP
Inoxydable

Or, et pourtant il monte !

Publié le 15 juillet 2019
Les raisons abondent pour expliquer que l’or ne monte pas. La Terre non plus ne tournait pas autour du soleil, comme l’(ab)jurait Galilée en 1633. Et pourtant, elle tourne ! Et pourtant, il monte !
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les raisons abondent pour expliquer que l’or ne monte pas. La Terre non plus ne tournait pas autour du soleil, comme l’(ab)jurait Galilée en 1633. Et pourtant, elle tourne ! Et pourtant, il monte !

Une once d’or (31 grammes) vaut actuellement entre 1300 et 1400 dollars. Moins que  1800 en 2012 certes, mais plus que 1050 en 2015, et surtout nettement plus que pendant la longue période, jusqu’en 2000, où elle valait entre 250 et 300 dollars. Cet « or qui ne monte pas », vient quand même de quintupler en 15 ans !

L’or ne protège pas des crises, vous dit-on : allez donc faire vos courses avec un lingot ! Mais il s’agit avec lui d’une épargne de (forte) précaution, pas d’une monnaie de transaction. En période de crise, vous pourrez toujours vendre votre or contre des billets, même s’ils ne valent plus grand-chose : vous en aurez beaucoup, mais à consommer vite Quand les tensions montent fortement en effet, c’est bien vers l’or que se porte toujours une part des épargnes inquiètes, à côté du dollar, du Franc suisse, ou des diamants, pour les plus fortunés (et inquiets). Certes, ce type de réaction peut paraître datée… mais en cas de crise, à côté de liquidités jugées plus sûres à garder, il y aura toujours quelqu’un, plus inquiet et plus liquide que vous, pour acheter votre or ! Allez donc voir ce que vaudront alors les actions et les obligations, si montent encore les tensions mondiales, en attendant que viennent le Bitcoin ou le Libra de Facebook, ou bientôt le yuan ! Allez donc voir ce que seront devenus, à ce moment, les produits sophistiqués que l’on vous a vendus quand le temps commençait à se couvrir, « pour résister à l’orage » ! 

L’or n’est pas la protection contre les crises graves, mais une des protections, simples et connues, quand il s’agit d’aller vers plus sûr et plus liquide. De ce point de vue, la montée de son prix, depuis une dizaine d’années traduit, au moins en partie, la dangerosité accrue de ce monde. Les bruits de guerre commerciale avec la Chine, ou de guerre tout court avec la Corée du Nord ou avec l’Iran, le font brusquement monter. Et quand ces bruits s’atténuent, l’once baisse, mais toujours dans son nouveau range 1100-1400. Et quand Trump ravive une guerre douanière, contre l’Europe cette fois, il remonte. Et sa baisse en deçà semble exclue, dans ce monde où le conflit sino-américain est central.

L’or ne protège pas de l’inflation, ajoutera-t-on. Cela tombe bien : il n’y en a plus ! La hausse des prix dans les grandes économies n’a jamais été aussi faible : 1,8% aux États-Unis (avec un taux de chômage de 3,6%), 1,2% en zone euro (pour 7,5% de chômage) et 0,7% au Japon (pour 0,7%). Si faible, qu’elle résiste aux politiques monétaires quantitatives qui veulent la faire monter. Elles font baisser les taux dans l’espoir d’endetter les entreprises pour qu’elles investissent et embauchent, ce qui fera monter les salaires et les prix, et dans celui d’endetter les ménages pour qu’ils achètent une maison et consomment, ce  qui fera indirectement monter les salaires et les prix. Mais la baisse des taux d’intérêt fait aujourd’hui l’inverse ! Elle pousse les entreprises en difficulté à s’endetter pour durer (on verra plus tard). Elle mène celles qui sont en bonne santé à s’endetter (cher) pour en acheter d’autres et/ou racheter leurs propres titres. Tout cela fait monter les risques, mais les taux n’en disent rien, au contraire puisqu’ils baissent. Et tout cela fait monter la bourse et les prix des logements, autrement dit polarise davantage les richesses. Les riches devenant plus riches n’ont aucune raison de consommer plus, donc d’alimenter l’inflation : ils ont tout ! 

Mais pour combien de temps, si les risques montent, devant la montée de la dette ? Les banques centrales veulent faire repartir l’inflation en abaissant encore leurs taux et en indiquant en même temps qu’elles sont prêtes à accepter une inflation à 2,5% (Fed, BCE) ! Les états en profitent pour creuser leurs déficits (États-Unis, Italie par exemple) ou en ralentir les réductions (France, par exemple). Les taux qui baissent font monter la dette et les prix des actifs, donc les risques. Ils permettent de s’endetter pour acheter de l’or, si l’on veut : le taux d’intérêt est quasi nul, comme le risque d’inflation. Surtout, ils permettent d’attendre, au moins pour bénéficier d’un coup de sang de Trump, qui récompensera en quelques heures leur position d’attente !

Derrière l’or qui monte par saccades, il y a Trump. Derrière l’or qui monte et montera, il y a encore Trump ! Les saccades de Trump, quand il attaque la Chine ou ses alliés, font baisser la bourse et monter l’or, puis l’inverse quand il se ravise, comme aujourd’hui avec la Chine ou la Corée du nord. Mais, plus profondément, il veut la baisse du dollar contre yuan et euro, ce qui fera monter l’or. Quand Donald Trump veut un dollar plus faible contre les autres devises, il veut sans le dire un  dollar plus faible contre or – ce qui implique des achats de protection. Surtout, quand il met en cause la valeur des réserves des banques centrales qui garantissent l’euro et le yuan, il les fait réagir. Les ventes d’or ont cessé dans les pays industrialisés. La Russie a vendu ses obligations américaines, et acheté 500 tonnes d’or. La Chine les diminue graduellement et achète de l’ordre de 15 tonnes d’or par mois, pour ne pas trop exciter le marché. Elle en a officiellement 1900, contre 8000 américaines, 3400 allemandes et 2500 françaises. Pas beaucoup, pas assez surtout, si le yuan veut s’étendre : il lui faudra plus de réserves en contrepartie, de l’euro bien sûr, mais surtout de l’or. Et l’exemple chinois va faire des émules : si Trump vaut la baisse du dollar, il faut trouver où s’en protéger le plus. Le yuan ? Les amis et alliés de la Chine vont donc suivre. Trump sera content.

L’or, c’est l’anti Trump. Il monte et baisse en exacte compensation de ses tweets et rodomontades tarifaires, mais pour ne plus trop descendre après, car on ne sait jamais avec lui. Et comme Trump veut que le dollar baisse plus pour vendre plus, la Chine comprend qu’il faut que le yuan monte, pour acheter plus (des brevets, des entreprises ?). Donc, pour que le yuan monte régulièrement, il lui faut plus d’or pour se garantir. Merci Trump ? 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires