En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Déclaration de guerre

Et Bruno Le Maire revêtit une armure verte pour terrasser Wall Street et les autres bourses mondiales !

Publié le 14 juillet 2019
Il s'est lancé dans cette croisade périlleuse seul contre tous. Honneur au courage malheureux…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il s'est lancé dans cette croisade périlleuse seul contre tous. Honneur au courage malheureux…

En 2017, Macron fit don de sa personne à la France. Après avoir tant donné à notre pays, il estima que c'était à d'autres de se sacrifier. Et pour cela il convoqua le ministre de l'Economie et des finances.

"Bruno maintenant c'est à toi de porter nos couleurs. Tu es jeune, vigoureux. Va combattre les requins de la finance. Porte le fer de ton glaive à Wall Street, à la City, à Zurich".

Bruno Le Maire comprit qu'on l'envoyait à la mort.

Mais il n'hésita pas. Et il lança un défi prométhéen aux milliardaires qui gouvernent la planète. "La finance sera verte ou ne sera pas. Elle aidera au financement de la transition écologique ou ne sera pas". Ainsi menacés de "ne plus être", de disparaître les milliardaires américains, anglais, russes et chinois allumèrent de gros cigares, avalèrent un verre de whisky et ricanèrent.

Bien renseignés sur la France, ils n'ignoraient pas que l'écologie était devenue le faux-nez du macronisme.

Les élections municipales approchant le vert avait été consacré comme étant la couleur officielle de LREM. Et signe des temps, une cocarde verte avait été accrochée au drapeau tricolore flottant sur l'Elysée.  

Tout devait devenir vert. Les pommes rouges avaient été condamnées, les radis interdits à la vente avec une promotion intensive pour les épinards et les poireaux. Et pour couronner le tout avait été créé un conseil d'urgence écologique où s’était préparé l'ultime et mortel combat de Bruno Le Maire. Quant à François de Rugy il lui fut demandé de teindre ses homards en vert.

Les ricanements des milliardaires cosmopolites parvinrent jusqu'à Bercy ce qui plongea Bruno Le Maire dans une profonde dépression. Il se dépouilla de son armure verte et prit le deuil. Le coup de grâce lui fut asséné par quelques traders de Wall Street particulièrement teigneux. Ils lui envoyèrent des coupures de la Bank of America. Et, tristesse et rage, les billets étaient verts. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 15/07/2019 - 00:45
Merci Benoît
J'adore ! Mais bon, pour être populaire en France il faut être "l'ennemi" de la finance, être anti-américain et, maintenant, être vert.
Fazende
- 14/07/2019 - 20:08
je "rigole" comme dirait le bambin après une farce
Vert de rage, Ver mi-fuge.. épatant, messieurs !
je vous adore !!! Pas dangereux, anonymes, nous sommes.....
assougoudrel
- 14/07/2019 - 18:15
Bruno est malade
Vite! Il lui faut un "vert mi-fuge".