En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Flickr/bareknuckleyellow
Une idée neuve

Un spectre hante l'Europe : le spectre des identités nationales !

Publié le 08 juillet 2019
Le communisme (prophétisé par Marx) est mort. Une jeune et nouvelle passion lui a succédé.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le communisme (prophétisé par Marx) est mort. Une jeune et nouvelle passion lui a succédé.

Les civilisations sont mortelles. Elles décèdent et d'autres font leurs apparitions. Il en va de même avec les idéologies. Elles succombent de mort rapide et brutale (le nazisme ou de mort lente (le communisme). 

Aujourd'hui, la vieille Europe a accouché d'un bébé nommé "Identités Nationales". Elle le regarde et elle lui fait peur. Un monstre dont elle refuse d'être la mère. Par tous les moyens, elle essaye de le faire disparaître. 

Macron en tête se réfugie derrière un slogan creux et pour cela répété avec insistance : "progressistes" contre "nationalistes". Rien n'y fait. Les passions nationales ("nationalistes" disent ses adversaires) balaye et traverse le continent surtout à l'est. Il est vrai que le nationalisme a été dans l'histoire cause de nombreuses guerres. Mais il n'est pas que cela. En tous cas aujourd'hui, il est tout à fait autre chose. 

Le réveil des nations obéit à un sentiment réprimé et enfoui mais jamais éteint. Les dirigeants de l'Union européenne, la Commission de Bruxelles, le Parlement européen sont restés longtemps sourds et aveugles. Ils auraient dû pourtant ouvrir les yeux et les oreilles dès 1989. 

En cette année-là la chute du mur de Berlin sonna le glas du communisme. Il était une fois l'Union soviétique, un empire apparemment monolithique tenant sous sa coupe dictatoriale des peuples et des nations qui n'avaient rien de commun. En quelques mois, le puzzle se disloqua. Apparurent l'Ukraine, la Biélorussie, la Lettonie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et tant d'autres. L'URSS cessa d'exister. Un premier réveil des nations. 

Quelques années plus tard, ce fut le tour de la Yougoslavie. Des guerres sanglantes ravagèrent ce pays en apparence pacifiquement unis. Dans le fracas des armes, on assista à la naissance de la Croatie, de la Slovénie, de la Serbie, du Monténégro, de la Bosnie, du Kosovo… Un deuxième réveil des nations. 

Comme dans le cas de l'Union soviétique, l'Union européenne refusa de voir ce qu'elle avait sous les yeux. Elle se réfugia dans une idée fausse et confortable : cela ne concernait, selon elle, que des pays ex-communistes. 

Aveugle qu'elle était, elle ferma les yeux devant l'apparition d'un nationalisme étranger et religieux : l'islam jeune et conquérant. Elle tenta de l'amadouer en piétinant et bafouant ses propres identités nationales. D'autant plus facilement qu'elle n'avait pas su, pas voulu, créer une identité européenne puisqu'elle niait, car elle était "progressiste", le choc des civilisations. 

Aujourd'hui, elle tente d'exorciser le démon qu'elle a porté dans son sein. Elle n'y arrivera sans doute pas. Pas besoin d'être un fan d'Orban, de Salvini, de Marine Le Pen pour le penser. Il suffit de regarder le monde : les trois plus grands Etats de la planète, les Etats-Unis, la Russie et la Chine sont ardemment nationalistes. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

L’urgent débat sur la géo-ingénierie

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 09/07/2019 - 09:03
Les civilisations de la Grèce & de Rome n'existent plus pourtant
les 2 sont dans notre civilisation Européenne. Aucune Histoire de chaque pays de l'Europe ne peut être sans l'Histoire de chacun des autres pays de l'UE. C'est ainsi que la Civilisation Européenne existe mais que quelques groupuscules Nationalistes de quelques pays Européen se pensent seuls détenteur de cette civilisation. En fait ils font un complexe d'infériorité, ils se croient rien avec les autres & tout tout seul. Mais c'est bien ça qui a détruit Grecs & Romains. :)::) mais cette destruction n'en était pas une puisqu'elle s'est insérée dans une nouvelle civilisation qui les contient encore.
D'ailleurs la Civilisation USA vient de tous les pays de l'Europe, donc de la Civilisation Européenne, mais avec des différences qu'ils ont intégré, car elle avait une Géographie & d'autres populations. Ainsi elle s'est faite avec 50 États ayant des Lois, des Polices, des Gouvernements, puis en État Fédérale comme l'Allemagne, la Suisse, & finalement 1 monnaie leur € qui est le $.
Donc rien de bien difficile pour des gens Civilisés :)::)
Ceolwyn
- 09/07/2019 - 01:25
EXCELLENT
Que du bon sens
Ganesha
- 08/07/2019 - 23:28
Grande Nouvelle !
Mr Rayski nous annonce qu'il a payé sa cotisation et reçu sa carte d'adhérent au Rassemblement National.