En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

05.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 56 min 9 sec
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 1 heure 42 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 2 heures 16 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le libéralisme : seul véritable humanisme

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Histoire
Ave Zemmour !

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
Préjugés

Pascal Salin : "Nombre de Français sont allergiques au libéralisme car ils ignorent l’amélioration de leur vie qu’apporterait un vrai libéralisme"

il y a 2 heures 21 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 19 heures 56 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 1 heure 14 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 1 heure 53 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 2 heures 15 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 2 heures 18 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L'habile stratégie de Xi Jinping pour placer la Chine au centre de l'échiquier mondial

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les moyens efficaces pour lutter contre le cancer, LA maladie du XXème siècle qui pourrait être vaincue dans les prochaines décennies

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Environnement
Effet collatéral

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

il y a 2 heures 19 min
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 19 heures 40 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 20 heures 13 min
© GERARD JULIEN / AFP
© GERARD JULIEN / AFP
Bonnes feuilles

Le difficile quotidien des seniors qui vivent avec moins de 1.000 euros par mois

Publié le 07 juillet 2019
Claire Lajeunie publie "Pauvres de nous" aux éditions Michalon. En France, 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Derrière ces chiffres, il y a des visages. Lorsqu'elle se lance dans le tournage du documentaire éponyme, Claire Lajeunie ne se doute pas qu'elle va prendre de plein fouet une réalité sociale insidieuse. Extrait 2/2.
Claire Lajeunie est réalisatrice et productrice. Elle a signé plusieurs documentaires autour de la question des marginaux et des laissés pour compte, parmi lesquels "Pauvres de nous", pour France 5. Son livre "Sur la route des invisibles" (Michalon,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Lajeunie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Lajeunie est réalisatrice et productrice. Elle a signé plusieurs documentaires autour de la question des marginaux et des laissés pour compte, parmi lesquels "Pauvres de nous", pour France 5. Son livre "Sur la route des invisibles" (Michalon,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Lajeunie publie "Pauvres de nous" aux éditions Michalon. En France, 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Derrière ces chiffres, il y a des visages. Lorsqu'elle se lance dans le tournage du documentaire éponyme, Claire Lajeunie ne se doute pas qu'elle va prendre de plein fouet une réalité sociale insidieuse. Extrait 2/2.

En France, un million de seniors vivent avec moins de 1 000 euros par mois.

Marianne, 62 ans, cheveux raides et courts, visage jovial et regard rieur caché derrière sa paire de lunettes, connaît bien cette réalité. Malgré sa santé fragile, Marianne a passé sa vie à enchaîner des petits boulots pour nourrir ses enfants. 

Originaire de Roubaix, Marianne vit à Tourcoing depuis une vingtaine d’années avec Garcia, son mari depuis 42 ans. Elle a deux enfants et cinq petits-enfants. Marianne, pour moi, c’est la mamie que tout le monde rêve d’avoir. Elle est généreuse, bienveillante, coquette, drôle et attendrissante. En intégrant son portrait au film, je cherche à savoir si à 70 ans, on s’apaise un peu.

Marianne touche 672  euros de retraite pour 34 ans et demi de travail. Cela me terrifie de penser qu’on peut avoir travaillé toute son existence et continuer à vivre en mode survie quand sonne l’heure de la retraite. Cette période ne devrait pourtant pas être une souffrance, mais devrait être synonyme de repos, de voyages et de quiétude. J’ai donc ma réponse d’emblée. Malheureusement, ça ne va pas mieux. 

Avoir si peu, cela signifie qu’il faut compter chaque jour. C’est le principe du début du mois. Le premier jour, tout va bien, Marianne est contente de recevoir cette somme. Le deuxième jour, elle l’est un peu moins, et puis le troisième jour, elle se dit : « Putain, qu’est-ce que je vais bouffer ce soir ? » Cette remarque me renvoie évidemment à Isabelle qui reprenait la phrase de Coluche sur les débuts de mois difficiles qui durent 30 jours. 

Pour se faire couper et colorer les cheveux, elle n’a pas d’autre choix que de faire appel aux apprentis d’une école de coiffure belge : 20 euros le tout. Elle assume et n’a pas honte.

Je décide de la suivre en Belgique. Nous filmons ce moment de complicité avec la jeune coiffeuse.

Marianne m’explique qu’elle fait ce trajet parce qu’elle n’a pas les moyens de payer ce service dans un salon qui le lui facturerait entre 70 ou 75 euros. Elle ne pourrait pas se le permettre. Jamais. Je comprends que, comme Isabelle, Marianne a besoin de prendre soin d’elle et d’avoir ce rituel. Elle me dit qu’elle sera bien après sa coupe. Elle est chouchoutée et dorlotée, elle ne pense qu’à elle l’espace de cet instant. Elle entre dans l’école sans avoir le moral, déconfite, elle en ressort toute pimpante. « Qu’est-ce que tu veux de plus ? » me lance-t-elle. 

Quand on évoque les finances, Marianne estime qu’en reste-à-vivre, elle dispose de 200 euros par mois pour deux. Heureusement, les enfants sont là pour elle. Ils l’aident énormément financièrement. Et dès qu’elle le peut, forcément, elle le rend, mais jamais à la hauteur de ce qui a été distribué. Elle espère un jour ne plus rien avoir à demander.

Pourtant, Marianne a travaillé toute sa vie, même plus que sa vie. Elle a ainsi vécu à Paris plusieurs années. Elle y a gagné beaucoup d’argent. « Pas forcément des millions, mais énormément d’argent », me confie-t-elle. À l’époque, elle était vendeuse en chaussures de luxe. En même temps, elle était gardienne de plusieurs immeubles, ce qui fait qu’avec les étrennes et tout le reste, elle n’était pas à plaindre. Mais elle avait 20 ans… Un passé d’enfant battu, maltraité, qui a eu son premier morceau de beurre à 18 ans. Alors l’argent, « fallait que ça bouge », comme elle dit.

Extrait du livre de Claire Lajeunie, "Pauvres de nous", publié aux éditions Michalon.

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

05.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 07/07/2019 - 23:02
Pourquoi ne parler que de la dame qui est née en 1957
qui n'a pas en effet avec 34,5 une retraite à taux plein. Elle est mariée mais aucune indication sur le mari ????
Alors qu'elle est mariée depuis 42ans??? sur lui rien de rien ....
Elle dit qu'elle a gagné beaucoup d'argent....

???


Forbane
- 07/07/2019 - 13:28
Oui, honte à ce pays qui
Oui, honte à ce pays qui accueille la Terre entière et tolère que des retraités ayant travaillés 40 ans ou presque touchent des retraites misérables, que le nombre de personnels soignants par résident dans les Ehpad soient l’un des plus faible d’Europe : tout cela avec les cotisations sociales les plus élevées du monde: cherchez l’erreur....
Hiris
- 07/07/2019 - 11:14
Merci à claire Lajeunie
Merci à vous de parler de cette honte française. Elles sont au nombre de deux : nos anciens abandonnés par l état, leur famille ,les politiques,les médias ,dans l indifférence générale .
Les femmes battues et tuées tous les jours sur notre sol ,par leur conjoint dans l indifférence tout aussi meurtrière.
Alors les démagos de tout poil c est tellement plus facile et gratifiant de s occuper des aveugles de Cotonou où des cul de jatte à borneo, de trimballer et relâcher les migrants chez nous cautionnés par une justice folle !!! Et nos vieux ,les vôtres, vos voisins,ceux que vous voyez en fin de marché fouiller dans les poubelles ,on n a pas d obligations envers eux ,ceux qui ne demandent jamais rien ,ont peur de déranger ,demander , on doit les laisser crever comme des chiens ? Quand on n est plus capable de s occuper de nos plus faibles c est que notre civilisation meure...Et ça s accélère, sauf que demain ce sera vous ,nous qui serons vieux.