En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Tableau de Jean-Joseph Weerts, 1897. Musée de la Piscine (Roubaix), Dist. RMN-GP/Alain Leprince
Bonnes feuilles

Robespierre était-il paranoïaque ?

Publié le 07 juillet 2019
Patrick Lemoine publie "La Santé psychique de ceux qui ont fait le monde" aux éditions Odile Jacob. En tant que psychiatre et clinicien, Patrick Lemoine a osé décortiquer les biographies, établir des diagnostics et en arriver à un incroyable questionnement. Pour la première fois, ce livre nous éclaire sur la psychologie de l’homme d’État. Extrait 2/2.
Patrick Lemoine est psychiatre et docteur en neurosciences. Il est l’auteur de nombreux best-sellers, dont cinq chez Odile Jacob, chez qui il a dirigé en 2018, avec Boris Cyrulnik, une Histoire de la folie avant la psychiatrie.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Lemoine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Lemoine est psychiatre et docteur en neurosciences. Il est l’auteur de nombreux best-sellers, dont cinq chez Odile Jacob, chez qui il a dirigé en 2018, avec Boris Cyrulnik, une Histoire de la folie avant la psychiatrie.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Lemoine publie "La Santé psychique de ceux qui ont fait le monde" aux éditions Odile Jacob. En tant que psychiatre et clinicien, Patrick Lemoine a osé décortiquer les biographies, établir des diagnostics et en arriver à un incroyable questionnement. Pour la première fois, ce livre nous éclaire sur la psychologie de l’homme d’État. Extrait 2/2.

Manifestement, Maximilien de Robespierre ne connaît guère le doute. Mirabeau dira d’ailleurs de lui en 1789 : « Il ira loin, il croit tout ce qu’il dit. » C’est l’une des caractéristiques des grands chefs : une confiance inébranlable en tout ce que l’on entreprend. Aujourd’hui encore, quand un responsable politique envoie des signaux de doute, d’incertitude, il est au mieux raillé, au pire vilipendé pour ce péché capital. Dans cette optique, le peuple considéré comme immature par nature est tellement à la recherche du parent idéal qu’il ne supporte pas que papa ou maman ne sache pas tout ou ne décide pas de tout en permanence. 

Robespierre a ainsi cette capacité à soutenir deux points de vue opposés : être contre la peine de mort et faire guillotiner les citoyens par milliers « au nom du Bien ». Mais, son intransigeance et son incapacité à douter de soi me font également penser à une personnalité paranoïaque. À distinguer du délire paranoïaque, attention. Ce type de personnalité mène justement tout droit au pouvoir, que ce soit dans l’entreprise, dans les services hospitaliers, au sommet de l’État ou, pire encore, dans les religions et sectes. Savonarole en est l’un des plus beaux exemples. 

Cette certitude virile d’avoir raison est l’un des éléments les plus moteurs de succès pour ceux qui en sont dotés, mais aussi l’un des plus dangereux pour ceux qui les entourent. Encore une raison pour laquelle il est plus difficile aux femmes d’accéder au pouvoir suprême : malgré quelques exceptions, elles sont en général moins paranoïaques que les hommes et plus en proie au doute… sans doute ? 

Chez Robespierre, la certitude va tourner au fanatisme, un fanatisme fondé sur le manichéisme de l’Incorruptible qui ne connaît plus de limites : « L’Être suprême n’a point créé les rois pour dévorer l’espèce humaine ; il n’a point créé les prêtres pour nous atteler comme de vils animaux au char des rois, et pour donner au monde l’exemple de la bassesse, de l’orgueil, de la perfidie, de l’avarice, de la débauche et du mensonge ; mais il a créé l’univers pour publier sa puissance ; il a créé les hommes pour s’aider et pour s’aimer mutuellement, et pour arriver au bonheur par la route de la vertu. C’est lui qui plaça dans le sein de  l’oppresseur triomphant, les remords et l’épouvante, et dans le cœur de l’innocent opprimé, le calme et la fierté ; c’est lui qui force l’homme juste à haïr le méchant, et le méchant à respecter l’homme juste. » Ce manifeste est un modèle de certitude et pourrait être gravé sur le fronton du temple de la Paranoïa : au fond, seuls lui et ses partisans sont des bons, les autres sont des méchants. Dans cette logique, une seule conclusion possible : l’élimination des méchants par les bons. En d’autres termes, c’est à cause de son idéal de fraternité universelle que Robespierre a tué tant de ses contemporains.

MON DIAGNOSTIC

Personnalité paranoïaque de type idéaliste passionné et  processif

Comme tous les paranoïaques prompts à dégainer des procès pour un oui ou pour un non, Robespierre était hyperlégaliste et forcément, en partie par déformation professionnelle, procédurier. Il l’est resté même après avoir cessé d’exercer son métier d’avocat ou de juge et être devenu élu du peuple. Utopiste, convaincu de sa mission de sauver le monde, ou du moins la France grâce à ses idées de justice, d’égalité, de fraternité, quitte à les imposer par la force, il a assez bien résumé le manichéisme de sa pensée à travers cette phrase sibylline : « Le gouvernement révolutionnaire doit voguer entre deux écueils, la faiblesse et la témérité, le modérantisme et l’excès ; le modérantisme qui est à la modération ce que l’impuissance est à la chasteté ; et l’excès qui ressemble à l’énergie comme l’hydropisie à la santé. » Pour dire les choses autrement, le monde est binaire, blanc ou noir, bon ou méchant, révolutionnaire ou contre-révolutionnaire… malheur à ceux qui ne sont pas du côté du bien, mais du côté obscur de la force, l’axe du mal. Pour eux, la mort est au bout du chemin.

Et si j’avais été son psychiatre ?

Un internement (SPDRE : soin psychiatrique à la demande d’un représentant de l’État) ! Un traitement au long cours par médicaments antipsychotiques devrait permettre des sorties à l’essai, sous surveillance.

Extrait du livre "La Santé psychique de ceux qui ont fait le monde" de Patrick Lemoine publié aux éditions Odile Jacob

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 07/07/2019 - 12:37
Rousseau
Robespierre était également un lecteur et disciple de Rousseau ce qui explique une bonne partie de son comportement.