En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 13 min 25 sec
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 1 heure 11 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 5 heures 50 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 7 heures 26 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 17 heures 50 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 21 heures 2 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 33 min 43 sec
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 49 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 4 heures 5 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 5 heures 41 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 6 heures 58 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 17 heures 36 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 21 heures 47 min
© Reuters
© Reuters
Jeunesse et emploi

Entreprises, le jour de l’apprentissage est arrivé !

Publié le 04 juillet 2019
En France, l’apprentissage a connu des moments difficiles et a souvent été considéré comme une voie secondaire. L’erreur a été faite de considérer le temps pris à former la jeunesse comme une contribution et non comme un investissement.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nestlé, ENGIE, EY, Firmenich, le Groupe Adecco, Microsoft, Salesforce et Solvay, membres de l’Alliance for YOUth
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En France, l’apprentissage a connu des moments difficiles et a souvent été considéré comme une voie secondaire. L’erreur a été faite de considérer le temps pris à former la jeunesse comme une contribution et non comme un investissement.
Aujourd’hui, lorsque l’on évoque l’avenir de nos enfants, personne ne peut prédire les métiers qu’ils exerceront. Ceci peut s’expliquer simplement : nous ne connaissons pas les métiers de demain. 
 
60% des enfants qui entreront à l’école primaire en 2019 exerceront des emplois qui n’existent pas encore. Dans le même temps, plus de 4 milliards de personnes restent exclues de l’économie digitale pourtant en pleine expansion. Ces chiffres du Forum Économique Mondial démontrent à eux seuls le fossé entre l’éducation traditionnelle de nos sociétés et les changements qui se profilent à grande vitesse pour le monde du travail. C’est justement pour permettre aux nouveaux talents de faire valoir leurs atouts et de les accompagner dans la transformation du monde du travail que nous avons créé l’Alliance for YOUth.
 
Cette alliance représente plus de 200 entreprises européennes qui se sont unies sous l’impulsion de Nestlé pour la formation et l’emploi des jeunes de moins de 30 ans. Grâce à elle, nous avons pu collectivement offrir près de 280 000 nouvelles opportunités de carrière aux jeunes européens depuis 2014. Alors même que cette initiative se déroule dans un contexte de crise économique latente sur le continent européen, où près de 15% des jeunes sont touchés par le chômage.  
 
Le programme de l’Alliance for YOUth s’appuie sur une volonté de former les jeunes aux emplois du 21e siècle. Au cœur de nos engagements : le développement de l’apprentissage. Cette voie, si souvent discrète par le passé, est devenue une véritable voie d’excellence. Elle représente l’avenir à plusieurs titres : l’avenir de nos jeunes talents, l’avenir de nos métiers, l’avenir de nos entreprises. 
 
C’est aussi à travers l’apprentissage, grâce à ce lien direct entre les nouvelles générations et nos entreprises, que nous réussirons la transformation de notre économie et du monde du travail. Il constitue un levier formidable dans la transmission de nos savoir-faire. La relation apprentituteur connecte les générations, et les expériences. Elle fait des apprentis les héritiers de milliers d’histoires d’entreprises, et les invite à écrire avec leurs mentors de nouvelles pages de ces histoires.
 
Nous sommes convaincus d’une chose : l’apprentissage est un accélérateur de la transition entre l’éducation traditionnelle et l’évolution des métiers. En France, l’apprentissage a connu des moments difficiles et a souvent été considéré comme une voie secondaire. L’erreur a été faite de considérer le temps pris à former la jeunesse comme une contribution et non comme un investissement. 
 
Pourtant, ce système est un formidable tremplin pour garantir une excellence dans l’obtention des compétences en adéquation avec le besoin des entreprises. La formation en apprentissage, c’est la sécurité de voir des talents directement opérationnels sur le marché du travail. C’est une formidable opportunité aussi bien pour les jeunes que pour les entreprises, une relation gagnant-gagnant. 
 
L’apprentissage est ainsi le premier étage de l’ascenseur social. Cela représente également une opportunité exceptionnelle pour des jeunes de prendre leur indépendance et de se situer en bonne place sur le marché de l’emploi en se différenciant.
 
Dans un pays comme la France où le taux de chômage se situe à plus de 21% pour les jeunes, l’apprentissage apparaît plus que jamais comme un véritable levier. 70% des étudiants passés par l’apprentissage ont un emploi sept mois après la fin de leur contrat Et pour la moitié, dans l’entreprise où ils ont été formés. D’autres pays européens sont en avance sur le sujet. Charge à nous, entreprises responsables, de poursuivre le développement de l’apprentissage en le considérant comme une véritable voie d’excellence. D’ailleurs les Français considèrent déjà l’apprentissage comme un moyen efficace de se former. Dans un récent sondage Toluna, 70% d’entre eux pensent qu’une formation diplômante est plus utile si elle est passée par la voie de l’apprentissage. Et si l’on va plus loin et que l’on interroge les parents des apprentis, les verbatim sont sans appel : l’apprentissage est une voie d’excellence !  
 
Tout comme eux, l’Alliance for YOUth croit à la force du mot apprentissage, à toutes les valeurs qu’il représente et aux carrières qu’il laisse entrevoir. Pour libérer son potentiel, tout talent se doit d’être cultivé et de s’adapter au monde en perpétuel changement, l’apprentissage représente selon nous l’avenir de l’éducation : une véritable cause nationale !
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 05/07/2019 - 08:42
Superbe initiative dont personne ne parle !
L apprentissage méprisé par nos socialo/communistes depuis des décennies qui sont persuadés que ça ne génère que des ouvriers autant dire une classe sociale méprisée. Quel massacre ont ils fait au 20ème siècle par idéologie meurtrière les Jospin et toute sa clique.A vouloir une jeunesse entièrement bachelière pour faire une armée de fonctionnaires ils ont tué les artisans,les agriculteurs,tous les métiers nécessitant un apprentissage,des compétences, un savoir faire reposant sur des générations de pratique,d améliorations, inventions ,créations.Combien de métiers encore aujourd'hui pleurent pour avoir des jeunes qui prennent la relève ? Chômage mon oeil ,manque de formations oui ,celles de la vraie vie ,les couvreurs( avec des carnets de commande pleins sur 2 ans !) Les plombiers ,les charcutier ,bouchers, cuisinier,soudeur spécialisés, carrossiers,maçons spécialisés, électriciens, la liste est tellement longue , gâchis des forces vive quand on sait que toutes ces spécialités gagnaient bien leur vie .La FRANCE était connue pour sa formation d élite des compagnons , embauchés a l international à peine leur formation achevée. Ah la France et son snobisme a deux balle qui tue !