En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 10 heures 43 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 11 heures 44 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 16 heures 29 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 17 heures 21 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 17 heures 52 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 18 heures 26 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 18 heures 43 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 11 heures 3 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 14 heures 45 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 16 heures 38 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 18 heures 32 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 18 heures 57 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Nominations à hue et à dia

LREM aux municipales : gare au dangers de la dépolitisation des enjeux !

Publié le 03 juillet 2019
LREM a dévoilé 20 nouveaux candidats pour les élections municipales de 2020 : les choix du parti interrogent sur les réelles convictions du macronisme.
Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
LREM a dévoilé 20 nouveaux candidats pour les élections municipales de 2020 : les choix du parti interrogent sur les réelles convictions du macronisme.

Atlantico : Les désignations de candidat de LREM pour les municipales 2020 sont en effet surprenantes. En désignant par exemple Thomas Cazenave, délégué ministériel en charge de la réforme de l'Etat, dans la ville de Bordeaux, face à Nicolas Florian, soutenu par le Modem et ancien juppéiste, ne peut-on pas voir, loin des justifications, une simple habileté politique du parti d'Emmanuel Macron qui a en vue la majorité au Sénat ?

Maxime Tandonnet : La logique de cette liste de 20 candidats semble assez claire : LREM ne veut pas être simplement une formation de passage qui apporte son soutien à d’autres formations politiques dans une logique d’alliance. Elle veut s’affirmer dans la durée.  Dans de nombreux cas, LREM a choisi de présenter ses propres candidats contre des candidats soutenus par le MODEM et surtout par les Républicains, y compris un Républicains ayant apporté son soutien au président Macron. C’est la double allégeance qui est refusée. En revanche, dans cette liste plusieurs anciens socialistes se présentent sous l’étiquette LREM : ceux-là ayant renoncé à leur formation initiale, le PS, sont mûrs pour intégrer le parti présidentiel. Oui il est clair que l’on est dans une logique d’implantation locale. Le but de LREM, parti champignon né de la victoire de M. Macron à la présidentielle est de disposer de son propre ancrage local, de ses propres maires et élus municipaux. Bien sûr qu’en arrière-plan, il y a la volonté de gagner le Sénat. La tentation d’un grand parti central est de s’assurer le monopole d’un maximum de sources de pouvoir renvoyant les oppositions aux extrêmes. Mais surtout, il y a en perspective l’élection présidentielle de 2022.  Pour un président sortant qui se représente, le relais des maires vers l’opinion est indispensable.

D'une certaine manière, le fait de désigner des "Macron-compatibles", n'est-ce pas risquer de dépolitiser les enjeux des municipales en présentant les candidats comme des gestionnaires, ce qui peut conduire à des surprises en termes politiques après élection ?

Oui, on est sans doute dans une logique de maires qui se diront ni de droite ni de gauche, mais dont la vocation sera de porter sur le terrain la voix du chef de l’Etat. En effet, ces élections municipales risquent fort d’être le reflet d’une étrange et paradoxale dépolitisation de la politique française. Comme sur le plan national, le débat d’idées et de projet n’aura plus lieu d’être ou tout à fait secondaire. Les grands sujets politiques du moment, le chômage, la pauvreté, la violence, la désindustrialisation, la dépense publique le poids de la fiscalité qui concernent directement le niveau municipal ont toutes les chances de passer au second plan. Le thème de ces élections sera pour ou contre le président de la République et les maires seront élus essentiellement sur cette base. Alors, bien entendu, il peut y avoir de grandes surprises par la suite. Il ne suffit pas de renier son ancien parti pour changer réellement de sensibilité. Quitter le parti socialiste et basculer en LREM par opportunisme ne change en rien la personnalité politique d’un homme, le goût pour les impôts et la dépense publique par exemple. Le risque est en effet d’élire des gestionnaires ralliés à la présidence Macron et de se retrouver avec des socialistes pratiquant une politique d’inspiration socialiste.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
De Clem
- 04/07/2019 - 20:08
Danger ...
oui, danger d'accroître un peu plus la méfiance des citoyens à l'égard de la vie politique ! Danger que les vrais problèmes passent , à nouveau, à la trappe et que l'on noie à nouveau le poisson . Les LREM sont passés maîtres dans cet art de noyer le poisson !
J'accuse
- 03/07/2019 - 08:57
Etiquette différente, même produit
Le macronisme est une institutionnalisation du retournement de veste (et de pantalon), pour accéder au pouvoir ou le garder.
Le credo de l'élu ne changera pas d'un iota: "tout pour ma gueule, et le peuple continuera à payer après avoir cru à mes promesses électorales, comme toujours oubliées le lendemain de mon élection."
clo-ette
- 03/07/2019 - 08:17
Il faut espérer
une déculottée.