En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Areva perd 8%

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 13 heures 7 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 15 heures 9 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 16 heures 14 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 17 heures 21 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 18 heures 6 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 18 heures 31 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 20 heures 58 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 21 heures 33 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 22 heures 2 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 13 heures 32 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 16 heures 15 sec
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 16 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 17 heures 36 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 30 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 21 heures 22 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 21 heures 44 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 22 heures 32 min
© Irakli GEDENIDZE / POOL / AFP
© Irakli GEDENIDZE / POOL / AFP
Retour espéré ?

Sarkozy ou l’erreur stratégique du choix de “la passion”

Publié le 27 juin 2019
Les mémoires de Nicolas Sarkozy intitulés Passions sortent aujourd'hui en librairie. En évoquant une époque où la droite n'avait rien à envier aux autres familles politiques, il remue le couteau dans la plaie de LR sans apporter de réels remèdes aux difficultés actuelles du parti.
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuel Pruvot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les mémoires de Nicolas Sarkozy intitulés Passions sortent aujourd'hui en librairie. En évoquant une époque où la droite n'avait rien à envier aux autres familles politiques, il remue le couteau dans la plaie de LR sans apporter de réels remèdes aux difficultés actuelles du parti.

Atlantico : En quoi le livre de Nicolas Sarkozy, imprégné d'émotion et de nostalgie, risque-t-il d'aggraver le manque cruel de pragmatisme et de rationalité dont souffre la droite, encore coincée dans une ornière émotionnelle ?

Samuel Pruvot : Manifestement, le premier souci de Nicolas Sarkozy n’est pas de soigner ou reconstruire LR ! Mais plutôt de (re)construire son image. C’est d’ailleurs le propre de cet exercice littéraire des Mémoires que de se considérer soi-même, emporté dans le grand flot de l’Histoire. Il y a du Rousseau et du Chateaubriand la-dedans. Les prédécesseurs de Nicolas Sarkozy ont eux-aussi cédé à cette tentation en publiant sur leur expérience du pouvoir. On pense notamment à Jacques Chirac et à François Hollande.

Car les mémoires constituent un exercice passionnant d’ « égo histoire » où le personnage principal se met en scène avec ses grandeurs et ses faiblesses, ses interrogations et ses idées fixes. Le livre de Nicolas Sarkozy a l’intérêt de raconter sa folle ascension vers le pouvoir. On y rencontre ceux qui ont bien voulu le propulser ou ceux qui ont voulu l’entraver. Parfois ce sont les mêmes ! Sa carrière, à Neuilly, a commencé par un coup de poker aux dépens de Charles Pasqua. Et toute la suite sera une succession de victoires, de bagarres et de défaites dans une sorte de western à la française.

On est forcément assez loin des « Mémoires de guerre » d’un Charles de Gaulle qui racontent l'épopée de la France Libre pendant la guerre. La guerre de Nicolas Sarkozy, c’est essentiellement la conquête du pouvoir contre les barons de la droite. Son livre parle finalement plus de lui et de ses états d’âme que de la France éternelle. On voit que Nicolas Sarkozy appartient à la génération yé-yé : postmoderne et people. Cela dit, on retrouve chez lui, comme en écho lointain, la passion pour la France qui était celle du général. Dans ses Mémoires, de Gaulle écrivait : « Ce qu’il y a, en moi, d’affectif imagine naturellement la France, telle la princesse des contes ou la madone aux fresques des murs, comme vouée à une destinée éminente et exceptionnelle. »

Encore une fois, l’objet de ce livre n’est pas vraiment d’apporter sa pierre à la reconstruction de la droite. Nicolas Sarkozy ne se réjouit évidemment pas du champ de ruines devant lui. Mais c’est d’abord un homme pragmatique, un animal politique qui vise sa propre survie. La droite a été le sillon de sa croissance. Elle ne sera pas forcément son tombeau.

Chez Nicolas Sarkozy, comme vous l’avez remarqué, l’émotion est un paramètre politique. La vie privée et les passions font partie du gouvernement pour le meilleur et pour le pire. Dans son livre, il rejoint Chateaubriand, cité plus haut, qui a publié les « Mémoires d’outre-tombe ». Nicolas Sarkozy, lui, n’aime pas trop cette terminologie des « mémoires ». Il trouve sans doute ce terme trop nécrologique. Mais son récit truffé d’anecdotes, de confessions et de portraits plus ou moins acides a quelque chose du Chateaubriand romantique qui se raconte en racontant la grande Histoire.

A qui profite le plus ce témoignage politique que livre l'ancien président ? Ne renforce-t-il pas "l'entente secrète" entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron (expression utilisée par L'obs) ?

C’est vrai, Nicolas Sarkozy semble fasciné de bout en bout par Emmanuel Macron. Par le couple atypique qu’il forme avec Brigitte, par son intuition politique, par sa jeunesse. Cette fascination est celle du pouvoir qui attire Sarkozy depuis son adolescence. Un pouvoir qui s’est métamorphosé avec Emmanuel Macron dans la mesure où la vieille opposition gauche/droite semble dépassée. Cela interroge Sarkozy qui n’est pas un idéologue mais un pur pragmatique.

L'impact politique des mémoires de Nicolas Sarkozy est-il surestimé ? Fait-il davantage figure d'autorité morale ou politique ?

Avant l’autorité morale, il y a le sens du business et de l’image. La sortie des mémoires de Nicolas Sarkozy est un pur produit marketing. Entre l’album de Madonna et la sortie du dernier iPhone. Cela fait du bruit, du buzz, des articles et de l’argent. Mais il n’est pas certain que le livre restera dans les annales sauf pour éclairer la grande histoire par de petites anecdotes. On pense notamment aux portraits vinaigrés de Fillon ou de Juppé. L’auteur ne semble pas décidé à livrer ici sa vision définitive sur la France ou le pouvoir. Il se raconte plutôt comme une star qui se confie à ses fans. Sauf que la star est un ancien Président et que sa chanson, en 2007, a fait danser des millions électeurs.

Mais terminons par la question de l’autorité morale. Elle augmente avec l’âge. Les Présidents, en France, ressemblent plus au Bourgogne qu’au Beaujolais. Autrement dit, ils gagnent en qualité auprès de l’opinion avec le temps qui passe. Cette loi profite à Nicolas Sarkozy. Les Français aiment décapiter leurs Présidents. Mais ils les aiment à nouveau une fois sortis de l’Elysée, la tête basse. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Areva perd 8%

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerard JOURDAIN
- 27/06/2019 - 15:37
trop tard pour le moment...
l'attirance pour le métier suprême de la politique en France, ne peut plaire qu'à des fanatiques de la mission, ou des second couteaux.
pourquoi?
1-parce que les bons réussissent bien mieux ailleurs.
2-les visionnaires pour un pays ne séduisent pas.
alors....prenons notre mal en patience....


ajm
- 27/06/2019 - 14:02
Gnan- gnan.
Se repandre sur soi et ses états d'âme ne fait ni des hommes d'état ni de grands généraux, ni pas grand chose d'ailleurs, peut-être des écrivains à condition d'avoir le style et le talent.
hoche38
- 27/06/2019 - 08:50
Toujours prêt!
Où est cet Aladin qui ouvrira la bouteille où il trépigne encore?