En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Capture d'écran
London calling

Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?

Publié le 25 juin 2019
Le Daily Mail britannique a diffusé la vidéo d'une bagarre impliquant des jeunes à Paris lors de la Fête de la Musique, dans un article titré "Terrifiant déchainement de voyous dans un festival musical soutenu par Emmanuel Macron". Plusieurs villes de France ont été victimes de violences lors de la Fête de la Musique.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Daily Mail britannique a diffusé la vidéo d'une bagarre impliquant des jeunes à Paris lors de la Fête de la Musique, dans un article titré "Terrifiant déchainement de voyous dans un festival musical soutenu par Emmanuel Macron". Plusieurs villes de France ont été victimes de violences lors de la Fête de la Musique.

Atlantico: Les tabloïds ou d'autres médias anglo-saxons type Fox News reviennent souvent sur la dangerosité de Paris et de ses "no-go-zone". Au-delà des excès propres aux tabloïds, quelle part de vérité dans cette vision d'une France victime de la violence des bandes ?

Xavier Raufer : Génuflexions sur l'Europe ou pas, les peuples de ce continent ont une mémoire et de durables animosités ; ainsi, la presse populaire britannique adore-t-elle brocarder les Français ; idem pour les médias cocardiers américains, Fox News en tête. Cela dit, si exagération et polémique il y a souvent, ces médias n'inventent rien et les images montrées par le Daily Mail sont tristement réelles.

Elles le sont même répétitivement - car désormais en France, nuit de fête signifie nuit d'émeute. Rien que l'an passé : Saint-Sylvestre... 14 juillet... Mondial de Foot... Halloween... toutes festivités perturbées par des bandes violentes masquées et armées. Idem bien sûr lors des manifestations plus revendicatives des Gilets Jaunes, le semestre passé. Résultat : ravages, incendies, jets de pierres et d'engins incendiaires - en prime désormais, de bouteilles d'acide. 

Et cela ne vise pas que l'Île-de-France : en 2018, des émeutes ont touché Lyon, Mulhouse, la plupart des villes de l'Essonne et de la Seine-et-Marne, Corbeil et Provins en tête ; Poitiers, Toulouse, Rennes, Nantes, Grenoble, etc.

Hors des ravages matériels, les forces de l'ordre souffrent de ces émeutes. Selon des sources syndicales et associatives convergentes, ces phases anarchiques ont provoqué plus de 10 000 blessés en 2018 (polices nationale et municipales, préfecture de police de Paris, gendarmes, adjoints de sécurité, etc.).

Bien sûr, ce qui précède n'est qu'une évocation d'ambiance : détailler toutes ces éruptions anarchiques sur la seule année 2018 emplirait un volume.

Lors des célébrations du Mondial 2018, les médias français exaltaient les scènes de liesse, mais la presse étrangère montrait d'abord les exactions accompagnant ces célébrations. Comment expliquer cette différence de traitement selon les pays ?

Les grands médias français informent désormais moins qu'ils ne militent pour le monde libéral-libertaire voulu par leurs propriétaires : Etat-Macron, milliardaires progressistes. Retirez les subventions d'Etat à ces médias et leur financement, à fonds souvent perdus, par des milliardaires qui en font un outil de chantage financier : pour la plupart, ces médias meurent en six mois. Ainsi, dit la sagesse populaire : "qui paie l'orchestre choisit la musique". Le mondial de foot, par exemple, est typique de cette idéologie médiatique : ode à la mondialisation, équipes pluriraciales - un rêve pour Davos-Soros. 

Puisqu'il s'agit d'édifier les masses sur ce Rayonnant Souverain Bien qu'est la mondialisation heureuse, les médias français dits "d'information" oblitèrent donc le chaos survenant en France à chaque épisode festif ou revendicatif - plus encore, sur qui les provoquent : d'usage, des meutes ou bandes juvéniles issues de l'immigration maghrébine ou africaine, parfois, les anarchistes type Black Blocs. 

En dépit de leur côté caricatural, ces médias montrent-ils de manière plus franche une partie de la France qu'on ne peut pas ou ne veut pas voir ?

La presse populaire anglo-saxonne fait certes ses choux gras des émeutes advenant en France - elle ne les invente pas. Car si la paix publique était assurée chez nous - ce qui n'est pas le cas, même la bienséante Mme Hidalgo s'en avise - ces médias anglo-saxons en seraient pour leurs frais. Exemple, les centaines d'émeutes - certaines, très violentes - advenues en France lors du Mondial de foot : nos médias d'information ont choisi de faire l'autruche : ils ont brièvement gémi sur "la fête gâchée", puis tout noyé dans le silence. Nulle sérieuse enquête, ni grande interview, ni sondage important, ni émission télévisée sur ce thème. 

Telle que pratiquée par ces bandes ou meutes hantant les cités et quartiers hors-contrôle, la violence criminelle est le seul fait social majeur constamment censuré par nos médias d'information. Hypnotisés par quelques milliers de cas sociaux (transsexuels, etc.), ils camouflent en revanche le fait - un exemple entre dix autres - que l'Essonne (1,3 million d'habitants) tourne au département hors contrôle. Il y avait des cités et quartiers coupe-gorge - on en vient désormais, Macron-Belloubet-Castaner regnante, à l'échelle départementale. 

Depuis 2018 en effet, dans l'Essonne, les émeutes anti-forces de l'ordre sont hebdomadaires - parfois quotidiennes : (policiers caillassés, projectiles jetés du toit des immeubles, guet-apens visant des patrouilles ou actions de pompiers ; ce, à Corbeil, Draveil, Etampes, Les Ulis, Lisses, Longjumeau, Massy, Montgeron, Saint-Michel sur Orge, Vigneux, etc. Rien dans les médias sur ce massif et durable phénomène, hormis la relation d'actes isolés, balayés dans la poubelle des  "faits-divers".//

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

03.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

04.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

20 après le Kosovo, l’Occident et l’UE devraient-ils éprouver une pointe de regret vis-à-vis de la Serbie ?

07.

Alerte à la pollution des pneus et des freins des voitures

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 25/06/2019 - 19:33
Blanc de province gilet jaune
Majoritairement francais de souche et hetero= oeil crevé et main arrachée.
Festif des 10 geandes villes françaises, français de passeport et multi minorités = passez votre chemin, vive l'anarchie et la paix sociale.
tubixray
- 25/06/2019 - 18:07
Médias collabos
Que n'a t'on pas entendu / vu sur ces doux chérubins nantais qui "faisaient la fête" de la musique et ont été chargés par des CRS qui n'avaient surement comme unique objectif que de casser du jeune ... à tel point que l'un d'entre eux a disparu dans les flots de la Loire.
Pas au mot sur ces bandes de "jeunes" (comprendre arabo musulmans) qui déferlent pour casser du blanc à la moindre fête populaire.
L'immigration, rappelons le est une "chance pour la France" ... Exact, c'était le cas avec tous nos compatriotes européens.
Ca l'a été aussi avec les "boat people" venus du Vietnam/ Cambodge arrivés en France bien après les OS (Peugeot Renault) magrébins dont les petits enfants dealers islamisés nous crachent à la figure.
Le problème ce sont toujours eux et ils sont de plus en plus nombreux avec l'aide de la gauche, des médias, des associations.
Collabos vous dis je.
assougoudrel
- 25/06/2019 - 17:40
Clo-ette
Tu fais bien de me le rappeler, car je n'avais pas fait le rapprochement. Tu sais, il n'y a pas qu'à Paris où il y a des voleurs. Paris est à part, car il y a les casseurs et autres groupuscules d'extrêmes Gauche qui cassent, brûlent et agressent les forces de l'ordre. Par contre, les grandes villes italiennes comme Milan, Rome Florence etc... sont pourries. En France, Mohamed et Diallo (ainsi que les Rom)sont protégés et ils volent le touriste. En Italie, si ces derniers cités déconnent, ils sont virés du pays. Par contre, l'italien est organisé et des bandes ont trouvé un emploi. Dans les grandes villes, en scooter, il font le vol à l'arracher aux touristes qui admirent les monuments. Les Grandes villes sont devenues sales, tout comme Paris et il vaut mieux visiter les petites et moyennes (ainsi que les toutes petites); il y a plein de choses à voir. Lucca; Montagnana (Padoue); quand on voit Palmanova (province d'Udine), on constate qu'il vaut mieux se promener dans les coins tranquilles...https://it.wikipedia.org/wiki/Palmanova