En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 13 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 9 heures 38 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 11 heures 26 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 13 heures 26 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 15 heures 31 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 9 heures 43 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 12 heures 16 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 15 heures 25 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 5 heures
© Capture d'écran
© Capture d'écran
London calling

Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?

Publié le 25 juin 2019
Le Daily Mail britannique a diffusé la vidéo d'une bagarre impliquant des jeunes à Paris lors de la Fête de la Musique, dans un article titré "Terrifiant déchainement de voyous dans un festival musical soutenu par Emmanuel Macron". Plusieurs villes de France ont été victimes de violences lors de la Fête de la Musique.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Daily Mail britannique a diffusé la vidéo d'une bagarre impliquant des jeunes à Paris lors de la Fête de la Musique, dans un article titré "Terrifiant déchainement de voyous dans un festival musical soutenu par Emmanuel Macron". Plusieurs villes de France ont été victimes de violences lors de la Fête de la Musique.

Atlantico: Les tabloïds ou d'autres médias anglo-saxons type Fox News reviennent souvent sur la dangerosité de Paris et de ses "no-go-zone". Au-delà des excès propres aux tabloïds, quelle part de vérité dans cette vision d'une France victime de la violence des bandes ?

Xavier Raufer : Génuflexions sur l'Europe ou pas, les peuples de ce continent ont une mémoire et de durables animosités ; ainsi, la presse populaire britannique adore-t-elle brocarder les Français ; idem pour les médias cocardiers américains, Fox News en tête. Cela dit, si exagération et polémique il y a souvent, ces médias n'inventent rien et les images montrées par le Daily Mail sont tristement réelles.

Elles le sont même répétitivement - car désormais en France, nuit de fête signifie nuit d'émeute. Rien que l'an passé : Saint-Sylvestre... 14 juillet... Mondial de Foot... Halloween... toutes festivités perturbées par des bandes violentes masquées et armées. Idem bien sûr lors des manifestations plus revendicatives des Gilets Jaunes, le semestre passé. Résultat : ravages, incendies, jets de pierres et d'engins incendiaires - en prime désormais, de bouteilles d'acide. 

Et cela ne vise pas que l'Île-de-France : en 2018, des émeutes ont touché Lyon, Mulhouse, la plupart des villes de l'Essonne et de la Seine-et-Marne, Corbeil et Provins en tête ; Poitiers, Toulouse, Rennes, Nantes, Grenoble, etc.

Hors des ravages matériels, les forces de l'ordre souffrent de ces émeutes. Selon des sources syndicales et associatives convergentes, ces phases anarchiques ont provoqué plus de 10 000 blessés en 2018 (polices nationale et municipales, préfecture de police de Paris, gendarmes, adjoints de sécurité, etc.).

Bien sûr, ce qui précède n'est qu'une évocation d'ambiance : détailler toutes ces éruptions anarchiques sur la seule année 2018 emplirait un volume.

Lors des célébrations du Mondial 2018, les médias français exaltaient les scènes de liesse, mais la presse étrangère montrait d'abord les exactions accompagnant ces célébrations. Comment expliquer cette différence de traitement selon les pays ?

Les grands médias français informent désormais moins qu'ils ne militent pour le monde libéral-libertaire voulu par leurs propriétaires : Etat-Macron, milliardaires progressistes. Retirez les subventions d'Etat à ces médias et leur financement, à fonds souvent perdus, par des milliardaires qui en font un outil de chantage financier : pour la plupart, ces médias meurent en six mois. Ainsi, dit la sagesse populaire : "qui paie l'orchestre choisit la musique". Le mondial de foot, par exemple, est typique de cette idéologie médiatique : ode à la mondialisation, équipes pluriraciales - un rêve pour Davos-Soros. 

Puisqu'il s'agit d'édifier les masses sur ce Rayonnant Souverain Bien qu'est la mondialisation heureuse, les médias français dits "d'information" oblitèrent donc le chaos survenant en France à chaque épisode festif ou revendicatif - plus encore, sur qui les provoquent : d'usage, des meutes ou bandes juvéniles issues de l'immigration maghrébine ou africaine, parfois, les anarchistes type Black Blocs. 

En dépit de leur côté caricatural, ces médias montrent-ils de manière plus franche une partie de la France qu'on ne peut pas ou ne veut pas voir ?

La presse populaire anglo-saxonne fait certes ses choux gras des émeutes advenant en France - elle ne les invente pas. Car si la paix publique était assurée chez nous - ce qui n'est pas le cas, même la bienséante Mme Hidalgo s'en avise - ces médias anglo-saxons en seraient pour leurs frais. Exemple, les centaines d'émeutes - certaines, très violentes - advenues en France lors du Mondial de foot : nos médias d'information ont choisi de faire l'autruche : ils ont brièvement gémi sur "la fête gâchée", puis tout noyé dans le silence. Nulle sérieuse enquête, ni grande interview, ni sondage important, ni émission télévisée sur ce thème. 

Telle que pratiquée par ces bandes ou meutes hantant les cités et quartiers hors-contrôle, la violence criminelle est le seul fait social majeur constamment censuré par nos médias d'information. Hypnotisés par quelques milliers de cas sociaux (transsexuels, etc.), ils camouflent en revanche le fait - un exemple entre dix autres - que l'Essonne (1,3 million d'habitants) tourne au département hors contrôle. Il y avait des cités et quartiers coupe-gorge - on en vient désormais, Macron-Belloubet-Castaner regnante, à l'échelle départementale. 

Depuis 2018 en effet, dans l'Essonne, les émeutes anti-forces de l'ordre sont hebdomadaires - parfois quotidiennes : (policiers caillassés, projectiles jetés du toit des immeubles, guet-apens visant des patrouilles ou actions de pompiers ; ce, à Corbeil, Draveil, Etampes, Les Ulis, Lisses, Longjumeau, Massy, Montgeron, Saint-Michel sur Orge, Vigneux, etc. Rien dans les médias sur ce massif et durable phénomène, hormis la relation d'actes isolés, balayés dans la poubelle des  "faits-divers".//

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 25/06/2019 - 19:33
Blanc de province gilet jaune
Majoritairement francais de souche et hetero= oeil crevé et main arrachée.
Festif des 10 geandes villes françaises, français de passeport et multi minorités = passez votre chemin, vive l'anarchie et la paix sociale.
tubixray
- 25/06/2019 - 18:07
Médias collabos
Que n'a t'on pas entendu / vu sur ces doux chérubins nantais qui "faisaient la fête" de la musique et ont été chargés par des CRS qui n'avaient surement comme unique objectif que de casser du jeune ... à tel point que l'un d'entre eux a disparu dans les flots de la Loire.
Pas au mot sur ces bandes de "jeunes" (comprendre arabo musulmans) qui déferlent pour casser du blanc à la moindre fête populaire.
L'immigration, rappelons le est une "chance pour la France" ... Exact, c'était le cas avec tous nos compatriotes européens.
Ca l'a été aussi avec les "boat people" venus du Vietnam/ Cambodge arrivés en France bien après les OS (Peugeot Renault) magrébins dont les petits enfants dealers islamisés nous crachent à la figure.
Le problème ce sont toujours eux et ils sont de plus en plus nombreux avec l'aide de la gauche, des médias, des associations.
Collabos vous dis je.
assougoudrel
- 25/06/2019 - 17:40
Clo-ette
Tu fais bien de me le rappeler, car je n'avais pas fait le rapprochement. Tu sais, il n'y a pas qu'à Paris où il y a des voleurs. Paris est à part, car il y a les casseurs et autres groupuscules d'extrêmes Gauche qui cassent, brûlent et agressent les forces de l'ordre. Par contre, les grandes villes italiennes comme Milan, Rome Florence etc... sont pourries. En France, Mohamed et Diallo (ainsi que les Rom)sont protégés et ils volent le touriste. En Italie, si ces derniers cités déconnent, ils sont virés du pays. Par contre, l'italien est organisé et des bandes ont trouvé un emploi. Dans les grandes villes, en scooter, il font le vol à l'arracher aux touristes qui admirent les monuments. Les Grandes villes sont devenues sales, tout comme Paris et il vaut mieux visiter les petites et moyennes (ainsi que les toutes petites); il y a plein de choses à voir. Lucca; Montagnana (Padoue); quand on voit Palmanova (province d'Udine), on constate qu'il vaut mieux se promener dans les coins tranquilles...https://it.wikipedia.org/wiki/Palmanova