En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© @UnicefFrance
Image choc

Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !

Publié le 17 juin 2019
Elle est très parlante et devrait se passer de commentaires. On la commentera quand même.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle est très parlante et devrait se passer de commentaires. On la commentera quand même.

L'UNICEF est un organisme dépendant des Nations Unies chargé de la protection de l'enfance. Dans de nombreux pays défavorisés, elle permet à des millions d'enfants de ne pas mourir de faim. Elle bâtit pour eux des écoles et des dispensaires.

Dans les pays riches (la France en fait partie), l'UNICEF se consacre évidemment à d'autres tâches. En France par exemple, elle s'occupe du congé parental. Une affiche de cet organisme réclame une durée égale du congé parental pour les mères et pour les pères. Il s'agit là d'une initiative hautement louable.

Mais elle est illustrée par une image singulière et très connotée. On y voit une femme voilée, ce qui n'est quand même pas le cas de la majorité des Françaises. Mais l'UNICEF France ne tient pas à s'attacher à ce genre de détails…

On comprend mal, ou plutôt on comprend trop bien, pourquoi l'UNICEF a choisi de promouvoir ainsi une partie très minoritaire de la population française. Toutes celles qui ne portent pas le voile – l'écrasante majorité donc – se trouvent ainsi effacées de la réalité française telle que la fabrique et la caricature UNICEF France.

Nous sommes ici en présence d'une simple et sournoise entreprise de désagrégation dont les signes se multiplient ailleurs aussi. L'identité française à laquelle tous – quelles que soient leur origine et leur religion – peuvent souscrire, est niée parce que jugée rétrograde ou réactionnaire.

On s'incline bien bas devant les sympathiques critères ethniques et religieux d'un groupe humain minoritaire. En parallèle, on interdit à la majorité de se réclamer de ses propres critères. On connaît l'argument comme quoi il faudrait flatter les spécificités religieuses des musulmanes, réputées souffrantes et opprimées, pour leur permettre de sortir de leur ressentiment et de s'intégrer à la nation. Il s'agit d'un argument fallacieux et pervers.

L'intégration tant vantée par UNICEF et par nombre d'associations ne marche que dans un sens défini un jour par Martin Hirsch, l'actuel président de l'Assistance Publique (APHP). "Il y aura intégration des musulmans quand les Français de souche appelleront leur fils Mohammed." Nous avons la faiblesse de penser que tout sera plus fraternel quand les musulmans appelleront leur fils Pierre, Paul ou Jacques. Mais ça, c'est peut-être islamophobe… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
voile, UNICEF, France
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

03.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

06.

20 après le Kosovo, l’Occident et l’UE devraient-ils éprouver une pointe de regret vis-à-vis de la Serbie ?

07.

Alerte à la pollution des pneus et des freins des voitures

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 22/06/2019 - 17:32
Une petite précision s'il vous plaît
J’aurais bien aimé que monsieur Rayski nous donnât une référence qui nous permît de savoir où et quand exactement le sieur Hirsch a dit cette monstruosité. Malheureusement même une recherche Google ne me l’a pas fournie et c’est dommage car j’aurais aimé faire figurer la phrase citée dans l’article de Wikipédia consacré à ce triste personnage.
Outre-Vosges
- 21/06/2019 - 11:20
Un étonnement bien étonnant
« Pourquoi s'étonner des votes "identitaires" en Europe ? » écrit Sidewinder. L’étonnant est plutôt qu’il y en ait si peu.
2bout
- 19/06/2019 - 12:24
Nous contraindre à la raison ...
Une courte recherche seulement est nécessaire pour trouver sur wikipédia cette définition : le prosélytisme désigne l'attitude de personnes cherchant à susciter l'adhésion d'autres personnes à leur foi.
Les fonctionnaires de l'Unicef n'expriment pas expressément dans cette récente illustration (vues 96000 fois) leurs préférences religieuses. Par contre, ils ciblent particulièrement par le graphisme employé une population soumise par leur tenue vestimentaire à des règles religieuses. Et même si ces fonctionnaires ne sont (au bénéfice du doute) pas tenus de respecter la Circulaire du 15 mars 2017, réunir dans une même affiche un symbolisme appartenant à une religion spécifique avec des droits réclamés au titre de la parentalité posent, à minima, un problème d'équité au sens large et par ailleurs trouble, à dessein ou non, la compréhension du message. Faudrait-il par exemple être musulman pour obtenir un congé parental payé ?
A cet égard, on comprendra peut être mieux que Trump ait décidé de réduire la contribution américaine aux Nations Unies après avoir déjà quitté pour des motifs bien semblables l'Unesco, une autre institution onusienne.