En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Déchéance de nation
Insécurité et prisons : la France en pleine descente aux enfers
Publié le 11 juin 2019
Évasions, trafics, magistrats submergés, chiffres de la criminalité : ces faits qui prouvent que la politique judiciaire et carcérale du gouvernement pose de gros problèmes.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Évasions, trafics, magistrats submergés, chiffres de la criminalité : ces faits qui prouvent que la politique judiciaire et carcérale du gouvernement pose de gros problèmes.

Le "parti de l'ordre", section parisienne, en frémissait d'une joie mauvaise : le nouveau préfet de police, ma chère - Attila croisé pitbull ! Tour de vis... Fini le bazar. Et là, patatras. Début juin, en vue même de l'Elysée, à l'angle de ces Champs-Elysées soi-disant surveillés comme le lait sur le feu, deux malfrats attaquent une horlogerie (déjà braquée trois fois...) et raflent, croit-on, 200 000 euros de montres de luxe. Toujours en fuite à ce jour, les braqueurs low-tech (marteaux, etc.), au "look de gentlemen-farmers" n'avaient sans doute pas été avertis de la férocité du préfet de police, ni du "message de fermeté" du réjouissant sous-ministre Laurent Nunez.

Train-train, donc, dans le secteur le plus surveillé de Paris où Audemars-Piguet, Cartier, Chopard, Girard-Perregaux, Vacheron-Constantin et tant d'autres bijoutiers haut-de-gamme sont régulièrement ciblés ; nombre de passants étant, nuit et jour et en pleine rue, dépouillés de leurs montres de luxe.

Un symptôme entre autres de l'inexpérience-inappétence de la présidence Macron dans le domaine régalien - sinistré et dérivant depuis désormais deux ans. Mais ce n'est encore pas le pire, clairement situé désormais dans l'azimut de la justice. Là, la catastrophe est patente, Mme Belloubet menaçant désormais, à sa façon vacillante et confuse, de faire pire que calamity-Taubira. Qu'on en juge :

     • Les experts le savent : le nombre des évasions de prison est un sérieux test de la solidité et du sérieux d'un Etat-nation ; l'explosion du nombre des évadés étant d'usage un symptôme du désordre d'un pays - développé ou pas. Or fin mai, la France de Macron-Belloubet compte, en une seule semaine, presque autant d'évasions que dans tout 2018. Parmi les évadés, l'assassin Yassine A., toujours en fuite. "Le risque zéro n'existe pas" gémit la Chancellerie, qui encourage le bon peuple à "relativiser".

     • Les prisons encore. Quand ils ne s'évadent pas, les prisonniers se la coulent douce. Voici peu, certains ont d'ailleurs publié une vidéo-documentaire sur la bonne vie à la prison de Beauvais. Là, des détenus hilares exhibent de gros paquets de haschisch, des smartphones dernier cri et des liasses de billets de banque. Obtenus comment ? En mode pédagogue, le prisonnier -cinéaste filme aussi les jets de colis dans la prison.

     • Les magistrats. Submergés, harassés, voire au bord de la crise de nerfs ; contraints de jongler avec des normes et obligations (France, Europe) toujours plus tatillonnes, ils en viennent à rater des procédures pourtant élémentaires. Récemment à Poitiers, suite à un grave accident routier (un mort, un blessé grave), des magistrats débordés ont ainsi oublié de prévenir, puis de convoquer au procès, certaines parties civiles.

     • Pire que tout, l'ignorance des réalités en matière de traitement du crime. Chacun sait qu'à présent, la Grande-Bretagne vit une crise criminelle sévère : homicides, explosion du nombre des attaques à l'arme blanche par de jeunes gangsters, etc. Dans ce noir tableau, le rayonnant contraste de l'Ecosse. Là, à l'inverse du reste du Royaume-Uni, le crime violent s'effondre de - 35 % dans la décennie 2009-2018 (crimes non-sexuels, - 43%). D'abord dans la région de Glasgow, les violences avec armes et le nombre des jeunes malfaiteurs s'effondrent. Pourquoi ce réel et vaste succès ?

     - Une prévention intelligente d'abord, ciblant les jeunes ("No knives, better lives"),

     - Surtout, une durable politique de courtes peines de prison ferme (six mois) visant les porteurs d'armes blanches récidivistes. Deux fois arrêté avec un poignard ? Fini de rire - six mois pour juger entre quatre murs de l'effectivité de la sanction. On vient à Glasgow du monde entier étudier ce succès judiciaire.

Pas de Paris : pendant ce temps-là, Mme Belloubet supprime de notre panoplie judiciaire ces efficaces courtes peines ciblées. Cherchez l'erreur.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 12/06/2019 - 16:37
Et c'est dans ce foutoir que
Et c'est dans ce foutoir que madame Belloubet veut faire revenir les djihadistes ! Y a-t-il encore un pilote dans sa tête ?
jurgio
- 11/06/2019 - 20:57
On dirait que cette situation satisfasse les gouvernements
Par économie parce que l'État n'a plus les moyens ? Pas seulement... Un peu d'insécurité a toujours été utile pour amener les maugréeux à se blottir frileusement dans le giron de la République. Autrefois, les gouvernements laissaient même s'échapper quelques malfrats afin qu'ils remplissent à leur profit quelques basses besognes. Mais c'était autrefois.
tubixray
- 11/06/2019 - 17:22
Justice de jungle
Les méfaits commis par Mme Taubira portent leurs fruits et ils sont vraiment pourris.
Selon une source sure (le Monde !) alors qu'il y a près de 70 000 détenus incarcérés 90 000 peines de détention fermes sont stockées en attente de mise en œuvre ! Ceci malgré la mansuétude des juges rouges, l'aménagement des peines de moins de deux ans, les remises de peine pour bonne conduite quasi systématiques divisant la détention de moitié ... et autres merveilles.
Evasions ? Une des causes principales est le non retour d'un détenu en permission, et oui.
Passons aussi sur les permissions de sortie pour évènement familial; 4 agents peuvent être mobilisés pour accompagner un charmant garçon sur la tombe d'un proche.
Quant à la vie dans les maisons d'arrêt, effet passoire garanti pour les murs d'enceinte et les parloirs et le pire les agents pénitentiaires laissés sans défense ou presque pour faire face à des individus d'une sauvagerie totale.
N. Sarkozy avait lancé un plan de construction de 20 000 places supplémentaires rayé dès l'arrivée de Hollande / Taubira au pouvoir.
NDLR.