En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 54 sec
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 26 min 57 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 46 min 46 sec
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 14 heures 58 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 16 heures 12 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 17 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 19 heures 16 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 22 heures 3 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masqué

il y a 9 min 53 sec
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 40 min 4 sec
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombre les débats publics français

il y a 52 min 36 sec
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 15 heures 34 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 16 heures 52 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 17 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 41 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 22 heures 10 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 22 heures 28 min
© Dimitar DILKOFF / AFP
© Dimitar DILKOFF / AFP
Copie conforme ?

En dehors de la banque Rothschild, Macron a beaucoup de points communs avec Pompidou ? Et c'est lui qui le dit….

Publié le 10 juin 2019
Il a bien réfléchi avant de choisir son modèle. En effet, le successeur du général de Gaulle est une solide référence pour la droite.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il a bien réfléchi avant de choisir son modèle. En effet, le successeur du général de Gaulle est une solide référence pour la droite.

En juin 1969, Georges Pompidou succéda au Général de Gaulle qui, avec une grandeur incontestable, avait quitté le pouvoir démissionnant suite à un référendum perdu. Pour ce 50e anniversaire, un livre vient de sortir retraçant la vie de l'ancien président de la République. Il s'agit très certainement d'un ouvrage intéressant. 

Mais le plus palpitant c'est sa préface. Elle est signée par Emmanuel Macron. Comme Pompidou il fit ses premières armes à la banque Rothschild. Mais ce n'est pas de cela dont il est question dans la préface. 

Elle est noyée dans un déluge d'eau bénite. On y apprend que Pompidou était un être d'exception. Que de son temps, c'était le bon temps (les Trente Glorieuses). Dans l'éloge dithyrambique qu'il fait de Pompidou, Macron dessine évidement son propre portrait en creux. Car Narcisse ne peut parler que de lui-même…

Morceaux choisis. "Il a su entraîner le pays dans un grand mouvement de progrès". "Un réformateur qui fit de la France une avant-garde" (le mot start-up n'existait pas encore à cette époque…). "L'ordre n'était pour lui qu'un cadre pour avancer". On arrête là cette sirupeuse litanie. 

Il est incontestable que Pompidou représente pour la droite française une référence historique obligée. Pas la droite de tradition gaulliste (Pompidou s'était éloigné sur le tard du général). L'autre droite, celle qui a peur des gueux, des va-nu-pieds et tremble pour son portefeuille. 

Macron est l'homme providentiel qu'il faut pour la rassurer. C'est pourquoi il peint Pompidou avec un pinceau trempé dans l'eau de rose. Or la vérité est bien plus complexe. Sous sa férule régna en France un ordre moral particulièrement étouffant. C'est lui, alors qu'il était encore Premier ministre du général de Gaulle, qui fit interdire "La Religieuse" de Jacques Rivette pour atteinte aux bonnes mœurs et à l'Eglise. 

Un homme d'ordre ? Il l'était de façon brutale. Pompidou avait un ministre de l'Intérieur du nom de Raymond Marcellin. Ce dernier appliqua une loi anti-casseurs qui transformait automatiquement les manifestants en complices des auteurs de violences. 

Il fut pour cela surnommé "Raymond la matraque". Christophe Castaner est sur la bonne voie pour lui ressembler. Pompidou mena une politique étrangère passionnément pro-arabe et anti-israélienne. Quand en 1973, lors de la guerre du Kippour, Israël faillit succomber sous le poids des armées arabes, les Etats-Unis organisèrent un gigantesque pont aérien pour fournir Tsahal en armes et munitions.

Pompidou prit sur lui d'interdire aux avions américains le survol de la France les obligeant à faire un détour alors que chaque minute comptait. On ne sait d'où lui vint cette frénétique animosité. Peut être avait-il été maltraité par les Rothschild ? 

Pour conclure, nous ne trouvons rien de grave à ce que Macron endosse les habits de Pompidou. Tant qu'il ne se prend pas pour le général de Gaulle… Mais ça ce n'est quand même pas à sa portée. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloberval
- 10/06/2019 - 20:03
Pompidou avait un contenu
Macron a des apparences toujours opportunes et successives mais il essaye de faire croire qu'il fait plusieirs choses en même temps .
Lire son journal sur le trône c'est possible mais ça ne présente d’intérêt que pour le surdoué qui arrive à faire ça . en revanche être de droite et de gauche en même temps c'est moins possible sur les sujets qui intéressent les français .
Pompidou pensait qu'il n'y avait qu'une seule réalité et qu'un seul bon sens et c'est bien ce que Macron qui se prend pour Jupiter ne comprendra jamais cela.
Anouman
- 10/06/2019 - 12:07
Pompidou
Il peut se prendre pour qui il veut mais cela ne changera rien au fait que c'est un petit roquet malfaisant et sans imagination.
assougoudrel
- 10/06/2019 - 09:43
C'est aussi Pompidou qui,
le 3 janvier 1973, a pondu cette loi qui interdit à la Banque Centrale des faire des avances au Trésor, obligeant l'Etat à passer par les banques privées pour financer son endettement. On comprend pourquoi Macron vénère son "glorieux aîné". La seule chose que je me souviens de Pompidou, c'est qu'il aurait dû mourir quelques jours avant ou après. Jeune soldat de 19 ans, ma première permission de 72 heures fut supprimée pour une prise d'armes à son honneur. C'est terre à terre, mais, à cet âge, à l'époque, une 72 heures était précieuse.