En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 1 heure 28 min
pépites > Science
IHU Méditerranée Infection
Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique
il y a 2 heures 35 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 6 heures 40 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 7 heures 28 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 9 heures 26 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 11 heures 47 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 13 heures 8 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 13 heures 45 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 14 heures 10 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 2 heures 7 min
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 6 heures 3 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 7 heures 11 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 8 heures 46 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 14 heures 27 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Démissions à droite

La démission de Valérie Pécresse accélère la fin des Républicains... et la recomposition des droites françaises ?

Publié le 06 juin 2019
Depuis le résultat désastreux de la liste LR aux européennes emmenée par François Xavier Bellamy, le parti est en ébullition.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le résultat désastreux de la liste LR aux européennes emmenée par François Xavier Bellamy, le parti est en ébullition.

Depuis le résultat désastreux de la liste LR aux européennes emmenée par François Xavier Bellamy, le parti est en ébullition. Laurent Wauquiez a été contraint à la démission et  au lendemain d'une réunion de grands élus à l'initiative du président du Sénat, Gérard Larcher, la principale opposante de la ligne Wauquiez, Valérie Pécresse claque la porte du Parti. Elle ne part pas seule : la majorité des élus ( dont le député Robin Reda, le juppéiste Mael de Calan, le président du groupe LR  du Conseil Régional d'Ile de France, la maire de Taverny Florence Portelli), lui ont emboité le pas dans l'heure qui a suivi son annonce au 20H de France 2. Ils l'avaient déjà suivie lorsqu'elle a fondé son mouvement "Libres" en 2017, après la présidentielle perdue par François Fillon. Le Parti s'était fracturé au moment du deuxième tour de l'élection présidentielle lorsque, sous l'impulsion de Laurent Wauquiez, LR avait refusé de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les Républicains rompaient alors avec la ligne fondatrice du mouvement qui consistait à faire barrage au Front National . Insupportable pour une partie des élus, notamment les juppéistes, et de l'UDF, dont Dominique Bussereau qui n'ont pas renouvelé leur cotisation et se sont progressivement  éloignés des Républicains. L'exclusion d'Edouard Philippe et des ministres Darmanin, Le Maire, Lecornu, a ajouté au malaise. Certains, à l'instar de Frank Riester, ou Fabienne Keller, Frédéric Lefèvre, ont fondé le parti Agir; d'autres , comme le député Thierry Solère, ont carrément rejoint La République en Marche. Valérie Pécresse avait alors choisi de rester, alors que le président de la Région Hauts de France, Xavier Bertrand, a, lui, claqué la porte après l'élection de Laurent Wauquiez...A l'opposé Thierry Mariani et Jean-Paul Garraud rejoignaient le Front National et ils ne cessent de tendre la main aux électeurs des Républicains .

Aujourd'hui, les dirigeants de LR fustigent la démarche de Valérie Pécresse: Eric Ciotti, l'accuse " de quitter le navire". Jean Leonetti, le président par intérim remarque que Valérie Pécresse n'a pas voulu affronter Laurent Wauquiez lorsqu'il a fallu choisir un nouveau président du Parti en décembre dernier. La présidente de la région Ile de France a préféré cultiver son mouvement qui a publié ses propositions programmatiques appelées "Cahiers" sur l'Europe, "Agir contre les déserts médicaux, la sécurité, la politique pénale ou encore "pour un vrai service minimum dans les transports". Valérie Pécresse se dit résolument de droite , mais aussi sociale et européennne, et veut incarner une troisième voie entre La République en Marche et Le Rassemblement National. Elle a démarré sa vie politique à l'Elysée sous Jacques Chirac (- qui avait voulu créer un électrochoc en créant le RP); et elle a contribué à la rédaction des statuts de l'UMP, dont le but était de rassembler la droite et le centre, et de faire barrage à l'extrême droite.  Mais à la veille des municipales,  la question des alliances est sur la table de tous les partis et singulièrement de L.R qui compte un grand nombre d'élus: "macroncompatibilité" ou réunion de toutes les droites , autrement dit du rapprochement avec le Front National rebaptisé Rassemblement National ? L'effondrement de LR aux européennes ravive le débat chez une partie des Républicains dont l'électorat a évolué avec la ligne du parti qui s'est concentré sur les questions identitaires alors que du temps de l'UMP, cohabitaient  les lignes sociales et libérales, européenne et souverainiste...C'était du temps du vieux monde ...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Loupdessteppes
- 07/06/2019 - 01:14
Valérie : il ne suffit pas d'être érotiquement en exposition...
Il faut aussi assurer le service après-vente :: c'est tout le problème du politicard...
cloberval
- 06/06/2019 - 23:18
La ligne c'était le NI / NI
Ni la gauche ni le FN.
La rupture de cette ligne qui consiste à ne pas voter pour ceux que l'on combat n'est pas le fait de Wauquiez qui refusait de voter Macron ( et Macron est bien sorti du cadavre du PS ainsi qu'une majorité de ses élus et de ses électeurs et combattait bien les LR ) . Wauquiez continue de le faire comme une majorité des électeurs LR car si en plus des fuites d'électeurs on commence à passer des accords avec LREM aux municipales on voit très bien qui sera le candidat commun de LREM et de LR et la mort de toute idée de droite par la suite.
Didou33
- 06/06/2019 - 22:47
Comme Judas
Pécresse veut sauver la droite comme Judas prétendait sauver le Christ...