En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

04.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

07.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

01.

Sarkozy vante l'héritage chrétien de la France

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 1 heure 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 2 heures 33 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 3 heures 37 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 5 heures 42 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 6 heures 40 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 34 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 1 heure 36 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 2 heures 19 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 2 heures 53 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 1 jour 5 heures
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Changement à droite

Démission de Laurent Wauquiez : une décision très contrainte mais relativement habile

Publié le 03 juin 2019
Laurent Wauquiez a accédé aux demandes de certains membres de son parti, en annonçant hier à 20 heures sa démission des fonctions de Président de LR.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Wauquiez a accédé aux demandes de certains membres de son parti, en annonçant hier à 20 heures sa démission des fonctions de Président de LR.

Sa situation était devenue intenable ; après que son parti ait encaissé le pire résultat électoral de son histoire, subi les assauts de ses élus nationaux et territoriaux, sans parler de la désaffection de ses adhérents, Laurent Wauquiez a constaté que ses tentatives pour tenir en attendant que passe la tempête, étaient vaines : les démissions et les menaces de scission se multipliaient  au sein des Républicains et face au risque de se retrouver à la tête d'une coquille quasi vide, défié et ignoré à défaut d'être démis, il a cédé et jeté l'éponge, constatant la digue cédait de toutes parts. Il l'a fait de manière théatrale au journal de 20H de TF1, annonçant qu'il se retire sur son aventin Rhône-alpo-auvergnat pour se consacrer dorénavant exclusivement aux habitants de sa région, expliquant vouloir  éviter "tous risques de guerres des chefs, de revanches", et ajoutant ne pas vouloir être un obstacle à à la reconstruction des Républicains. Il n'a pas souhaité bon courage à celui ou ceux qui s'attelleront à cette reconstruction, mais c'était suggéré, car le parti est en ruines...

La décision de Laurent Wauquiez a été murement réfléchie au cours de la semaine passée. Elle lui permet de  se draper dans la nécessité de retrouver une légitimité auprès des électeurs, et lui-même calcule sans doute qu'en se retirant, il se préserve d'une hypothétique guerre des chefs et peut se reconstruire. Mais nul ne sait de quoi  sera fait l'avenir de son parti. Car son départ est loin de mettre un coup d'arrêt à l'enchainement de conséquences de l'échec des européennes au sein du mouvement...Si dans l'instant qui a suivi son annonce, celui qui était vu comme un  boulet pour la droite, s'est vu paré de toutes les qualités :" digne, responsable, faisant preuve de panache, et de sincérité", l'heure, pour ce qu'il reste des Républicains n'est pas à l'apitoiement , car le parti est face au défi posé par Emmanuel Macron: "entre le FN et La République en Marche, il n'y a plus rien".

Le sénateur des Hauts de Seine, Roger Karoutchi a posé l'équation dans un twitt : "sa démission met tout le monde au pied du mur: sommes nous capables de refonder un parti de droite rassembleur et populaire ? L'espace politique existe-t-il encore? Réponse très vite". Car hasard du calendrier, quelques heures avant Laurent Wauquiez, Marion Maréchal Le Pen qui faisait son retour sur les antennes, appelait à une " grande coalition des droites", englobant le Rassemblement National et les Républicains, tandis que le député RN Sébastien Chenu constatait simplement "ils sont au bout du chemin". A l'opposé,  un peu plus tard dans la soirée les députés Agnès Firmin Le Bodo (la suppléante d'Edouard Philippe), et Olivier Becht, porte paroles d'Agir, qui ont quitté les Républicains au moment de la présidentielle, fustigeaient l'équipe Wauquiez qui représente "la frange la plus conservatrice et identitaire" et "n'a pas été capable d'empêcher la dérive du parti"; ils ont appelé ceux qui se réclament de la droite pro-européenne, libérale et humaniste" à les rejoindre . Pour certains, comme le maire de Quimper, c'est déjà fait . D'autres élus L.R. ont claqué la porte la semaine dernière, sans pour le moment, rejoindre la République en Marche , où les guichets sont ouverts. Le Rassemblement National et une coalition formée autour de La République en Marche vont-ils se partager les dépouilles ? Ou bien la démission de Laurent Wauquiez permettra-telle d'enrayer l'hémorragie de LR? "Nous n'avons pas su construire notre espace...nous avons laissé toute la droite modérée,...la droite c'est plus que les républicains ...nous avons  besoin de collégialité.", reconnaissait ce matin Eric Woerth sur RTL, fustigeant en creux la ligne purement identitaire et le fonctionnement " jupitérien"(- d'autres disent clanique ),de Laurent Wauquiez. A Paris, certains, à l'instar de Claude Goasguen, prônent une alliance avec La REM dans la perspective en vue des municipales . Et pour les élus cette échéance est au moins aussi importante que la présidentielle. En cas de nouvelle déroute, Laurent Wauquiez pourrait être appelé à descendre de ses montagnes auvergnates pour rendre des comptes ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

04.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

07.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

01.

Sarkozy vante l'héritage chrétien de la France

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 03/06/2019 - 22:43
Avenir.
Il faut arrêter de tout caricaturer. L'avenir de la France n'est sans doute pas un mondialisme débridé, d'ailleurs passablement biaisé par des nations géantes organisées autour d'un Etat-Parti totalitaire comme la Chine, il est encore moins dans une nation isolée et sous-développée comme Cuba, la Corée du Nord ou le Portugal de Salazar d'il y a quelques décennies. Il faut à la France une politique économique ouverte, libérale en interne aussi, mais qui garde les attributs majeurs de sa souveraineté et de ses frontières ou qui , si elle les délègue, les conditions de cette délégation doivent être très précises et surtout REVOCABLES clairement au cas où. Il faut un mouvement de droite comparable finalement aux grands partis conservateurs anglo-saxons, avec des spécificités nationales sur certains sujets sociaux ou d'organisation de l'Etat. En l'état actuel des choses ce mouvement n'existe pas .
Escifer
- 03/06/2019 - 16:09
Schizos...
Ce qui est sûr à présent, c'est que la schizophrénie qui a fait les beaux jours des RPR, UMP, LR : je tiens un discours "conservateur" et "national", mais j'impulse ou soutiens une politique néolibérale, européiste, je laisse monter le communautarisme et l'immigration incontrôlée, et je donne des mains à toutes les lubies sociétales, eh bien ! cela ne marche plus.
Ce qui est sûr aussi, c'est que la "valeur ajoutée" par rapport au RN de la partie droite du LR de même que celle de sa partie "centre" par rapport à LREM sont très faibles. Une scission des LR aboutira à l'existence de deux partis croupions, de eux appareils sans idées ; la pensée politique de droite, l'intelligentsia de droite est beaucoup plus en phase, avouée ou non, avec le RN, le politiquement correct mondialiste d l'autre côté ne connaît pas la nuance et impose la vassalisation intellectuelle. L'intérêt de la scission sera donc limité à l'apport électoral et parlementaire négocié de non tout à faitR N en soutien aux RN et de non tout à fait LREM à LREM. On finit toujours en appareils de notables minables façon naguère les radicaux de gauche, quand en réalité on ne sert plus à rien...
zen-gzr-28
- 03/06/2019 - 13:12
lu il y a quelques jours.
j'ai pu lire des propos tenus par POMPIDOU, en 1969 "Ce qui compte, c'est que mon mandat soit pour la France une période de sécurité et de rénovation, de bonheur et de dignité. Ce genre de personnage existe encore parmi les élites ???