En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 11 heures 30 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 13 heures 13 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 15 heures 44 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 19 heures 59 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 19 heures 22 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 19 heures 29 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 19 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 20 heures 4 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 5 heures
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Droite

Pourquoi le bébé du conservatisme ne mérite pas d’être jeté avec l’eau du bain de la défaite Bellamy-Wauquiez

Publié le 28 mai 2019
Certains veulent voir dans la défaite électorale de la droite aux élections européennes celle du conservatisme : voilà pourquoi c'est une erreur.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains veulent voir dans la défaite électorale de la droite aux élections européennes celle du conservatisme : voilà pourquoi c'est une erreur.

Atlantico : La cinglante défaite de François-Xavier Bellamy semble fortement désavouer la ligne libérale-conservatrice voulue par Laurent Wauquiez. Pour autant, n'est-ce pas justement parce que sa campagne avait une forme ou des accents illibéraux qu'elle a connu une telle issue ?

Edouard Husson : Avant le début de la campagne des européennes, les sondages sur la candidature de Laurent Wauquiez à l’élection présidentielle le mettaient à 8% ! Exactement le score fait par la liste LR. Ce que nous apprend le score final du parti c’est donc qu’il ne s’est rien passé, il n’y a pas eu d’effet Bellamy. Ce n’est donc ni la défaite de Bellamy, ni celle d’un dosage particulier pour un cocktail libéral-conservateur. C’est la défaite de Laurent Wauquiez. Il a été totalement inexistant tout au long de la crise des Gilets Jaunes, alors qu’il avait un boulevard: il avait l’occasion rêvée de parler aux deux droites, la droite populaire et la droite socialement plus établie. Aux uns il fallait parler de leur souffrance, de leurs angoisses économiques; aux autres de ce gouvernement qui était incapable d’assurer l’ordre public. Il fallait surtout parler de la France, de la France et encore de la France. Il fallait présenter Macron comme le grand diviseur, celui qui lance la police contre les classes populaires; celui qui plonge le pays dans le désordre et la confusion. C’était d’autant plus facile à réaliser que Marine Le Pen s’efforçait, elle, de ne pas trop en faire, pour se donner une image plus respectable.

Faut-il y voir pour autant une déroute du conservatisme en tant que tel ? Sur une ligne similaire il y a deux ans, François Fillon avait atteint les 20%...

Le problème, ce ne sont pas les mots: c’est la conviction qui habite l’électorat LR que le parti est incapable d’agir. Le bilan en demi-teinte de Nicolas Sarkozy y est pour beaucoup. Non pas qu’il n’ait rien fait. Son bilan est même infiniment meilleur que celui de Chirac, de Hollande et, on peut déjà le dire, de Macron. Mais l’ancien président avait annoncé qu’il ramènerait l’ordre et la sécurité dans les banlieues. Il avait annoncé qu’il tarirait le flot de l’immigration clandestine. Il est resté très loin de ces objectifs affichés. Pourquoi Trump, Salvini ou Orban sont-ils populaires? Parce qu’ils font ce pour quoi ils ont été élus. Pourquoi les conservateurs britanniques sont-ils tombés au même score que Les Républicains? Parce qu’ils n’ont pas réalisé le Brexit pour quoi ils avaient été portés au Parlement.   

Alors que le conseil LR se déchire sur la ligne à suivre désormais, le conservatisme est publiquement désavoué par les opposants à Laurent Wauquiez. Quel est l'équilibre possible pour un conservatisme en phase avec les exigences libérales de son électorat ?

Aujourd’hui, on a pu lire ou entendre de quoi remplir un bêtisier. Les uns ont reproché à Bellamy d’avoir pris parti contre la décision du CHU de Reims d’euthanasier Vincent Lambert. Comme si notre époque ne manquait pas singulièrement de gens de conviction ! Et comme si l’électorat n’était pas capable de marquer son adhésion à quelqu’un qui assume ses idées. En plus, cela n’a joué aucun rôle! Le 1er prix revient sans doute à Geoffroy Didier, directeur de la campagne LR, qui n’a pas eu d’état d’âme sur les réseaux sociaux durant toute la campagne et s’est fréquemment enthousiasmé pour son candidat et son parti; et qui explique soudain sur France Inter et sur twitter que « la droite doit se déringardiser d’urgence » et que « son avenir ne peut pas être d’être contre l’IVG ». Comme s’il fallait accepter le diktat des progressistes qui veulent un débat manichéen sur l’avortement. Comme si la droite n’était pas appelée à être plus intelligente et plus tournée vers la détresse de bien des femmes qui ont avorté parce qu’on ne leur a pas laissé d’autre choix. Comme si Simone Veil n’avait pas été trahie par des gouvernements successifs qui ont voulu passer de la dépénalisation de l’avortement et de l’empathie vis-à-vis des femmes (la loi Veil) à une approche idéologique et totalitaire de l’avortement présenté comme quelque chose de positif et de souhaitable. En fait, si, il y a bien quelque chose à reprocher à Bellamy: il n’a pas assumé ce qu’il est, un représentant de la droite catholique. Au début de la campagne, comme Médiapart l’a raconté, il a fait retirer de la Toile un certain nombre de vidéos de conférences qu’il avait faites devant des publics catholiques conservateurs. Eh bien, pour citer l’ Apocalypse, “Dieu vomit les tièdes”. Avoir de fortes convictions n’empêche pas, quand on est de droite, de pouvoir coexister avec des représentants d’autres croyances, des athées, des franc-maçons. Le propre de la droite, c’est la liberté et le courage, contre toutes les tyrannies progressistes et les conformismes de la gauche. Alors à droite, il y a de la place, beaucoup de place pour les conservateurs, les libéraux, les populistes, pouvu qu’ils soient tous unis par l’envie de rendre à la France sa fierté, son sens moral et sa cohésion sociale. Beaucoup de responsables LR ont eu le cerveau si complètement lavé par l’hégémonie culturelle de la gauche qu’ils ne se rendent même plus compte qu’ils pensent comme Macron....jusqu’au moment où ils se retrouvent chez Macron.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 29/05/2019 - 08:44
Mr. Husson, un peu de lucidité !
Dès le départ, il était absolument évident que le choix de FX Bellamy était une monstrueuse erreur !

Réduire les Ripoux-Blicains à ne plus être que la ''Branche Politique de la Manif pour Tous'' était tout simplement SUICIDAIRE !

Sachant qu'il ne reste plus en France que 5% de catholiques pratiquants, atteindre les 8,5% est déjà un résultat ''inespéré''.

Imaginer que l'on va lutter contre l'Invasion Islamique en remplissant de force chaque dimanche les 45.000 églises de France est un fantasme qui peut germer dans les cerveaux ratatinés de quelques abonnés de ce site, mais je m'étonne que les auteurs des articles ne fassent pas preuve de plus de lucidité !

Mr Husson, il me semble vous avoir vu un jour dans le 28 Minutes d'Arte : vous êtes encore relativement jeune !
ajm
- 28/05/2019 - 22:45
Optimisme mesuré.
Je suis d'accord avec Husson sur le fond , mais je crois qu'il surestime la capacité des Français à émerger de la vieille boullie de gauche qui les ronge depuis très longtemps. Il faut tenir compte aussi de l'importance du vote de descendance immigrée qui est écartelé entre un extrême conservatisme sociétal de naissance et un rattachement aux partis de gauche pour les allocations en tout genre. Un conservatisme " normal" émergera peut-être de ces populations , au fur et à mesure de l'émergence d'une classe moyenne significative en leur sein.
raslacoiffe
- 28/05/2019 - 14:51
Article interessant
Les instituts de sondage n’ont rien vu venir aussi. Ils n’ont surtout pas vu qu’une partie des électeurs lrem sont retournés à la maison gauche. Macron l’avait lui intégré en verdissant à fond son programme . Ce qui sauve Macron c’est le vote utile et le vote massif pour lui des retraités . C’est cette catégorie d’électeurs qui a déserté LR (suppressions csg et augmentation des retraites). La gauche finalement excepté LFI s’en sort pas si mal. Il semblerait qu’un projet de construction d’un LREM de gauche soit envisagé. Voile à gauche en perspective avec les écolos. FX Bellamy est la victime collatérale du diabolique Macron et ses stratèges. On peut faire confiance à des vieux briscards comme JY Le Drian pour cela. Philippe a intérêt à s’accrocher à son fauteuil s’il veut rester aux manettes car avis de .gros temps en vue des municipales.