En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

07.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 34 min 36 sec
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 1 heure 54 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 1 heure 26 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 16 heures 15 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 18 heures 15 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 19 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 21 heures 18 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 53 min 42 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 1 heure 59 sec
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 13 heures 25 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 15 heures 50 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 17 heures 3 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 19 heures 40 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 20 heures 39 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 21 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 21 heures 54 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Droite

Pourquoi le bébé du conservatisme ne mérite pas d’être jeté avec l’eau du bain de la défaite Bellamy-Wauquiez

Publié le 28 mai 2019
Certains veulent voir dans la défaite électorale de la droite aux élections européennes celle du conservatisme : voilà pourquoi c'est une erreur.
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains veulent voir dans la défaite électorale de la droite aux élections européennes celle du conservatisme : voilà pourquoi c'est une erreur.

Atlantico : La cinglante défaite de François-Xavier Bellamy semble fortement désavouer la ligne libérale-conservatrice voulue par Laurent Wauquiez. Pour autant, n'est-ce pas justement parce que sa campagne avait une forme ou des accents illibéraux qu'elle a connu une telle issue ?

Edouard Husson : Avant le début de la campagne des européennes, les sondages sur la candidature de Laurent Wauquiez à l’élection présidentielle le mettaient à 8% ! Exactement le score fait par la liste LR. Ce que nous apprend le score final du parti c’est donc qu’il ne s’est rien passé, il n’y a pas eu d’effet Bellamy. Ce n’est donc ni la défaite de Bellamy, ni celle d’un dosage particulier pour un cocktail libéral-conservateur. C’est la défaite de Laurent Wauquiez. Il a été totalement inexistant tout au long de la crise des Gilets Jaunes, alors qu’il avait un boulevard: il avait l’occasion rêvée de parler aux deux droites, la droite populaire et la droite socialement plus établie. Aux uns il fallait parler de leur souffrance, de leurs angoisses économiques; aux autres de ce gouvernement qui était incapable d’assurer l’ordre public. Il fallait surtout parler de la France, de la France et encore de la France. Il fallait présenter Macron comme le grand diviseur, celui qui lance la police contre les classes populaires; celui qui plonge le pays dans le désordre et la confusion. C’était d’autant plus facile à réaliser que Marine Le Pen s’efforçait, elle, de ne pas trop en faire, pour se donner une image plus respectable.

Faut-il y voir pour autant une déroute du conservatisme en tant que tel ? Sur une ligne similaire il y a deux ans, François Fillon avait atteint les 20%...

Le problème, ce ne sont pas les mots: c’est la conviction qui habite l’électorat LR que le parti est incapable d’agir. Le bilan en demi-teinte de Nicolas Sarkozy y est pour beaucoup. Non pas qu’il n’ait rien fait. Son bilan est même infiniment meilleur que celui de Chirac, de Hollande et, on peut déjà le dire, de Macron. Mais l’ancien président avait annoncé qu’il ramènerait l’ordre et la sécurité dans les banlieues. Il avait annoncé qu’il tarirait le flot de l’immigration clandestine. Il est resté très loin de ces objectifs affichés. Pourquoi Trump, Salvini ou Orban sont-ils populaires? Parce qu’ils font ce pour quoi ils ont été élus. Pourquoi les conservateurs britanniques sont-ils tombés au même score que Les Républicains? Parce qu’ils n’ont pas réalisé le Brexit pour quoi ils avaient été portés au Parlement.   

Alors que le conseil LR se déchire sur la ligne à suivre désormais, le conservatisme est publiquement désavoué par les opposants à Laurent Wauquiez. Quel est l'équilibre possible pour un conservatisme en phase avec les exigences libérales de son électorat ?

Aujourd’hui, on a pu lire ou entendre de quoi remplir un bêtisier. Les uns ont reproché à Bellamy d’avoir pris parti contre la décision du CHU de Reims d’euthanasier Vincent Lambert. Comme si notre époque ne manquait pas singulièrement de gens de conviction ! Et comme si l’électorat n’était pas capable de marquer son adhésion à quelqu’un qui assume ses idées. En plus, cela n’a joué aucun rôle! Le 1er prix revient sans doute à Geoffroy Didier, directeur de la campagne LR, qui n’a pas eu d’état d’âme sur les réseaux sociaux durant toute la campagne et s’est fréquemment enthousiasmé pour son candidat et son parti; et qui explique soudain sur France Inter et sur twitter que « la droite doit se déringardiser d’urgence » et que « son avenir ne peut pas être d’être contre l’IVG ». Comme s’il fallait accepter le diktat des progressistes qui veulent un débat manichéen sur l’avortement. Comme si la droite n’était pas appelée à être plus intelligente et plus tournée vers la détresse de bien des femmes qui ont avorté parce qu’on ne leur a pas laissé d’autre choix. Comme si Simone Veil n’avait pas été trahie par des gouvernements successifs qui ont voulu passer de la dépénalisation de l’avortement et de l’empathie vis-à-vis des femmes (la loi Veil) à une approche idéologique et totalitaire de l’avortement présenté comme quelque chose de positif et de souhaitable. En fait, si, il y a bien quelque chose à reprocher à Bellamy: il n’a pas assumé ce qu’il est, un représentant de la droite catholique. Au début de la campagne, comme Médiapart l’a raconté, il a fait retirer de la Toile un certain nombre de vidéos de conférences qu’il avait faites devant des publics catholiques conservateurs. Eh bien, pour citer l’ Apocalypse, “Dieu vomit les tièdes”. Avoir de fortes convictions n’empêche pas, quand on est de droite, de pouvoir coexister avec des représentants d’autres croyances, des athées, des franc-maçons. Le propre de la droite, c’est la liberté et le courage, contre toutes les tyrannies progressistes et les conformismes de la gauche. Alors à droite, il y a de la place, beaucoup de place pour les conservateurs, les libéraux, les populistes, pouvu qu’ils soient tous unis par l’envie de rendre à la France sa fierté, son sens moral et sa cohésion sociale. Beaucoup de responsables LR ont eu le cerveau si complètement lavé par l’hégémonie culturelle de la gauche qu’ils ne se rendent même plus compte qu’ils pensent comme Macron....jusqu’au moment où ils se retrouvent chez Macron.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 29/05/2019 - 08:44
Mr. Husson, un peu de lucidité !
Dès le départ, il était absolument évident que le choix de FX Bellamy était une monstrueuse erreur !

Réduire les Ripoux-Blicains à ne plus être que la ''Branche Politique de la Manif pour Tous'' était tout simplement SUICIDAIRE !

Sachant qu'il ne reste plus en France que 5% de catholiques pratiquants, atteindre les 8,5% est déjà un résultat ''inespéré''.

Imaginer que l'on va lutter contre l'Invasion Islamique en remplissant de force chaque dimanche les 45.000 églises de France est un fantasme qui peut germer dans les cerveaux ratatinés de quelques abonnés de ce site, mais je m'étonne que les auteurs des articles ne fassent pas preuve de plus de lucidité !

Mr Husson, il me semble vous avoir vu un jour dans le 28 Minutes d'Arte : vous êtes encore relativement jeune !
ajm
- 28/05/2019 - 22:45
Optimisme mesuré.
Je suis d'accord avec Husson sur le fond , mais je crois qu'il surestime la capacité des Français à émerger de la vieille boullie de gauche qui les ronge depuis très longtemps. Il faut tenir compte aussi de l'importance du vote de descendance immigrée qui est écartelé entre un extrême conservatisme sociétal de naissance et un rattachement aux partis de gauche pour les allocations en tout genre. Un conservatisme " normal" émergera peut-être de ces populations , au fur et à mesure de l'émergence d'une classe moyenne significative en leur sein.
raslacoiffe
- 28/05/2019 - 14:51
Article interessant
Les instituts de sondage n’ont rien vu venir aussi. Ils n’ont surtout pas vu qu’une partie des électeurs lrem sont retournés à la maison gauche. Macron l’avait lui intégré en verdissant à fond son programme . Ce qui sauve Macron c’est le vote utile et le vote massif pour lui des retraités . C’est cette catégorie d’électeurs qui a déserté LR (suppressions csg et augmentation des retraites). La gauche finalement excepté LFI s’en sort pas si mal. Il semblerait qu’un projet de construction d’un LREM de gauche soit envisagé. Voile à gauche en perspective avec les écolos. FX Bellamy est la victime collatérale du diabolique Macron et ses stratèges. On peut faire confiance à des vieux briscards comme JY Le Drian pour cela. Philippe a intérêt à s’accrocher à son fauteuil s’il veut rester aux manettes car avis de .gros temps en vue des municipales.