En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

07.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Libé aime le style Juppé au Caire

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 32 min 24 sec
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 1 heure 53 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 2 heures 32 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 3 heures 34 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 6 heures 55 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 8 heures 12 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 8 heures 53 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 1 heure 5 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 2 heures 12 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 2 heures 51 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 7 heures 23 sec
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 7 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 7 heures 55 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 8 heures 30 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 9 heures 13 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
8.5%

LR : le difficile avenir de la droite française

Publié le 27 mai 2019
Avec seulement 8,5% des scrutins recueillis aux élections européennes, c'est un lourd échec qu'encaissent Les Républicains.
Samuel Pruvot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec seulement 8,5% des scrutins recueillis aux élections européennes, c'est un lourd échec qu'encaissent Les Républicains.


Atlantico : Le score de LR constitue une véritable claque pour la droite. Quelles leçons le parti de Laurent Wauquiez doit-il tirer de cet échec ?

Samuel Pruvot : Ce qu’il faut retenir principalement, c’est l’ampleur de la claque. Les sondages ne sont pas fiables à 100% d’ordinaire mais là entre les prévisions et le résultat, c’est une énorme déconvenue. Les résultats sont décourageants, voire lamentables. Cette claque est donc énorme.

L’enseignement pour les partisans des Républicains devrait être à la hauteur de la déconvenue. La difficulté pour Laurent Wauquiez est de proposer autre chose que la ligne qu’il a choisie depuis son élection qui était très nette à la tête des Républicains. Il a choisi un noyau dur des Républicains dont François-Xavier Bellamy exprimait le parfum, à savoir un conservatisme raisonné, philosophique.

Je ne pense pas que Laurent Wauquiez puisse proposer autre chose que lui-même. On dit souvent qu’il est versatile, qu’il a changé 1000 fois… Mais cette fois je ne vois pas comment Laurent Wauquiez puisse se changer en caméléon. Ce serait changer une fois de trop.

A l’annonce des résultats, Laurent Wauquiez s’est immédiatement mis dans la perspective des présidentielles. Il a dit qu’il restait trois ans pour convaincre et faire comprendre son choix. Il ne dit pas qu’il veut changer ou essayer autre chose en admettant s’être trompé. Non, il veut trois ans pour « convaincre »… François-Xavier Bellamy a dit que les Français étaient pris en otage.

La leçon selon eux est comment convaincre qu’ils ont eu raison même si les chiffres très mauvais leur donnent tort. La leçon devrait être de reconnaitre que cette ligne était trop étroite, trop copiée sur RN ou trop loin des diverses sensibilités de la droite et donc accepter la somme énorme des critiques et déceptions que Laurent Wauquiez a reçu sur la tête depuis son élection.

Je ne vois pas quelle leçon il peut tirer de ce résultat sans se "suicider".

On remarque que la stratégie de droitisation de François-Xavier Bellamy n’a pas eu les résultats escomptés. Une tactique moins axée sur la droite pourrait-elle être la solution d’un retour de LR ?

J’ai entendu certains observateurs déclarer à propos du PS et des Républicains qu’il ne fallait pas tant juger leur prestation en fonction de leur campagne ou de leur détermination mais plutôt les juger comme des personnalités qui portaient sur leurs épaules trente années de paresse et de promesses non-tenues. Vu sous cet angle, leur score n’est pas si désastreux au vu de la déconvenue qu’ils portent avec eux.

La campagne a suscité beaucoup d’enthousiasme parmi les militants républicains, y compris parmi les « barons » qui tiraient à vue sur François-Xavier Bellamy lorsqu’il a été nommé. Au fur et à mesure de la campagne, ils se sont ralliés au candidat et ont vu en lui le rassembleur potentiel des différentes sensibilités de la droite. Le trio qu’il a formé est bel et bien un trio rassemblant plusieurs sensibilités.

Un départ de Laurent Wauquiez et de François-Xavier Bellamy serait-il à même de « guérir » cette hémorragie au sein de la droite ?

Je ne pense donc pas que ce soit en sacrifiant Wauquiez et Bellamy que les Républicains résisteront mieux. Il y a une alchimie qui a commencé à prendre au sein de la droite : le fait que quelqu’un venu de la matrice conservatrice de la droite arrivait fédéré autour de lui d’autres paysages de la droite. Mais cela n’a pas eu d’effet dans les urnes.

C’est cruel mais est-ce qu’il ne faut pas tenter de susciter de nouveau cette alchimie et ce corpus qui soit assez fort pour rassembler de nouveau ces droites éparpillées ? Probablement, sans quoi, ces droites iront là où il y a le plus de lumière. L’une des premières paroles de Marine Le Pen était d’appeler ceux qui n’ont pas fait le pas pour les rejoindre – à l’image de Mariani – car c’est là qu’il y a le plus de lumière. Edouard Philippe disait la même chose, à savoir que les vieux clivages sont carbonisés et que le seul avenir pour la droite – du moins pour les non-nationalistes -- était de prendre le chemin de Bruno Le Maire, de Michel Barnier et de tant d’autres : LREM.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Raoule
- 28/05/2019 - 00:58
Article de Samuel Pruvot
Merci à FXB qui m'a donné envie d'aller revoter
LR est mort mais pourquoi ne pas créer un parti conservateur à la française : il suffit d'être patient et de continuer à défendre la civilisation européenne
L'imposture d'un Enfant gâté même très intelligent ne peut durer indéfiniment

Marie Esther
- 27/05/2019 - 19:49
Merci spiritu corsu
c'est vrai j'avais completement oublie l'insignifiant Bayrou ... qui a cependant des partisans
Quant au vote musulman, je ne l'avais pas oublie vu la politique etrangere de Macron
cloette
- 27/05/2019 - 18:11
C'est dans deux ans et demi .
"Demain, marine Le Pen ,peut remporter les présidentielles " Valérie Pécresse " . Est elle une bonne visionnaire ?