En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© RYAD KRAMDI / AFP
Mobilisation
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
Publié le 26 mai 2019
A Alger, la police a arrêté des dizaines de manifestants ce vendredi, lors d'un rassemblement contre le général Ahmed Gaïd Salah.
Pierre Vermeren est professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1. Normalien, il est spécialiste des sociétés maghrébines et  est membre du Laboratoire CEMAF (Centre d'études des mondes africains). Il a également vécu en Égypte et en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Vermeren
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Vermeren est professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1. Normalien, il est spécialiste des sociétés maghrébines et  est membre du Laboratoire CEMAF (Centre d'études des mondes africains). Il a également vécu en Égypte et en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A Alger, la police a arrêté des dizaines de manifestants ce vendredi, lors d'un rassemblement contre le général Ahmed Gaïd Salah.

Atlantico : A Alger, la police a arrêté des dizaines de manifestants ce vendredi, lors d'un rassemblement contre le général Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'armée devenu l'homme fort du pays. Que sait-on de la situation actuelle dans les rues ?

Pierre Vermeren : C’est encore difficile de savoir, mais apparemment, il y a eu ce vendredi matin plusieurs dizaines (voire centaines ?) d’arrestations conduites par les forces de l’ordre pour dégonfler ce 14e vendredi de manifestation du Hirak. Ce n’est en effet pas pendant la manifestation que les arrestations ont eu lieu, mais avant, afin de dissuader les milliers de manifestants de rejoindre Alger centre. Depuis quelques semaines, des barrages sur les routes et autoroutes d’accès à la capitale empêchaient les provinciaux de l’Algérois et de Kabylie de rejoindre Alger. Certes, les manifestations de ces dernières semaines ont diminué en nombre. Toute la société est pourtant représentée parmi ceux qui  descendent dans la rue, y compris en cette période de ramadan : enfants, jeunes, adultes, personnes âges ; étudiants, professionnels, retraités ; hommes et femmes ; voilées et non voilées ; islamistes, fonctionnaires, gens de gauche etc. Mais le volume ayant réduit, et l’échéance électorale du 4 juillet –au demeurant de plus en plus improbable- approchant, les autorités tentent le coup de force. Rien ne dit que cela va fonctionner, car cela peut avoir un effet inverse à celui recherché.

Presque deux mois après la démission du président Abdelaziz Bouteflika, il s'agissait du 14e vendredi de marche contre le régime. Le mouvement ne semble pas s'essouffler malgré la période du Ramadan. C'est également votre sentiment ? Quel bilan dressez-vous du mouvement, de ses revendications et de son issue ?

Comme je viens de le dire, le mouvement se réduit en volume, mais pas en intensité politique et militante. Au demeurant, il continue d’être national avec de forts bastions comme Bordj Bou Arreridj dans le Constantinois, ou en Kabylie. Mais le bilan est assez considérable : malgré les millions de manifestants, il n’y a eu que deux morts (dont un de crise cardiaque), très peu de violences et pas de destructions ; rappelons que les manifestants nettoient eux-mêmes les rues après les énormes manifestations, notamment à Alger. Les Algériens se sont affranchis de leur peur héritée de la décennie noire face au régime policier, et les forces de l’ordre ont montré beaucoup de retenue (et parfois une sympathie tacite). Le but premier a été atteint : sortir Bouteflika, ou plutôt son frère qui était le vrai patron de l’Algérie depuis 2013, du jeu. Le frère et beaucoup de  ses obligés sont en prison et vont être jugés pour corruption. Et les deux derniers patrons du DRS qui ont été le bras armé de Bouteflika pendant 20 ans sont en prison. Cela paraît absolument incroyable. Il reste à savoir sur quoi cela va déboucher : comment démocratiser ce pays sans créer le désordre, dans un contexte d’extrêmes tensions économiques.

A ce rythme-là, peut-on craindre qu'on se dirige vers des répressions plus violentes ? D'autant plus que la répression et le contrôle ne se tourne pas simplement vers les Algériens, à l'image d'Aymeric Vincenot le directeur de l'AFP expulsé le 9 avril dernier ?

Je crois que sur l’AFP, on est dans autre chose. C’est certainement un moyen de punir la France pour  faire suite à des accusations d’ingérence. Jean Nouvel vient aussi d’en faire les frais en perdant un marché… et il y a d’autres exemples. Mais ça ce sont les affaires franco-algériennes. Pour ce qui est des affaires algériennes, on est clairement à un tournant. Ahmed Gaïd Salah, le patron de l’armée et de l’Etat depuis le départ de l’ancien président, s’accroche à la légalité constitutionnelle par peur de l’inconnu. Les élections présidentielles devraient avoir lieu le 4 juillet selon ses dires : mais il est de plus en plus probable qu’elles soient repoussées car on ne voir pas du tout comment elles pourraient se tenir sans donner lieu à une énorme contestation. La question du report pose celle d’une autorité politique de transition, avec d’éminents personnalités. Mais la peur de l’inconnu reste encore très forte. Même si pour l’instant, rien ne menace directement le processus… La violence déchaînée, tout le monde la redoute, et tout sera fait me semble t il, pour éviter cette étape dans la phase en cours. Ou alors, on serait sans un nouveau scénario. Pour moi, comme en Tunisie actuellement, le plus dramatique, c’est la situation économique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
07.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires