En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 18 min 39 sec
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 1 heure 22 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 2 heures 25 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 5 heures 24 sec
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 21 heures 19 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 49 min 48 sec
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 1 heure 27 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 1 heure 57 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 3 heures 4 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 3 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 4 heures 7 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 4 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 5 heures 29 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 21 heures 46 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Bonnes feuilles

La résignation des chômeurs face à la loi d’airain de l’offre et de la demande

Publié le 25 mai 2019
Benoît Rayski publie "Les effacés de la terre" aux éditions du Cerf. À travers la vie quotidienne d'une chômeuse de longue durée, voici le portrait de la France que personne ne veut voir. Benoît Rayski a voulu rencontrer un de ces oubliés. Il est parti à Caen pour retrouver Julie. Elle venait d'être licenciée et elle lui a ouvert son coeur. Extrait 1/2
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski publie "Les effacés de la terre" aux éditions du Cerf. À travers la vie quotidienne d'une chômeuse de longue durée, voici le portrait de la France que personne ne veut voir. Benoît Rayski a voulu rencontrer un de ces oubliés. Il est parti à Caen pour retrouver Julie. Elle venait d'être licenciée et elle lui a ouvert son coeur. Extrait 1/2

Au commencement, c’est-à-dire avant Julie, était le chômage. Dans Les Temps modernes, Charlot marche hébété dans les rues de New York : le travail à la chaine a fait de lui une loque. Des gestes répétitifs à une cadence infernale. Un camion passe près de lui avec un fanion rouge pour signaler son chargement. Le fanion tombe. Charlot le ramasse et court derrière le camion pour le rendre à son chauffeur. 

Mais le camion s’éloigne. Charlot machinalement continue à marcher, le fanion dans sa main. Bientôt, derrière lui, des chômeurs affluent. Le fanion devient drapeau rouge. Une manifestation commence. Les chômeurs en colère font face à la police. Et c’est Charlot, le pauvre Charlot, qui sera arrêté´ comme meneur communiste. Nous sommes dans les années 30.

En 2018 les chômeurs ne se révoltent plus. Ils sont passifs, résignés sans doute. Même s’ils n’ont jamais entendu parler de l’économiste David Ricardo, ils ont compris confusément que la main invisible du marché décidait de tout et avant tout de leur sort. 

La loi d’airain de l’offre et de la demande ne leur est guère favorable. Ils sont des millions à s’offrir, et peu sont demandés. 

Je ne sais plus qui a dit que le jour où il y aurait deux millions de chômeurs en France, le pays exploserait. Cette barre a été franchie sans difficulté sous Mitterrand : le pays n’a pas explosé. 

Et le chômage n’a cessé de grimper sous Chirac, sous Sarkozy, sous Hollande, sous Macron : la France est restée calme. C’est incroyable, non? 

Des agriculteurs mécontents de la grande distribution déposent du fumier devant les supermarchés... Des chauffeurs routiers frustrés bloquent la circulation... Des cheminots cessent de faire rouler les trains pour défendre leur statut... Des ouvriers font grève car ils refusent d’être délocalisés...

Les chômeurs, eux, ne manifestent pas. Se trouverait-il un Charlot avec un fanion rouge à la main, que personne n’irait défiler derrière lui. Être chômeur, pour ceux qui le sont, c’est une période vécue comme transitoire, un mauvais moment à passer. Une maladie qu’on espère de courte durée. On la soigne avec des indemnités. Mais souvent la maladie est longue, et ce n’est pas le RSA (550 euros par mois) qui vous guérit. 

En France, le chômage de masse est un phénomène dit « structurel ». Structurel en cela qu’il est indépendant de la croissance, qu’elle soit bonne ou mauvaise. A droite, on pense que c’est l’emploi qui doit créer la croissance. 

A gauche, on estime que c’est la croissance qui dopera le marché du travail. Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? Et on voit : la croissance vient, le chômage persiste ou même augmente. Il est donc « structurel ». Il fait partie de la structure... Une spécificité française qui fait de nous une exception en Europe.

Extrait du livre de Benoît Rayski, Les effacés de la terre, publié aux éditions du Cerf. 

Lien vers la boutique Amazon : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 26/05/2019 - 12:39
stat
1980 > 2,5 millions de fonctionnaires
2016 > 5,6 millions . . . on joue à quoi ?
zelectron
- 26/05/2019 - 12:37
la (dé)raison du chômage
la mainmise sur l'emploi par une armée gigantesque de fonctionnaires* de tous poils et autres collatéraux prive totalement de travail au bas mot 5 millions de français qui ont les compétences pour exercer une activité rentable (pour eux mêmes et pour leurs entreprises) dans les secteurs privés !
* hors régaliens pour ceux qui n'auraient pas tout compris.
Sidewinder
- 26/05/2019 - 06:20
Les effacés de la terre, je l'ai été.
Oui, je sais ce que c’est. J’ai quitté la France pour redevenir un humain, ça fait du bien.