En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

05.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

20 000 enfants bannis de Facebook tous les jours

02.

Les dirigeants les plus polluants

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Soulager les soignants et les travailleurs
Covid-19 : la France s’engage à commander un milliard de masques auprès de la Chine
il y a 6 min 15 sec
décryptage > Société
Tentation

Coronavirus : la dérive totalitaire ?

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Défense
Terrorisme

Afrique : malgré le coronavirus, la guerre continue

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 4 heures 19 min
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 15 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 16 heures 49 min
pépites > International
Lutter contre un retour du virus
Covid-19 : la Chine décide de fermer temporairement ses frontières aux étrangers
il y a 19 heures 59 min
light > France
Changement d’heure
Malgré le confinement, n’oubliez pas le passage à l’heure d’été ce week-end
il y a 21 heures 44 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Traquer et terrasser le fléau : la lutte acharnée de Pasteur et d’Adrien Loir contre le mal rouge des porcs dans le Vaucluse

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Economie
Choix cornéliens

Covid-19 : des morts plutôt que la crise ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
En toute sécurité

Comment les grandes entreprises ont parfois changé de locaux pour se cacher dans des bureaux "secrets"

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 4 heures 35 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 16 heures 15 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 18 heures 56 min
pépites > Politique
Deux semaines de plus
Coronavirus : Edouard Philippe officialise le prolongement du confinement jusqu’au 15 avril
il y a 20 heures 26 min
pépites > Religion
"Urbi et Orbi"
Vatican : le pape François va présider une prière planétaire et bénir le monde entier face au Covid-19
il y a 22 heures 9 min
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Occasion manquée

Theresa May, la femme qui avait le mieux compris le défi politique du Brexit tout en se révélant incapable de le traduire en actes

Publié le 24 mai 2019
La Première Ministre britannique avait toutes les cartes en mains pour sortir son pays de l'UE, mais elle a échoué faute d'avoir fait les bons choix de négociation.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Première Ministre britannique avait toutes les cartes en mains pour sortir son pays de l'UE, mais elle a échoué faute d'avoir fait les bons choix de négociation.

 

Atlantico : Ce vendredi, la Première ministre Theresa May devrait être sous pression et on parle déjà de l'annonce d'une démission. Si son mandat risque d'être rattaché à l'échec des négociations en vue d'une sortie de l'Union européenne, faut-il pour autant remettre en cause son mandat ? N'a-t-elle pas particulièrement bien saisi le défi politique que représentait le Brexit pour son pays ?

Edouard Husson : Theresa May est loin d’être la seule mais elle est la première responsable de l’impasse dans laquelle se trouve son gouvernement. Elle avait pourtant toutes les cartes en main.  Sur le papier, elle était capable de rassembler les Remainers et les Leavers de son parti: elle avait voté contre le Brexit mais était acceptable pour les Brexiteers. Ses premiers discours correspondaient bien à l’état d’esprit du Parlement: même les députés ayant voté Remain, majoritaires, étaient prêts à respecter le vote du peuple. Madame May prononçait le discours de Lancaster, début 2017, avec sa fameuse formule «Brexit means Brexit ». En fait, le Premier ministre a commis une erreur stratégique: elle aurait dû demander la dissolution du parlement juste après son arrivée à Downing Street. A ce moment là, elle aurait eu une majorité claire. Et pu faire passer un accord de retrait de l’Union Européenne. La machine s’est déréglée avec sa majorité relative, qui l’a rendue dépendante du DUP nord-irlandais. Le plus étonnant, c’est que le Premier ministre ait accepté alors la grosse ficelle de l’Union Européenne consistant à agiter la question de la frontière irlandaise. Elle aurait dû rompre les négociations à ce moment-là, si elle ne l’avait pas fait plus tôt. Donald Trump lui a conseillé une méthode de négociation beaucoup plus dure mais elle n’a pas suivi le conseil.

Si on lui a mis nombre de bâtons dans les roues, quelle est la part de responsabilité de la Première ministre Theresa May ?

Theresa May n’est pas la seule à s’être effondrée, politiquement et moralement. Jeremy Corbyn a été aussi lamentable, finalement, que Madame May. On sait qu’il a voté pour le Brexit mais il a finalement fait la politique des Remainers de son parti. Il aurait pu faire obstruction à Madame May, pour le meilleur: en prenant la défense du peuple et en la forçant à faire aboutir le Brexit. Après tout, le Labour aurait vocation à rassembler les « Somewheres », ces électeurs sédentaires perdants de la mondialisation, pour reprendre la terminologie de David Goodhart ( qui les oppose aux « Anywheres », les nomades, gagnants de la mondialisation). Mais non, Jeremy Corbyn, qui a tweeté aujourd’hui sur la nécessité de faire barrage à l’extrême droite (entendez le Brexit Party), montre qu’il n’est pas du tout à la hauteur des événements. Il devient le symbole d’un blairisme gauchiste.

Il reste que Jeremy Corbyn n’était que le chef de l’opposition. Theresa May pouvait être porteuse d’un accord modéré, trouvant les moyens d’une entente avec l’UE mais intraitable sur la souveraineté britannique. Et surtout, il fallait résister aux pressions de l’UE. C’est largement parce que Theresa May a été très mauvaise dans la négociation avec Bruxelles qu’elle a amené le parlement à se déchirer - les négociateurs de Bruxelles ayant beau jeu de dire à un Premier ministre qui acceptait tout de leur part: eh bien, débrouillez-vous !

On annonce Boris Johnson comme successeur. Ce dernier, malgré un positionnement plus marqué en faveur du Brexit ne risque-t-il pas de se trouver dans la même impasse que Theresa May ?

Boris Johnson n’est pas quelqu’un de très constant. C’est surtout une grande gueule. Mais son accession à Downing Street est infiniment préférable à celle de Jeremy Corbyn. Et puis, on peut imaginer qu’il réveille le sens tactique du Maire de Londres qu’il a été entre 2008 et 2016. Deux éléments vont jouer en faveur du prochain Premier ministre britannique, quel qu’il soit, pourvu qu’il ait le courage de mettre en oeuvre le Brexit: tout d’abord, l’opinion britannique en faveur d’un Brexit rapide, au besoin dans le cadre de l’OMC, gagne du terrain. Ensuite, l’Union Européenne va ressortir groggy des élections européennes, qui vont faire entrer à Bruxelles bien des amis des Brexiteers. L’UE va devoir bouger (question du backstop irlandais) et Boris Johnson ou un autre bon négociateur pourront en profiter.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

04.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

05.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

20 000 enfants bannis de Facebook tous les jours

02.

Les dirigeants les plus polluants

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

04.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pig
- 24/05/2019 - 18:23
la Première ministre
Quelle horrible expression ! Parlait-on ainsi d'Édith Cresson ?
Ganesha
- 24/05/2019 - 13:21
Tour de Pise
La Grande Bretagne avait eu suffisamment de lucidité et de courage pour refuser le système intenable de l'Euro.

Mais, un autre aspect délirant, tout aussi vicié à la base, a suffi pour provoquer le Brexit : la fameuse directive Bolkestein, sur les travailleurs détachés.

En clair et en pratique, cela signifie l'échec définitif de la politique d'appauvrissement continu des peuples occidentaux voulue par la sinistre perversion connue sous le nom de ''Mondialisation''.

Les italiens sont très fier d'avoir réussi, depuis plus de six siècles, à empêcher la chute de la tour de Pise.

Mais, si vous prenez la peine de vous informer, vous apprendrez que ce résultat n'a été possible qu'après d'important travaux de ''rénovation'' effectués dans les années 1990.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tour_de_Pise
Benvoyons
- 24/05/2019 - 12:20
Trump lui a conseillé d'être plus dur avec l'UE :)::)
Ben elle n'aurait rien eu à négocier au parlement UK & le no deal serait déjà là :)::)
En fait les Politiques UK ne veulent rien signer concernant le Brexit même s'ils sont dans l'obligation de le faire car ne veulent pas que leur nom apparaissent dans l'histoire UK & ses résultats.
Sauf Nigel Farage qui veut signer des 2 mains.