En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 1 heure 38 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 3 heures 25 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 5 heures 36 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 6 heures 18 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 8 heures 2 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 8 heures 31 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 8 heures 35 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 3 heures 48 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 5 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 6 heures 59 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 8 heures 31 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 8 heures 32 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 8 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 20 heures 42 min
© Flickr/Bradhoc
© Flickr/Bradhoc
URSSAF, CANCRAS et CARBALAS

La République des taxeurs fous se porte bien

Publié le 21 mai 2019
Avec H16
Un restaurant routier est menacé de disparition après la mise en place d'une taxe régionale de stationnement. Les impôts leur demandent plus de 50000€.
H16
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
H16 tient le blog Hashtable.Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un restaurant routier est menacé de disparition après la mise en place d'une taxe régionale de stationnement. Les impôts leur demandent plus de 50000€.
Avec H16

Le plus intéressant, lorsqu’on est colonisateur et qu’on n’a aucune envie de ménager le colonisé, c’est d’inventer des taxes sans lui dire et, plusieurs années plus tard, de venir les lui réclamer avec indemnités de retard. Cela marche d’autant mieux que la colère ou la frustration du colonisé n’y changera rien.

Pour les habitués de ces colonnes, ces notions ne seront pas surprenantes : cela fait un moment que les administrations françaises se comportent véritablement comme une force d’occupation intérieure vis-à-vis du reste du pays, mettant en coupe réglée tout ce qui peut lui rapporter des richesses et un bénéfice, fût-ce au détriment des administrés qui ne sont dans ce cadre plus vus que comme des colonisés inférieurs devant s’adapter, se soumettre ou périr aux désidératas de l’occupant.

C’est donc régulièrement que je rapporte ici les cas les plus saillants de cette propension des administrations à se comporter avec cette attitude spécifique des conquérants en pays soumis. Du reste, jusqu’aux récentes réactions des Gilets jaunes, malgré les exactions manifestes, le mépris et le cynisme dont font preuve ces administrations, le consentement à l’impôt ne semblait pas faiblir ce qui, dans une certaine mesure, permet de comprendre le raisonnement tenu par ceux qui les dirigent : puisque les moutons sont heureux d’être tondus, et qu’en plus, ils en redemandent, pourquoi se priver ?

Cependant, on reste tout de même surpris d’apprendre les trésors d’inventivité déployés par l’occupant intérieur pour racketer les contribuables de plus en plus fort : si, jusqu’à présent, il semblait admis que le fisc ou ses services accompagneraient leur extorsion de fonds d’un formulaire à remplir pour lui donner un aspect légal, il semble que, pour certains rançonnements, cette coutume folklorique ait été abandonnée.

On apprend ainsi que l’administration fiscale vient de réclamer plus de 50.000€ à des restaurateurs pour une taxe de stationnement créée de toute pièce en 2015 et qui n’a fait l’objet d’aucun appel de paiement de sa part.

Apparemment, tout se déroule comme si les forces d’occupations s’attendaient à ce que le contribuable lambda passe le temps nécessaire, tous les jours, à éplucher dans le Journal Officiel les nouvelles lois, les nouveaux règlements, les nouvelles taxes et les nouvelles ponctions mises en place pour lui soutirer le fruit de son travail et s’en acquitte préventivement sans qu’il soit fait la moindre démarche pour lui annoncer la raison et le montant.

Dans le cas qui nous occupe, cette taxe de stationnement pourrait bien obliger à fermer ses portes l’établissement le Petit Perrichois, un restaurant routier réputé pour ses menus à prix abordables et une cuisine de qualité fait maison. Apparemment, cette taxe de stationnement s’impose à toutes les entreprises dans l’Île de France, même lorsqu’on se trouve en rase campagne où le stress immobilier est inexistant, et ce même pour des places de parkings privés gratuitesconstruits et entretenus sur fonds privés pour des véhicules privés dans un terrain privé. Parce que la propriété privée en France est surtout privée de tout droit d’y faire ce qu’on veut sans en payer le prix à l’État, seul réel propriétaire de tout et de tous.

Pour parer au plus pressé, une cagnotte Leetchi a été mise en place pour sauver le restaurant routier comptant parmi les meilleurs établissements français du genre. Rappelons – cela va sans dire, mais toujours mieux en le disant – qu’une cagnotte Leetchi afin de lever des fonds pour faire sauter Bercy est strictement illégale.

Cette situation invraisemblable où un parking privé, créé et entretenu sur fonds privé, donne lieu à la collecte d’une taxe par ailleurs non réclamée (mais dont le paiement est impératif), ne pousse guère à l’optimisme concernant ce pays qui, chaque jour, semble se conforter comme l’un des pire enfers fiscaux à côté duquel même les États-Unis ou la Belgique font figure de paradis (!).

Et c’est d’autant plus vrai que cette taxation vigoureuse tous azimuts n’est pas prête de s’arrêter : comme je le mentionnais en introduction, une partie du peuple, à la jalousie rabique, ne parvient pas à se défaire de l’idée stupide que sa pauvreté est causée par la richesse des autres, eux-mêmes riches car pas assez taxés. Dès lors, ces imbéciles n’envisagent qu’une unique solution, valable pour tout : la taxation.

… Taxation qu’on retrouvera donc à chaque loi, chaque règlement, dans les discussions parlementaires de chaque semaine, à chaque fois qu’il est possible, comme actuellement où nos fabuleux députains proposent de taxer les entreprises qui font appel à des poids lourds (pensant qu’en taxant les entreprises, ce sont elles qui vont payer au même titre que taxer le lait fait payer la vache, je suppose), le tout pour financer une loi sur les mobilités dont absolument tout le monde avait un besoin impérieux pour compenser la hausse stratosphérique du coût des carburants dont les taxes sont mises en place par … nos fabuleux députains.

Décidément, il ne fait pas bon être mobile ailleurs que pour des trajets intramuros en vélo public déficitaire…

Il n’y a plus aucun doute : les Forces Administratives d’Occupations de la République du Bisounoursland ont pris possession du pays. À leur comportement particulièrement grossier d’occupants méprisants, il faut leur ajouter une grave incompétence dans la gestion des fonds qu’ils extorquent au point qu’ils sont aux abois de façon systématique et maintenant dramatique. Plus aucun répit ne peut être admis pour l’extraction de force des richesses des occupés, plus aucune largesse, plus aucune commisération, plus aucune négociation ne seront admis.

Le peuple, qui d’ailleurs a eu l’outrecuidance de se rebeller quelques mois, va devoir cracher au bassinet. Et s’il périt dans la manœuvre, de toute façon peu importe : ce pays est foutu.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 21/05/2019 - 23:24
Comme dirait Gandalf : "fuyez pauvres fous"
Quand vous avez le fisc-Balrog qui vous poursuit avec un fouet-taxe incandescent , vous n'avez qu'une seule solution : la fuite. (hors de ce pays...)
Le combat contre la bête est réservé aux vieux magiciens (comme moi) qui n'ont plus l'âge pour courir et fuir....en étant quasi certain d'y laisser notre peau...
Ullman
- 21/05/2019 - 20:00
NOMENKLATURA
Sauf erreur, le revenu moyen d’un greffier pourrait être compris entre 30 et 35 000 euros par mois. À vérifier bien sûr.
J’ai connu les greffiers par le RSI : après 6 années de procédure sans le respect des formes, j’ai été condamné à payer des cotisations déjà payées et certifiées comme telles par le Directeur du RSI lui-même, plus des cotisations sur des périodes sans affiliation.
Pour 2000 euros HT d’honoraires, l’avocat m’a laissé tomber 5 jours avant une audience et j’ai dû lui envoyer du recommandé pour récupérer le dossier…
J’oubliais : l’appel m’a été interdit.
Un autre artisan a plaidé avant moi : il avait envoyé TRENTE LETTRES RECOMMANDÉES au RSI sans recevoir de réponse.
Les jolies colonies, mais pas de vacances.
vauban
- 21/05/2019 - 12:58
Suite
Sanction si défaut de déclaration :7500€ et poursuite pénale