En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 9 heures 59 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 24 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 34 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 18 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 47 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 20 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 27 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 50 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 19 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 9 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 heures 6 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 14 heures 6 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 37 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 49 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 22 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 38 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 17 heures 58 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 25 min
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Islamisme

Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux

Publié le 14 mai 2019
Vendredi 24 mai 2019, à Saint-Denis, se tiendra un dîner caritatif au profit du Centre de Formation des Oulémas. Cette initiative soulève certaines interrogations.
Guylain Chevrier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vendredi 24 mai 2019, à Saint-Denis, se tiendra un dîner caritatif au profit du Centre de Formation des Oulémas. Cette initiative soulève certaines interrogations.

Atlantico : Vendredi 24 mai 2019, à Saint-Denis, se tiendrait un dîner caritatif au profit du Centre de Formation des Oulémas avec la présence de Mohamed Bajrafil, imam de la mosquée d'Ivry S/ Seine, de Iquioussen conférencier et membre de l'UOIF, branche française des Frères musulmans, avec en visioconférence le Cheikh Dedew. En quoi l'organisation de cet événement en France pose-t-il problème ?

Guylain Chevrier : On ne peut qu’être soucieux sinon inquiet qu’une telle initiative puisse voir le jour. Tout d’abord au regard de la nature même de cette manifestation. Une initiative, dîner caritatif, faisant appel aux dons pour un Centre de formation des Oulémas en Mauritanie, qui a été fermé par le gouvernement, mis en cause pour son extrémisme. Et donc, bien au-delà des règles propres à cette République islamique. Selon RFI : « Les autorités mauritaniennes soutiennent que le centre de formation des oulémas (ou savants en sciences islamiques) enseigne un islam radical tendant à inculquer dans l’esprit des étudiants des idéologies extrémistes. » (1) Rappelons que la Mauritanie est un pays touché de plein fouet par le terrorisme depuis 2005. Le Cheikh Dedew était l’un des principaux animateurs de ce Centre de formation des Oulémas.
On a du mal à comprendre qu’un centre de formation à la charia, fermé pour son extrémisme dans un pays étranger, soit soutenu publiquement en France, par une initiative ayant pour but une aide financière par des dons en sa faveur. Une initiative qui va se dérouler à Saint-Denis, à l’adresse de l’Institut européen des sciences humaines, un institut très islamique derrière une présentation très lisse (lié à l’ex-UOIF). Une manifestation organisée dans un département, la Seine-Saint-Denis, où le communautarisme islamique et le salafisme font recette, ce qui constitue sans doute une autre dimension du problème, alors que l’on sait combien la radicalisation religieuse est galopante aujourd’hui.

Que sait-on des individus identifiés et qui vont participer à cet événement ? 

Le Cheikh Dedew, censé intervenir en visioconférence lors du dîner caritatif, explique dans des vidéos postées sur Youtube, qu’il y a beaucoup de groupes islamistes qui se fondent sur le dogme ou sur l’aspect militaire ou les principes et valeurs, mais qu’il faut suivre la voie du prophète en étant patient, discret, indiquant qu’il a su ainsi attendre d’être assez fort en gagnant des fervents, pour s’attaquer « aux symboles de l’idolâtrie » et affirmer son pouvoir par les armes, faisant écho à la technique de la taqya (2). Tout un programme, bien qu’il se défende de n’avoir rien à voir avec la politique. On peut aussi l’y entendre défendre que "- Les juifs sont les ennemis de Dieu, responsables de la corruption, détiennent les casinos, banques, assurances. - Les chrétiens sont arrogants et impérialistes, les États-Unis, l'Union Européenne et la France en sont la preuve."
 
Dans une vidéo publiée et traduite par le compte Youtube du @HavreDeSavoir, association inscrite dans ce réseau, le prédicateur déclare que Al-Qaradawi est le plus grand savant musulman de notre époque. Un prédicateur islamiste connu pour ses prêches radicaux, vivant au Qatar, et recherché par Interpol : Il condamne la séparation de l’Etat de la religion, il est président de la Union of Good (« UG »), une coalition d’organisations caritatives islamiques soutenant les activités du Hamas, et notamment les actions violentes contre les autorités et le peuple israéliens. En janvier 2009, il déclare sur Al Jazeera :« Tout au long de l'histoire, Allah a imposé [aux juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. […] C'était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des croyants. » Il défend l’usage de la violence d’un mari envers sa femme, comme la sourate IV du coran y invite (verset 34), il banalise l’excision sachant pertinemment que 97 % des femmes égyptiennes sont excisées.
 
Comment un imam qui tient des propos dont l’idéologie verse dans l’islamisme le plus dangereux, dont l’institution a été fermé pour cause de radicalisme, et explicitement s’inspire d’une figure les plus radicales et même effroyables dans ce domaine, peut-il ainsi s’exprimer par visioconférence en France, dans l’une de nos banlieues ?
En mars 2012, Nicolas Sarkozy alors président de la République, a déclaré son intention de renforcer les mesures d’interdiction du territoire envers les imams extrémistes, consécutivement aux attentats de Toulouse, dont Al-Qaradawi a fait partie. Ceci, alors qu’il était invité à l'occasion du rassemblement annuel de l’Union des organisation islamiques de France (UOIF), proche des Frères musulmans, en 2012. Une organisation rebaptisée depuis « Musulmans de France », mais qui n’a rien changé à sa filiation et à son discours en faveur d’un islam intégral.


C’est précisément l’une des figures symboliques de l’organisation, qui est l’un des animateurs de cette initiative, le très controversé Hassan Iquioussen, surnommé « le prêcheur des cités. » En 2004, le journal l’Humanité révélait qu’il avait qualifié les juifs dans l’un de ses prêches d’"avares et usuriers" et d’être "le top de la trahison et de la félonie". Il s'affiche en 2011 et 2012 avec l'idéologue d'extrême droite Alain Soral. Dans une vidéo postée en décembre 2013, il déclare: "Alain Soral dit des choses très intéressantes, très intelligentes, pertinentes, et parfois, on peut très bien ne pas être d'accord avec lui." (3)
Selon l’essayiste Fiammetta Venner, Musulmans de France a « une stratégie de conquête », qu’elle illustre par une déclaration des années 1990, d'Ahmed Jaballah, cofondateur de l'UOIF : « L'UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique » (4)


Mohamed Bajrafil est docteur en linguistique à l’Université Paris 7 Diderot, Professeur de théologie musulmane à l’Institut Alkhayria (Bruxelles) et imam de la mosquée d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). C’est un admirateur de Tariq Ramadan. Il est membre du Conseil Théologique Musulman de France qui a été créé le 29 mai 2015. Dans cette instance qui a pour but d'édicter des Fatwas, on trouve à ses côtés Mohammed Najah, professeur de théologie musulmane à l'Institut Tabari à Corbeil-Essonnes (Essonne), imam-khatib à la mosquée de Vigneux-sur-Seine (Essonne), qui met en exergue Al-Qaradawi comme l’une de ses grandes sources d’inspiration (5).
Mohamed Bajrafil, invité le 15 septembre sur le plateau de « L’émission politique » sur France 2, a affirmé cette fable selon laquelle les terroristes n’ont jamais fréquenté les mosquées, pour dédouaner de toute responsabilité le moindre religieux musulman. Pourtant, entre autres, Rachid Kassim qui dirigeait alors les opérations d’attentats en France depuis la Syrie, fréquentait régulièrement la mosquée de sa ville. Ce qui est vrai de la plupart des terroristes comme ceux de Lunel, cette petite ville dans l’Hérault (34) qui a eu un nombre record de djihadistes.


Mohamed Bajrafil a accordé à la rédaction de Zaman France un entretien vidéo exclusif en octobre 2015, dont le titre était tiré de ses propos « J’appelle à un retour au salafisme véritable » (6)  La réponse à la dernière question en disait long sur sa vision de l’avenir : « Alors Mohamed Bajrafil, comment doit-on entrer dans le XXIe siècle ? Mohamed Bajrafil : « Un des défis du XXIe siècle est de ne pas reproduire des modèles qui ont échoué. La politique est en train d’être dépassée. Les élections n’intéressent plus personne. II y a peut-être une autre façon de faire société à laquelle réfléchir »… On comprend vite ce qui peur unir ces personnes autour de cette initiative.


On apprend par un article (7) que de multiples médiations de « personnalités importantes » sont en cours pour tenter de faire rouvrir ce centre en faisant pression sur le président mauritanien Ould Aziz, comme avec l’ex-mufti d’Al Qaïda et numéro 3 de Ben Laden, revenu au bercail depuis quelques années ainsi que d’autres Cheikhs. Laisser faire cela, n’est-ce pas banaliser cette idéologie et les structures qui s’en font l’écho de façon décomplexée, alors qu’il s’agit d’un signal d’alerte ? N’est-ce pas aussi laisser, par cette initiative se déroulant en France, faire pression à partir d’elle pour la réouverture de ce centre, que demandent à cor et à cri une série d’imams tous aussi rétrogrades et dangereux les uns que les autres, pour un islam conservateur dont la traduction la plus simple est l’islamisme, voire le djihadisme ?

D'où vient cette association du Centre de formation des Oulémas, qui organise des cagnottes afin de dispenser un enseignement ? Le centre de formation des Oulémas en Mauritanie avait été dissous. Quel est son objectif ? 

L’association Sciences et Education, organisatrice, située à Asnières-sur-Seine (92600), à but non lucratif se présente comme une ONG qui œuvre à « assister les étudiants, en Mauritanie, qui rencontrent des difficultés financières afin de leur permettre de poursuivre leur scolarité dans les meilleurs conditions et de réussir ; l'association pourra apporter librement son soutien aux projets présentés par des organisations œuvrant à des missions d'intérêt général liées à l'action humanitaire »  Dans le cadre de la présentation de cette initiative, les choses deviennent plus précise, on parle d’une association qui œuvre « pour la prise en charge des élèves du Centre de formation des Oulémas présidé par son éminence Ch. Mohamed Al Hassan Dedew. » C’est clair, il s’agit de financer des études à teneur islamiste à des « étudiants ». L’imam du centre islamique rappelle, face à la fermeture et aux accusations qui l’ont motivées, que « l’établissement est une institution scientifique de prédication qui œuvre pour la diffusion du savoir de la charia islamique et ses applications. » Voilà sans doute à quelle « Science » et à quel « savoir » se réfère l’association organisatrice. On est en droit d’attendre des explications sur le genre d’éducation qui peut en ressortir, ne serait-ce déjà au regard du trouble à l’ordre public que cela peut représenter. De plus, on met en avant sur l’affiche de l’événement, pour solliciter les donateurs, que les dons sont déductibles d’impôts. Mais dans quelles conditions cela est-il possible au vu des motifs d’interdiction de ce centre de formation d’Oulémas et de ce qui en ressort après cet examen ? Cette association serait-elle reconnue d'utilité publique, d'intérêt général ?
Des questions posées aux pouvoirs publics qu’ils ne doivent pas pouvoir éluder.
 
1-RFI Afrique. Mauritanie: le centre de formation des oulémas fermé par les autorités
http://www.rfi.fr/afrique/20180926-mauritanie-centre-formation-oulemas-ferme-autorites
 
2- Informations rassemblées par des internautes sur cette initiative et les associations qui gravitent autour d’elle. https://twitter.com/imamette/status/1127621904041488391
 
3- Echirolles. La venue du prédicateur musulman Hassan Iquioussen suscite la polémique, France 3, 12/02/2019.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/echirolles-venue-du-predicateur-musulman-hassan-iquioussen-suscite-polemique-1622305.html
 
4-Islam : la France profonde des mosquées UOIF, Sud-Ouest.fr, publié le 08/04/2012. https://www.sudouest.fr/2012/04/08/la-france-profonde-des-mosquees-uoif-682314-2780.php
 
5-Institut Najah, Mohammed Najah. https://institut-najah.com/qui-sommes-nous/biographie/

6-« J’appelle à un retour au salafisme véritable »  http://comores-infos.com/mohamed-bajrafil-jappelle-a-un-retour-au-salafisme-veritable/

7-Mauritanie : savants et Imams font pression sur Ould Aziz pour la réouverture du Centre de formation des Oulémas. 13 décembre 2018. Source www.kassataya.comhttps://alakhbar.info/

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 15/05/2019 - 09:59
qui finance , qui sponsorise ce diner?
avec l'accord de quelles autorités de la République? un maire? le préfet?
Benvoyons
- 14/05/2019 - 18:08
Le Coran a été créé en faisant le Génocide des Tribus

Polythéistes & Juives d'Arabie puis après il est parti coloniser tout autour de la Méditerranée. Le Coran est Polythéistophobe, Judéophobe, Christianophobe, Zoroastrienophobe, Athéophobe, en fait il est contre tout ceux qui n'acceptent pas que lui seul a raison en tout.
Même Sourate 23 verset de 1 à 7 & bien le maître croyant ayant des esclaves peut les utiliser sexuellement (donc viole) & comme il est dit que Muhammad est le dernier des Prophètes & bien ils peuvent toujours attendre l'interdiction de l'esclavage & du viole. En fait par rapport à Jésus qui a fait une évolution le Coran a créé une régression même pour la femme. En effet Muhammad a travaillé pour une riche veuve commerçante. Ainsi il a été un commis de la dame puis responsable des caravanes de cette dame. Elle a décidé de le prendre pour époux & elle s'est donc mariée avec lui.
Pour la remercier il a fait le Coran qui a rendu cette femme en une moitié humaine, & qu'elle devra dépendre de son mari & des hommes de la famille quand le mari n'est pas là & que finalement elle n'aura qu'une petite parti du patrimoine & pour le tenir devra passer par un homme de la famille. Le Coran un beau gâteau de Mariage à Khadidja
Gpo
- 14/05/2019 - 13:35
Stop à l'invasion
et si le biquet voulait vraiment protéger notre civilisation et nos valeurs, tout cela n'existerait pas et les islamistes seraient expulsés, les mosquées radicalisées fermées..
Mais il ment dans son programme européen...