En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 1 heure 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 2 heures 32 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 3 heures 9 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 5 heures 5 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 6 heures 22 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 8 heures 29 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 9 heures 23 sec
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Consommation
Crash

Energie : la plus grande chute de la demande depuis la crise des années 30 redéfinit les marchés

il y a 10 heures 55 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 2 heures 46 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 4 heures 14 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 5 heures 43 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 8 heures 46 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 9 heures 15 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Guerre commerciale : Donald Trump argue du coronavirus pour relancer les hostilités avec Pékin

il y a 11 heures 7 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Ce n'est pas brillant

Ce que les nouveaux mots du dictionnaire disent de notre état psychologique collectif

Publié le 09 mai 2019
Bigoxerie, bore out, le Larousse a ajouté 150 nouveaux mots à son dictionnaire. Cet ajout en dit long sur l'état de notre société.
Jean-Paul Mialet est psychiatre, ancien Chef de Clinique à l’Hôpital Sainte-Anne et Directeur d’enseignement à l’Université Paris V.Ses recherches portent essentiellement sur l'attention, la douleur, et dernièrement, la différence des sexes.Ses...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Mialet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Mialet est psychiatre, ancien Chef de Clinique à l’Hôpital Sainte-Anne et Directeur d’enseignement à l’Université Paris V.Ses recherches portent essentiellement sur l'attention, la douleur, et dernièrement, la différence des sexes.Ses...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bigoxerie, bore out, le Larousse a ajouté 150 nouveaux mots à son dictionnaire. Cet ajout en dit long sur l'état de notre société.

Atlantico :  Le Larousse vient de rendre public les 150 nouveaux mots qu'il comptait ajouter à sa nouvelle édition de son célèbre dictionnaire. Parmi eux, on trouve de nombreux mots qui ont trait à de nouveaux comportements sociaux ou des angoisses personnelles. Ainsi de la bigorexie (addiction au sport), le bore out (syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui), le survivalisme (mode de vie de ceux qui se prépare à un catastrophe), l'obsolescence programmée, la malbouffe, la biopiraterie... Ces nouveaux mots racontent-ils la montée d'une société angoissée, que ce soit par son présent tout comme son avenir ? 

Jean-Paul Mialet : Les mots, a-t-on dit, façonnent la pensée. Les esquimaux  disposent d’un grand nombre de mots pour le blanc, et sans doute ne perçoivent-ils pas le blanc comme nous autres qui ne vivons pas dans le même environnement.  Chaque culture se donne un lexique influencé par son milieu et ce lexique a en retour une influence sur la façon dont l’individu le perçoit. Mais ce lexique n’est pas figé ; à l’inverse des langues mortes, les langues vivantes se renouvellent. L’environnement change, le bain culturel évolue. Et certains mots tombent en désuétude,  tandis que d’autres apparaissent. Ces mots nouveaux donnent une idée des modes et des préoccupations de la culture qui les emploie.

Selon Bernard Cerquiglini, l’éminent linguiste qui intervient dans le comité de sélection des mots retenus, l’évolution du vocabulaire ces dernières années traduit une montée d’une inquiétude : « malbouffe », « obsolescence programmée », « biopiraterie » en disent long sur un environnement que l’on soupçonne de malveillance. L’inquiétude atteint son point extrême dans le « survivalisme », un mode de vie que développent ceux qui se préparent à des catastrophes naturelles. L’obsession de la  « défonce » sportive fait également son entrée dans le nouveau lexique avec la « bigorexie » - un mot trompeur car  les progrès de la « malbouffe » et les obésités qui deviennent si nombreuses auraient pu tout aussi bien produire ce nouveau vocable que l’addiction au sport.  Enfin,  à l’opposé de cette obsession de la performance que recouvre la « bigorexie », mais qui peut également, chez des workhoolics, conduire au « burn out » quand la « charge mentale » est excessive, on compte à présent de nombreux « bore out », correspondant à des formes de dépressions produites par l’ennui au travail.

Au regard de cette sélection de mots, qu'est-ce qui selon vous caractérise l'individu moderne ? 

A travers les mots choisis, on ne peut que constater combien notre société se montre défiante par rapport à son environnement, un environnement qu’elle tente de préserver au mieux par le « locavorisme » (consommation des fruits et légumes de saison pour  aider le développement durable) et dont elle respecte les espèces animales, allant jusqu’à refuser d’établir toute hiérarchie entre elles dans l’ « antispécisme ». Parallèlement à cette défiance pour les dégâts d’un consumérisme qui n’a pas su respecter la nature et qui de plus lui propose des produits intentionnellement gâtés,  pour obliger à leur renouvellement, l’individu moderne sembler se replier sur lui-même pour échapper à un présent dénaturé et à un avenir cataclysmique. Mais seul avec lui-même, il est guetté par un vide qui le mène volontiers à un ennui profond. A moins qu’il ne s’il ne se jette dans une activité intense quiapparaît alors comme un étourdissement. Heureusement, surgissent aussi dans le nouveau vocabulaire des mots qui indiquent  un sens collectif : « ecoquartier », « co-voiturage ». Tout n’est pas perdu ! En retrouvant le sens du lien par solidarité face aux menaces, qui sait si l’individu moderne n’en viendra pas à sortir de lui-même ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Larousse, psychologie, bore-out
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 09/05/2019 - 19:14
L'erreur commune que l'on commet
est de croire que le "Nouveau Larousse" est un dictionnaire à caractère académique. Il s'est toujours dit le "lexique des mots courants" et , là, il est donc à son affaire. Le résultat n'indique rien de spécialement psychologique mais il nous rappelle indirectement que nous n'avons plus la volonté de parler une langue de haut niveau mais un dialecte facile, "sans prise de tête", issu de tout mot qui tombe d'une façon répétée dans une oreille, quelque soit son origine ou sa fabrication. Le langage peut se définir désormais comme une suite de vocables, et si vaguement reliés qu'on peut prévoir la disparition quasi complète de la syntaxe. Il paraît logique que l'on ait plus besoin d'une langue qui se respecte puisqu'on n'a plus beaucoup de civilisation.
zelectron
- 09/05/2019 - 12:01
phrase d'entête de cet article inexacte
rectifiée :
Ce que les nouveaux mots du dictionnaire disent de l' état psychologique des rédacteurs du Larousse !