En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 4 heures 25 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 5 heures 22 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 18 heures 26 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 20 heures 12 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 1 jour 4 sec
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 5 heures 47 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 6 heures 37 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 7 heures 45 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 18 heures 15 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 19 heures 40 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 21 heures 9 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 1 jour 35 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 1 jour 2 heures
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Erreur de calcul

Emmanuel Macron et Édouard Philippe au piège de la méthode Juppé

Publié le 09 mai 2019
Edouard Philippe lors de son accession à Matignon aurait pu créer un pôle de centre droit qui aurait pu être un rempart pour Emmanuel Macron. Retour sur une erreur de calcul qui pourrait coûter cher au président.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Philippe lors de son accession à Matignon aurait pu créer un pôle de centre droit qui aurait pu être un rempart pour Emmanuel Macron. Retour sur une erreur de calcul qui pourrait coûter cher au président.

Atlantico : En quoi l'absence de structuration, par Edouard Philippe, d'un pôle de centre droit dans la majorité, l'empêche de jouer un rôle de chef de la majorité qui pourrait agir en premier rempart pour Emmanuel Macron ? 

Edouard Husson : Il faut bien comprendre dans quelle situation se trouve Edouard Philippe lorsqu’il devient Premier ministre: il vient de LR, tout comme Le Maire ou Darmanin. Il y a bien un clair ralliement d’une partie de l’électorat LR à Macron entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2017 (Fillon a appelé à voter Macron) et il y a d’autre part une affinité idéologique entre le juppéisme et le macronisme. Il y a encore un an, on soulignait ce qu’il y avait d’extraordinaire à ce que des personnalités de LR se soient ralliées à Macron. Aujourd’hui, c’est devenu si normal que l’on souligne combien Emmanuel Macron est dépendant de ces gens qui sont venus de la droite et du centre: Bayrou, Blanquer, Edouard Philippe... Il faut se rappeler aussi les mésaventures du MoDem, dans les premiers jours du pouvoir macronien: à la moindre inquiétude judiciaire, non seulement François Bayrou a été mis de côté mais les autres ministres MoDem ont disparu du gouvernement. Rien qui encourage à la construction de courants au sein de la majorité présidentielle, a fortiori d’une majorité présidentielle plurielle pour reprendre le langage de la gauche des années 1970-2000. Il y avait cependant un scénario, non mentionné ici: rejoindre LaREM. 

En quoi cette situation contraint Emmanuel Macron à jouer ce rôle de chef de camp impropre à un président de la République, et en quoi cela peut-il l'affaiblir d'un point de vue institutionnel ? 

Je crois qu’il faut inverser le point de vue. Le quinquennnat mène à la présidentialisation des institutions de la Vè République. Il ouvre la possibilité à des présidents comme Sarkozy ou Macron de se comporter en “hyperprésident”. Ce n’est pas du tout l’esprit des institutions voulues par de Gaulle. A partir du moment où le Premier ministre n’est plus envisagé que comme un “collaborateur”, il est difficile pour lui de jouer son rôle de chef de la majorité parlementaire. Macron, à côté de qui Sarkozy était un dilettante du contrôle, a poussé le système jusqu’à l’absurde. Un homme politique allemand me racontait l’autre jour que, lors de pourparlers de son parti avec LaREM, lui-même et ses collègues membres du Bundestag avaient été très étonnés de constater que leurs interlocuteurs n’avaient pas de mandat, le président français n’ayant pas encore tranché. C’est absurde et totalement impropre à construire une majorité présidentielle solide. Emmanuel Macron déteste tellement les corps intermédiaires qu’il ne veut même pas laisser structurer sa majorité et les partis qui le défendent. 

Ne peut-on pas voir ici le résultat, pour Edouard Philippe et Emmanuel Macron, d'une école Juppé, misant davantage sur la technique et la bonne gouvernance que sur la politique ? 

Il y a effectivement une dérive technocratique des systèmes politiques, qui n’est pas propre à la France. Regardez comme le parti conservateur britannique ne sait plus produire de personnalités qui ait le sens politique d’un Enoch Powell ou d’une Margaret Thatcher. Le Brexit a été objectivement saboté par la personnalité politique qui avait l’esprit le plus technocratique, Theresa May. Elle a dit un jour qu’elle ferait revoter le Parlement autant de fois que nécessaire sur son accord de retrait de l’Union Européenne. Evidemment, le courant Juppé est très marqué par le saint-simonisme et l’idée qu’il vaut mieux s’occuper de l’administration des choses que du gouvernement des hommes. Mais Emmanuel Macron est le plus technocrate de tous ! C’est lui qui empêche sa majorité ou ses alliés de faire de la politique. On est très loin, aujourd’hui, du régime des partis que redoutait de Gaulle. On peut même dire que, si l’on veut ramener une pratique gaullienne des institutions, on a intérêt à faire de la place au parlement et aux partis. En même temps que l’on remettra le président à sa place: celle d’un arbitre; pas d’un “Monsieur Jesaistout-Jefaistout”. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 10/05/2019 - 15:58
Inquiétudes!
Telle Aphrodite naissant de la mer, l'oligarchie française nous avait fait surgir en 2017 un Emmanuel Macron jeune et beau des eaux du Pactole. Sauront-ils renouveler cet émerveillement en 2022?
spiritucorsu
- 09/05/2019 - 19:48
Doux euphémisme.
Depuis deux ans déjà,un monarque président vit dans sa bulle,une bulle hermétique à tous les aléas que traverse le pays et à tous les problèmes,les difficultés,voire les souffrances des citoyens lambdas.Tout allait bien jusqu'à présent pour sa majesté qui dictait ses ordres et ses lois aux gueux et manants du royaume en attendant,le croyait-il d'étendre son impérial pouvoir sur la terre entière,aveuglé qu'il était par une cour servile qui psalmodiait sans cesse ses louanges,tout comme son magique miroir qui lui renvoyait en continu sa divine image jupitérienne.Un grain de sable est cependant venu enrayer la belle mécanique de celui qui aussi très modestement se prenait pour le maître des horloges,un grain de sable jaune fluo qui laisse mr jesaistout-je faistout(doux euphémisme)très désemparé mais aussi fort dépourvu quand le temps des gilets jaunes fut venu.Sans oublier un grand merci à mr Husson pour sa fine analyse développée dans cet excellent article.