En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© DENIS CHARLET / AFP
Données
Alerte sur les prisons : les chiffres qui révèlent les périlleuses passoires que deviennent les établissements pénitentiaires en France
Publié le 08 mai 2019
D'origine syndicale, la nouvelle paraît le 6 avril : "Saint-Quentin-Fallavier : en une nuit, une vingtaine de colis projetés contenant cocaïne, portables et armes". Emmanuel Macron et Nicole Belloubet pourraient s'inspirer d'un dispositif déployé en Grande-Bretagne afin de stopper ces trafics.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'origine syndicale, la nouvelle paraît le 6 avril : "Saint-Quentin-Fallavier : en une nuit, une vingtaine de colis projetés contenant cocaïne, portables et armes". Emmanuel Macron et Nicole Belloubet pourraient s'inspirer d'un dispositif déployé en Grande-Bretagne afin de stopper ces trafics.

D'origine syndicale, la nouvelle paraît le 6 avril : "Saint-Quentin-Fallavier : en une nuit, une vingtaine de colis projetés contenant cocaïne, portables et armes". Ainsi, en une seule nuit, une vingtaine de colis illicites sont lancés de l'extérieur par dessus les murs de cette prison ; puis montés aux cellules par des cordes et grappins bricolés.

Notons d'abord que (selonles syndicats) cette infiltration en prison de biens interdits (drogue, armes, portables) n'est désormais plus le fait des familles et copains, mais de gangs logistiques payés pour ça, avec micro-téléphones fournis aux complices détenus et actions de diversion dans la prison, pour attirer les surveillants loin des zones où opèrent les lanceurs de colis.

Retour à Saint-Quentin-Fallavier : fouillant ensuite les cellules, les surveillants y retrouvent quinze des vingt colis repérés. Ils contiennent : trois portables avec chargeurs, 350 g. de cannabis, 10 pochons de cocaïne et un couteau à lame de céramique (indétectable, donc). Vérification faite auprès des syndicats, faisons ce (minimaliste) calcul :
 
1 - Sur les 180 prisons de France, imaginons qu'une moitié subisse de telles "livraisons" : 90 prisons.(mais c'est sans doute plus) ;
2 - Que dans ces prisons, (après récupération par les surveillants) une quinzaine de colis arrive chaque semaine aux détenus : 15 x 52 = 780 colis par an, par prison.
3 - 780 colis X 90 prisons : 70 200 colis par an arrivent ainsi à bon port aux détenus dans les prisons de France métropolitaine.
4 - Imaginons maintenant le contenu de ces colis livrés à bon port ; là aussi, modestement :
- 1 colis sur 2 contient un téléphone portable : 35 100 portables (par an),
- chaque colis contient 50g. de cannabis : 3,51 t. de haschisch (par an),
- un colis sur deux contient 3 pochons d'1/2 gramme de cocaïne (1,5 g. de cocaïne dans ces colis) : ± 53 kilos de cocaïne par an, soit ± 100 000 doses d'1/2 gramme,
- un colis sur 10 contient un couteau en céramique, soit ± 7 000 armes de ce type par an.
 
Toujours en avril 2019, ces calculs sont confirmés par un autre syndicat, partant de recherches faites au centre pénitentiaire de Perpignan (nombre de portables, quantités de stupéfiants, etc.).
 
Voilà ce qui (minimum) parvient aux détenus des prisons de France métropolitaine. Et ce n'est qu'un mode de livraison des armes et de la drogue en prison. En plus, existe la transmission aux parloirs, entre public et détenus non fouillés. 
Maintenant le scandale : si le gouvernement en décidait ainsi, ce trafic pourrait être bloqué sur le champ. Car si Mme Belloubet s'avisait de regarder la situation des prisons en Europe, au lieu de se soucier du vote des détenus aux élections à venir, elle apprendrait ceci - que clairement, elle ignore : en Grande-Bretagne, un dispositif high-tech (dont le mode opératoire est bien sûr secret) localise au mètre près les portables en prison et alerte à la minute quand il en détecte un. Après six mois d'essais, ce dispositif (financé par un budget de 70 millions de £) fonctionne comme une horloge dans cinq premières prisons anglaises.
 
PRÉCISIONS 
- La menace des indétectables poignards en céramique n'est pasfictive : le 15 mars passé, trois de ces couteaux sont trouvésaux mains de deux gros voyous, lors d'une fouille dans la prison de Villeneuve-les-Maguelone.
- En prison, les portables sont un crucial outil criminel pour les caïds qui en usent pour diriger leurs trafics extérieurs, drogue, racket, commandite d'homicides. Eradiquer les portables des prisons, c'est résoudre 70% des problèmes des surveillants, suicides compris.
- Au prix de demi-grospayé par les dealers et voyous détenus, le kilo de cannabis marocain est de ± 3 000 €. Le hasch livré en prison, c'est donc un budget de ± 10 millions d'€...
- Arrivé en Europe, le kilo de cocaïne pur à ± 70% coûte ±50 000 € en gros. Ensuite coupée ± 3 fois, cette cocaïne est vendue au détail de 60 à 80 € le gramme. La cocaïne livrée en prison représente donc un budget de 5,3 millions d'€.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
Les vraies raisons pour lesquelles Bruno Le Maire estime que « l’euro n’a jamais été aussi menacé »
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 09/05/2019 - 17:35
Belloubet Taubira même combat
Ces deux ministres des détenus cherchent comment adoucir les conditions de vie pour ces doux chérubins enfermés par une justice impitoyable (de gauche majoritairement).
Notre "justice" est en lambeaux, nos prisons des passoires tenues malgré tout par les agents pénitentiaires au péril de leur vie et de celle de leurs familles.
Ajoutons y tous les condamnés à des peines de détention ferme en liberté faute de place (il en faudrait +20 000 au bas mot), les bracelets électroniques bidons, la complaisance des juges en vers les justiciables "issus de la diversité" et la requalification des accusations pour éviter les assises, nous sommes en pleine jungle.
Merci la gauche, merci les droits de l'homme.
Eolian
- 08/05/2019 - 14:47
Décisions?
S'attendre à ce que Mme Belloubet prenne des décisions qui aideraient le travail des surveillants en prison? Il ne faut pas réver quand même!!!