En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 4 heures 55 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 6 heures 25 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 7 heures 44 min
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 8 heures 39 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 10 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 12 heures 46 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Economie
politique monétaire

Le cri désespéré de Mario Draghi : « la politique fiscale doit devenir le principal instrument de la politique conjoncturelle ! »

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico business

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

il y a 14 heures 27 min
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 5 heures 46 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 10 heures 39 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Europe
La hausse de l’énergie ne s’arrête-t-elle donc jamais ?

Taxe carbone européenne : la fausse bonne idée

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Politique
rentrée politique

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Economie
Nouveau livre

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

il y a 14 heures 36 min
Bonnes feuilles

Pourquoi notre croyance dans un monde infini nous empêche de nous émerveiller du monde dans lequel nous vivons

Publié le 04 mai 2019
Dans son nouvel ouvrage "Notre vie a un sens" (ed. Albin Michel), Bertrand Vergely s'attaque, dans cette réflexion majeure et originale, au sujet clé qui interroge nos existences : quel est le sens de notre vie ? 1/2
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son nouvel ouvrage "Notre vie a un sens" (ed. Albin Michel), Bertrand Vergely s'attaque, dans cette réflexion majeure et originale, au sujet clé qui interroge nos existences : quel est le sens de notre vie ? 1/2

Aujourd’hui, quelle est notre vision du monde ? Celle que l’on trouve chez Giordano Bruno ainsi que Fontenelle. Nous croyons que l’univers est infini et qu’il y a d’autres univers. La science, par ses observations, le confirme. Non seulement, il n’y a pas que notre système solaire, mais il y a la galaxie qui est composée de plusieurs soleils. Qui plus est, il n’y a pas qu’une galaxie. Il y en a des milliards. En outre, nous croyons dans la science et dans le progrès infini de la science. Associons l’idée d’univers infini avec celle de science infinie. Regardons-les avec les yeux de l’infini. Une chose ressort : on ne voit pas ce que notre univers ni ce que la science que nous connaissons peuvent avoir de spécifique. Puisqu’une infinité d’univers sont possibles, notre univers n’est qu’un univers parmi d’autres. Étant un univers parmi d’autres, il n’a aucune nécessité interne. Il est contingent. C’est un accident. Même chose pour la science, elle non plus n’a aucune nécessité interne. Il y a là une grande liberté, a-t‑on envie de dire. Est-ce si sûr ?

Faisons de notre univers un univers parmi d’autres. Une question se pose : quelle est sa réalité ? A-t‑il même une réalité ? Force est de constater que non. Noyé dans une infinité de mondes, notre univers n’existe pas. Il n’a aucune réalité. Il n’est qu’une fiction. Nous pensons qu’il existe. Nous rêvons. D’où la contradiction de la théorie de l’infinité des mondes. Celle-ci pense ouvrir le monde ainsi que la réalité. Elle les ferme. L’univers infini que l’on pense plus réel que le monde fini dans lequel nous évoluons est un univers fermé. Il n’existe pas. Or, l’univers dans lequel nous vivons existe et nous avons le sentiment d’exister. Comment est-ce possible ?

Pour le comprendre, il importe de faire la différence entre deux niveaux d’expérience, la première étant l’expérience banale de la réalité et la seconde son expérience profonde. Quand on a affaire à la réalité de façon extérieure, que cette réalité soit cosmique, vivante ou humaine, une chose saute aux yeux : la réalité est multiple. Elle n’arrête pas d’être multiple. Relative, changeante, diverse, sa réalité est de ne pas en avoir. De ce point de vue, qu’importe de dire que l’univers n’a aucune réalité. Quand on aborde la réalité de façon intérieure, il en va autrement. L’intériorité consistant à être concentré et être concentré à être un, il n’est possible d’être un que dans un univers qui existe et qui est non seulement un mais unique. À ce stade, pas question d’être dans le multiple, l’infini, l’irréalité.

Nous croyons que l’univers est une chose. Il n’est pas une chose. Il est un état de conscience. Il en va de lui, comme il en va de la réalité que nous côtoyons. En général, celle-ci n’existe pas parce que nous n’existons pas, parce que nous n’avons pas pris la décision d’exister, comme de faire exister ce qui existe. Vivant à court terme, uniquement préoccupés par le matériel, l’égotique et l’immédiat, nous vivons au gré de ce que nous pouvons maîtriser et de ce qui nous arrive. D’où l’impression de vivre dans un univers multiple, infini. Mettons-nous à exister en faisant exister ce qui existe, il en va autrement. Vivant ce qui est présent en étant présent à ce qui est, l’univers nous apparaît. Nous apparaissons en lui. Tout nous apparaît. Tout devient une apparition unique. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas plusieurs univers. Il n’y en a qu’un, qui est l’univers au sens propre en tant qu’univers.

Il n’est pas facile d’accepter l’idée qu’il existe deux structures possibles de l’univers : l’univers comme chose en face de nous et l’univers comme apparition. Nous n’avons pas l’habitude de concevoir l’univers comme une expérience.

Habituellement, nous le concevons comme une chose face à nous en oubliant qu’il existe parce que nous le faisons exister. Nous oublions que nous ne sommes pas en face de lui et qu’il n’est pas en face de nous. Nous sommes en lui et il est nous. De sorte que nous sommes l’univers et qu’il est nous. Vivons l’univers ainsi à partir d’une expérience profonde. Nous pouvons redonner un sens à l’infini en faisant de celui-ci, non pas ce dans quoi tout se noie, mais ce qui résulte de la vie vraiment vécue. Quand nous sentons vraiment ce que nous vivons, les choses que nous sentons se mettent à exister. Quand elles se mettent à exister, elles sont toujours une et infinies à la fois. Elles sont une parce qu’elles sont bien ce qu’elles sont en ayant de la chair. Elles sont infinies parce que les vivre, les sentir, c’est ne pas cesser de les vivre et de les sentir.

L’univers comme chose n’existe pas. C’est l’apparition de l’univers qui existe. La vie spirituelle ne voit pas la réalité autrement que comme une apparition. Pour elle, l’univers est toujours neuf. Il est toujours en train d’apparaître. L’infini a du sens quand il est vécu et qu’il provoque un saisissement. Dès lors qu’il n’est plus vécu et qu’il ne provoque plus aucun saisissement, ce n’est plus de l’infini. L’infini ainsi que la pluralité des mondes tels qu’ils sont pensés aujourd’hui sont, comme le dit Bachelard, des obstacles épistémologiques. Être libre, c’est ne pas être limité et ne pas être limité, c’est pouvoir vivre dans un monde infini avec un progrès infini, nous dit la vision contemporaine de la liberté, du progrès et de la science. Cette vision est naïve. Être libre, ce n’est pas être illimité. C’est être illimité et limité.

La liberté est un paradoxe. Quand on est libre, on est libre à l’égard de tout. On est libre à l’égard de la limite, en n’ayant pas peur de l’illimité, comme on est libre à l’égard de l’illimité, en n’ayant pas peur d’être limité. Les Anciens avaient peur de l’illimité. Ils craignaient d’être noyés par lui. Les modernes ont peur de la limite. Ils craignent d’être étouffés par elle. Si bien que les Anciens se sentaient sécurisés par la terre alors que les modernes sont sécurisés par le ciel. La liberté consiste à passer partout.

Il est beau de progresser, d’aller dans l’infini, de découvrir le toujours nouveau. Il est également beau de s’arrêter, de ne pas toujours être dans le nouveau. Quand tout est toujours nouveau, c’est ne pas l’être qui est nouveau. Signe que le nouveau n’est pas ce que l’on croit.

C’est l’imprévisible dans le nouveau et non le nouveau.

Cela vaut pour l’univers. Le véritable univers est imprévisible, et c’est en cela qu’il est unique. Dans les recherches qui se font à son sujet, il faut s’attendre à être surpris et à voir bien des progrès supposés remis en cause. C’est là qu’il va y avoir un réel progrès.

Extrait de "Notre vie a un sens ! : une sagesse contre le pessimisme ambiant" de Bertrand Vergely, publié chez Albin Michel.

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

04.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

05.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

07.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 07/05/2019 - 19:36
Des millions de mondes
Puisqu'il y a des milliards de galaxies, dire qu'il y a des millions de mondes doit être pris au sérieux. Mais nos sens et nos appareils auront-ils la capacité de les voir ? On en peut faire aucune hypothèse sur la nature de chacun de ses mondes. La seule chose que j'aie lue, c'est que notre terre est l'un des mondes les plus corrompus.
Ganesha
- 05/05/2019 - 17:47
Credo Fondamental
Pour en revenir, après de nombreuses digressions, au sujet de cet article, la question qui se pose, c'est : lorsque nous aurons enfin établi une communication avec des extra-terrestres, quel devra être l'objet de nos premiers échanges ?

Certains d'entre vous pensent probablement que la priorité sera de leur transmettre votre ''Credo Fondamental'' :

''La PMA et la GPA, ce n'est pas bien !''
Ganesha
- 05/05/2019 - 12:05
Cloette
Décidément, vos connaissances sont très parcellaires, puisque vous confondez le Mahâbhârata,qui est un livre sacré de l'Inde, relatant la ''Grande Geste des Bhārata'', grand poème épique datant des derniers siècles av. J.-C.

C'est donc une saga mythico-historique, tandis que le Kamasutra, soit littéralement ''les aphorismes du désir'', est un recueil hindou traitant des diverses activités de ce que recouvre l'expression « vie privée » aujourd'hui, écrit entre les VIe et VIIe siècles, attribué à Vâtsyâyana.

Le Kamasutra est avant tout un ouvrage philosophique, mais il est surtout connu en Occident par son chapitre consacré aux 64 positions sexuelles.

En tout cas, de nombreux siècles avant le ''Mariage pour tous'', il affirme que : ''l'homosexualité féminine et masculine sont des aspects naturels de la vie sexuelle'' !

Une fois de plus, c'est le satané colonialisme britannique qui a introduit ses névroses obsessionnelles dans le sous-continent indien !