En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© AFP
Etat islamque
Retour d’Al-Baghdadi : le calife sans califat… mais pas sans troupes, ni sans projet de terreur
Publié le 01 mai 2019
Abou Bakr Al-Baghdadi le "calife" du proto-État Islamique qui n’était apparu publiquement qu’en 2014 pour proclamer la création de son "califat" depuis Mossoul, a émis le 27 avril une vidéo suivie d'un enregistrement audio de respectivement de treize puis six minutes. Cela a été enregistré en avril par le principal site de propagande de Daech nommé al-Furqan.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Abou Bakr Al-Baghdadi le "calife" du proto-État Islamique qui n’était apparu publiquement qu’en 2014 pour proclamer la création de son "califat" depuis Mossoul, a émis le 27 avril une vidéo suivie d'un enregistrement audio de respectivement de treize puis six minutes. Cela a été enregistré en avril par le principal site de propagande de Daech nommé al-Furqan.

Tout avait été minutieusement préparé, le discours comme la mise en scène qui présente une ressemblance avec les apparitions d'Oussama Ben Laden et de Moussab al-Zarqawi. Les messages à passer sont nombreux et sont surtout destinés à ses fidèles qui pouvaient s'étonner de son silence en ce moment difficile pour Daech.
 
Il  reconnaît que "la bataille de Baghouz est terminée" et que "beaucoup d’autres choses vont arriver après cette bataille". Sans paraphraser, il lance un "nous avons perdu une bataille mais pas la guerre" sans savoir qui en est à l'origine. Fait très important, il affirme mener une "guerre d’usure" ce qui implique qu'il imagine qu'elle va s'étendre dans le temps, même peut-être sur plusieurs générations.

Il se félicite de l’opération "revanche pour le Cham" lancée au début avril qui aurait, selon lui, déjà connue 92 actions dans huit pays dont celle du 9 avril à Fuqaha en Libye … C'est pour cette raison que la vidéo est estimée avoir été tournée entre le 9 avril (sans doute après le 10) et le 21 avril, jour des attaques au Sri-Lanka dont il ne parle que dans la partie audio qui suit sa vidéo. 

Il cite de nombreux "martyrs" ayant combattu à Raqqa et à Mossoul ainsi que les frères Clain pour la branche médiatique. Par là, il veut démontrer qu'il se tient bien au courant de ce qui se passe sur le terrain.

Il dit avoir accepté l’allégeance de militants du Burkina Faso, du Mali et d’Afghanistan. Des dossiers lui sont présentés concernant les wilayat de Somalie et de Turquie ce qui montre son goût de l'organisation - il est connu pour être très procédurier -. Plus inquiétant, ces pays, Mali, Burkina Faso, Afghanistan, Somalie, Turquie ne sont pas ainsi mis en avant pour rien puisque le film a été soigneusement préparé. Sont-ils de futurs objectifs où il veut que l'effort de Daech porte? Les wilayat d'Extrême-Orient, du Sinaï, du Caucase sont déjà bien actives et n'ont pas besoin d'encouragements particuliers. Il faut dire que les émirs locaux bénéficient d'une grande autonomie de décision étant les plus à même de décider ce qu'il convient de faire sur leur théâtre de guerre.

Il évoque la chute des présidents soudanais et algérien affirmant que le Djihad est la seule solution pour (NdA, abattre) les "tyrans". En cela, il marque sa différence stratégique avec Al-Qaida "canal historique" qui a "félicité" les peuples qui se sont révoltés pacifiquement contre leurs dirigeants. Il n'en reste pas moins que l'idéologie des deux mouvements est la même, le salafisme-djihadisme

Ce n’est qu’une fois la vidéo terminée qu’un enregistrement audio - vraisemblablement rajouté par la suite en tant que "mise à jour"- lui fait évoquer l’attaque du Sri Lanka du dimanche (de Pâques) 21 avril qui aurait été menée pour venger la prise de la ville syrienne de Baghouz (et pas les assassinats de masse dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui ont fait 50 victimes comme cela a été faussement avancé précédemment). Il cite aussi une tentative d’attaque du siège des services de sécurité de Zulfi en Arabie saoudite qui a échoué également le 21 avril (les quatre terroristes ont été tués). Il y avait une similitude des films montrant l'allégeance des activistes sri-lankais et des Saoudiens ce qui signifie que les savoir-faire circulent entre les différentes cellules, même très éloignées.

À noter que par le passé, Bagdhadi avait déjà émis des messages audio, le dernier datant d’août 2018. Il avait tenté à l’époque d’effacer les pertes territoriales infligées à son mouvement. La rareté de ses interventions font qu'elles sont plus écoutées que celles de al-Zawahiri.  Bien qu’ayant été annoncé mort (en 2017 par les Russes) ou gravement blessé à plusieurs reprises, il paraît en bonne santé avec une barbe teinte à la mode des Abbassides et comme Ben Laden, un fusil d’assaut Aks74u à ses côtés. A sa différence, la cartouchière qui est située sous le fusil d'assaut, en plus de chargeurs, semble comporter une bâton allumeur (voir la goupille). Le message est clair, il ne se laissera jamais faire prisonnier préférant le "martyre". Là non plus, ce message subliminal n'est pas destiné à ses adversaires mais à ses fidèles: "faites comme moi, allez jusqu'au sacrifice suprême".

Il parle à trois individus aux visages floutés qui l'écoutent religieusement, manière de montrer qu'il est loin d'être seul.  

Al-Baghdadi de son vrai nom Ibrahim Awwad Ibrahim al-Badri est né en 1971 à Samara en Irak. Diplômé en études religieuses de l’Université coranique Saddam Hussein, il est devenu l’émir de la branche irakienne d’Al-Qaida "canal historique" (l’État Islamique d’Irak, EII) en 2010 avant de porter le fer en Syrie voisine en 2012 via l’État Islamique d’Irak et du Levant (EIIL). Il a rompu en 2014 avec al-Zawahiri lorsqu’il a créé son "califat", ce à quoi ce dernier était totalement opposé. A la différence de Zawahiri qui reconnaît l'autorité religieuse du chef des taliban afghans (comme le faisait Oussama Ben Laden), lui cumule les responsabilités de chef religieux, militaire et politique de Daech. Une prime de 25 millions de dollars pèse sur sa tête. Mais pour l'instant, nul ne sait où il se trouve et il est à craindre qu'il exerce une influence psychologique importante chez des sympathisants vivant en Occident. Les Américains viennent d'arrêter un ancien militaire converti à l'Islam qui voulait passer à l'action. Heureusement, le complice qui lui a fourni les explosifs était un agent infiltré du FBI... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 01/05/2019 - 16:38
Les musulmans répandent l'insécurité dans notre pays!
Les musulmans ont réussi à chasser TOUS les non-musulmans du Maghreb et à s'approprier leurs biens ;ils essaient, maintenant,de chasser les non-musulmans de France en répandant la terreur, c'est la seule chose qu'ils savent faire! Arrêtons d'accueillir des gens que nous ne sommes pas en mesure d'aider! Tous les ''clandestins'' et les ''sans-papiers'' du monde sont bien reçus en France, nos ''gouvernants'' ignorent les lois existantes, dans notre pays, concernant les ''clandestins''! Les Français ''sans papiers'' peuvent-ils, eux, émigré dans les pays européens ou musulmans? Notre politique migratoire est ahurissante, notre police est à bout, nous avons de plus en plus de ghettos, de zones de non-droits,..si seulement ces immigrés respectaient le pays d'accueil! La politique de l'hébergement et des ''aides sociales'' est un véritable ''appel d'air''. L'immigration musulmane coûte 40 milliards d'euros par an, un prisonnier coûte 80€ par jour,or,90% de nos prisonniers sont des musulmans d'origine étrangère! D'après un sondage IFOP (22 mars 2019):70% des Français sont favorables à la préférence nationale! Pourtant la question migratoire a été retirée des grandes discussions de Macron!