En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© PASCAL GUYOT / AFP
Bonnes feuilles
La révolte du peuple des Gilets jaunes face à l’aveuglement du pouvoir
Publié le 01 mai 2019
André Bercoff publie "Le retour des peuples" (Hugo Document). Qu'est-ce qui a fait qu'en quelques mois, le couvercle d'une marmite qui bouillait depuis quarante ans a sauté ? Qu'une élite se retrouva fort dépourvue quand la bise jaune fut venue ? André Bercoff explique pourquoi le peuple refait surface dans tous les domaines, et avec une radicalité inconnue jusqu'alors. Extrait 1/2.
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), de Qui choisir (First editions, 2012), Moi, Président (First editions, 2013),  Je suis venu te dire que je m’en vais (Michalon, 2013), Donald Trump les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff est journaliste et écrivain. Il est l'auteur de La chasse au Sarko (Rocher, 2011), de Qui choisir (First editions, 2012), Moi, Président (First editions, 2013),  Je suis venu te dire que je m’en vais (Michalon, 2013), Donald Trump les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Bercoff publie "Le retour des peuples" (Hugo Document). Qu'est-ce qui a fait qu'en quelques mois, le couvercle d'une marmite qui bouillait depuis quarante ans a sauté ? Qu'une élite se retrouva fort dépourvue quand la bise jaune fut venue ? André Bercoff explique pourquoi le peuple refait surface dans tous les domaines, et avec une radicalité inconnue jusqu'alors. Extrait 1/2.

Le peuple est de retour ?

Ça ne ressemble à rien ni à personne. Ça commence à écrire sur Facebook et à pétitionner sur Change.org pour exprimer un certain ras-le-bol quant aux augmentations prévues sur le prix des carburants, au nom de la sauvegarde de la planète. Les premières réactions en haut furent à la fois ironiques et courroucées : Quoi ? Ces manants n’ont pas encore compris que la France allait mourir sous les effets du CO2, des particules fines et de la pollution automobile ? Payez, nous ferons le reste : ainsi essaya de s’installer le faux-culisme institutionnalisé d’un pouvoir qui cherchait désespérément des alibis face à sa nécessité de tondre encore plus les moutons et qui avait décidé que le seul moyen d’agir était de les culpabiliser. « La bourse ou la vie », vieil adage des bandits des grands chemins et des dandys des grandes administrations.

Mais voilà : la coupe était pleine, certains l’avaient pressenti, mais personne ne se doutait que le paysage allait se modifier à la vitesse du son. Irruption d’individus sans étiquette partisane ou syndicaliste, sans idéologie labellisée aux normes de la doxa électorale traditionnelle, qui se rassemblent sur les ronds-points, hommes et femmes de tout âge, de toute conviction, de toute origine, simplement reconnaissables à une couleur vestimentaire qui leur fut immédiatement signe de ralliement.

Troublant. Génération spontanée, auto-organisée, échappant à toute récupération, sans chef, sans hiérarchie, sans service d’ordre, avec dans toutes les têtes la paraphrase du logo cartésien : j’en ai ras-le-bol, je manifeste, j’arpente, je bloque, donc je suis. Et ça prend. Ça s’étend dans tout le pays.

De quoi s’agit-il ? Tout simplement, de plus d’une centaine de milliers de gens qui rient jaune soleil. Et qui, au-delà des revendications qui commencent à apparaître en désordre, sont heureux de se rassembler, de se reconnaître et de reprendre une conversation que l’on croyait définitivement ensevelie dans la solitude d’individualités condamnées à l’onanisme frénétique des écrans tactiles.

Les voici devenus mouvement. Et les pouvoirs constitués de se gratter l’occiput. Ne s’étaient-ils point engagés sur les chemins glorieux d’une République exemplaire, d’une Nation start-up où l’on allait réenchanter le monde en construisant l’Europe du bonheur sur fonds de mondialisation jouissive ? La jeunesse énarque, bancaire et ministérielle, les hussards imberbes de la conquête élyséenne, unis comme les doigts de la main, allaient tout changer en élaborant des PowerPoint aussi complexes que visionnaires. Certes, ils ne connaissaient pas la douleur des salaires minimums et les fins de mois difficiles, l’anxiété de la mère célibataire au moment des vacances, l’angoissante monotonie des travaux répétitifs, mais point de démagogie : tout le monde ne peut pas être au sommet, il est une sélection naturelle et nécessaire entre gagnants et perdants, et ce n’est point par hasard qu’ils sont devenus les maîtres du monde, n’est-il point ?

Enfin Macron vint, juvénile transgenre qui savait plaire à tout le monde en regardant son interlocuteur dans les yeux et en lui faisant comprendre qu’il était la personne la plus importante de sa trajectoire. Veni, vedi, vici.

Retrouvez également l'entretien d'André Bercoff 

Extrait du livre d’André Bercoff, "Le retour des peuples", publié chez Hugo Document.  

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 01/05/2019 - 11:56
Faudrait-il encore que les sujets proposés des GJ existassent
en France pour que les sujets soient crédibles. 57% des Français ne payent pas l'Impôt & ils ne payent pas non plus, loin s'en faut, toute la TVA car ceux qui payent l'impôt payent plus de TVA que ceux qui n'en payent pas. Il faut ajouter les 90millions de visiteurs de la France en plus des 64millions de Français en payant. Que la transmission de patrimoine est forcément payée plus par ceux qui payent de l'impôt que ceux qui n'en payent pas. Donc la redistribution fonctionne mais comme toutes les distributions car est là le problème (Mais pourquoi donc n'en ai-je pas plus, car il m'en faut beaucoup plus pour être heureux ) Mais nous savons que la durée de vie du Bonheur avec de l'argent des autres ainsi distribué, & bien, 6mois après, il en manque tout autant. C'est comme une augmentation de salaire 6mois après le bonheur de l'augmentation n'existe plus. En fait la distribution est comme de la drogue il t'en faut toujours encore, puis encore, pour que cela reste jouissif. Donc il n'y aura jamais de réponses suffisantes. C'est pour ça que je suis contre le revenu universel qui sera dans l'insuffisance perpétuelle & que tous ceux qui le toucheront bloqueront le pays pour toujours++