En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

07.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 10 heures 38 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 15 heures 5 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 18 heures 17 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 18 heures 55 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 10 heures 13 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 11 heures 40 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 12 heures 31 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 14 heures 57 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 16 heures 3 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 17 heures 42 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 18 heures 41 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 19 heures 52 sec
© ABDULMONAM EASSA / AFP
© ABDULMONAM EASSA / AFP
Toujours plus…

Comment la haine est devenue une envahissante passion française

Publié le 27 avril 2019
Elle n'est pas cotée en bourse. Mais son cours est en hausse.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle n'est pas cotée en bourse. Mais son cours est en hausse.

On entend "flic, suicidez-vous". On lit "Flic suicidé, flic à moitié pardonné". On s'indigne naturellement. Et on pense que cette haine toute fraiche a fait irruption avec l'apparition des Gilets jaunes. C'est une erreur.

Elle vient de loin et d'hier. Souvenons-nous des "Tout le monde déteste la police" des manifestations de la loi El Khomri. Du "Poulet Grillé" de l'antenne CGT de Publicis après qu'une voiture de police avec ses occupants à l'intérieur ait été incendiée. Et comment oublier l'infâme affiche de la CGT avec la chaussure d'un CRS baignant dans une flaque de sang.

Mais la haine ne se limite pas à la police. Elle voit grand, conquiert de territoires et des âmes. Elle est contagieuse et se nourrit à une pensée réduite à des hoquets de ressentiment. Ainsi, ils sont des centaines de milliers à haïr les mécréants, les Gaulois, les Juifs et les fiottes. Leur rage est pour eux une carte d'identité.

Ils ont fait "sécession", une des rares expressions juste de l'allocution de Macron, de la communauté nationale. Ils incendient les Eglises, coupables de faire de l'ombre aux mosquées. Et certains d'entre eux, plus fanatiques que d'autres, vont jusqu'à l'assassinat. La haine, on l'a dit, voit large et ne se cantonne pas aux territoires perdus de la République. Les riches sont haïs sans aucune mesure. On l'a vu quand des milliardaires ont fait des dons pour rénover Notre-Dame. Ils ont été copieusement insultés.

Un parti politique – celui de Mélenchon et de Ruffin – appelle les ouvriers et employés à haïr leurs patrons. Par la magie de leur verbe haineux, ces derniers cessent d'être des êtres humains pour devenir des "suceurs de sang". Il était légitime de les combattre dans la grève. Il est désormais normal de souhaiter leur disparition.

La France est dorénavant un pays ravagé par des pulsions mortifères. Elle est abîmée et, pour le moins défigurer. Haïssez, haïssez, il en restera toujours quelque chose… Et ce qui en reste est un paysage de cendres. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
violence, haine
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

07.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 28/04/2019 - 01:35
Benoît, ...
la seule chose qui réfléchisse chez les gilets jaunes, rejoins depuis déjà longtemps par les gilets rouges de la CGT, c'est le gilet. Et encore, pas tout le gilet : uniquement les deux bandes prévues à cet effet.
assougoudrel
- 27/04/2019 - 22:58
@Cloette
Je ne pense pas que la haine soit plus forte que l'Amour, mais elle est plus tenace. Ce sont deux sentiers parallèles très proches; de l'amour, il suffit d'un petit saut pour atteindre la haine. Deux êtres peuvent s'aimer très fort et se haïr par la suite; après une trahison par exemple. Beaucoup de français ont cru en Macron et pensaient qu'il ferait de bonnes choses, mais il les a bernés et on voit ce que cela a engendré. La haine.
cloette
- 27/04/2019 - 19:30
Je ne me prononcerais pas
sur l'irruption soudaine des Gilets jaunes qui a surpris tout le monde, et qui surprend encore par l'obstination dont ils font preuve.Un mot de l'article m'a interpellée, le mot "haine" . Celle ci est un moteur puissant, bien plus que l'amour .Si c'est la haine qui fait durer ce mouvement, ce ne peut être que la haine contre Macron . Nicolas Sarkozy avait un peu provoqué la haine, ( pas à ce point) , mais en même temps beaucoup de gens l'aimaient ( les foules sentimentales l'appelaient Nicolas) . Donc, Macron a déclenché la haine, c'est sa personne plus que sa politique qui est la même que celle de Hollande et de tous les précédents, sa personne dans un contexte de mondialisation et de frontières ouvertes a été l'étincelle qui a mis le feu aux poudres dans une atmosphère électrisée par une angoisse diffuse .