En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

07.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 3 heures 53 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 5 heures 29 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 6 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 6 heures 39 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 6 heures 56 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 9 heures 15 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 6 heures 28 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 6 heures 45 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 7 heures 40 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 9 heures 34 min
© ABDULMONAM EASSA / AFP
© ABDULMONAM EASSA / AFP
Toujours plus…

Comment la haine est devenue une envahissante passion française

Publié le 27 avril 2019
Elle n'est pas cotée en bourse. Mais son cours est en hausse.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle n'est pas cotée en bourse. Mais son cours est en hausse.

On entend "flic, suicidez-vous". On lit "Flic suicidé, flic à moitié pardonné". On s'indigne naturellement. Et on pense que cette haine toute fraiche a fait irruption avec l'apparition des Gilets jaunes. C'est une erreur.

Elle vient de loin et d'hier. Souvenons-nous des "Tout le monde déteste la police" des manifestations de la loi El Khomri. Du "Poulet Grillé" de l'antenne CGT de Publicis après qu'une voiture de police avec ses occupants à l'intérieur ait été incendiée. Et comment oublier l'infâme affiche de la CGT avec la chaussure d'un CRS baignant dans une flaque de sang.

Mais la haine ne se limite pas à la police. Elle voit grand, conquiert de territoires et des âmes. Elle est contagieuse et se nourrit à une pensée réduite à des hoquets de ressentiment. Ainsi, ils sont des centaines de milliers à haïr les mécréants, les Gaulois, les Juifs et les fiottes. Leur rage est pour eux une carte d'identité.

Ils ont fait "sécession", une des rares expressions juste de l'allocution de Macron, de la communauté nationale. Ils incendient les Eglises, coupables de faire de l'ombre aux mosquées. Et certains d'entre eux, plus fanatiques que d'autres, vont jusqu'à l'assassinat. La haine, on l'a dit, voit large et ne se cantonne pas aux territoires perdus de la République. Les riches sont haïs sans aucune mesure. On l'a vu quand des milliardaires ont fait des dons pour rénover Notre-Dame. Ils ont été copieusement insultés.

Un parti politique – celui de Mélenchon et de Ruffin – appelle les ouvriers et employés à haïr leurs patrons. Par la magie de leur verbe haineux, ces derniers cessent d'être des êtres humains pour devenir des "suceurs de sang". Il était légitime de les combattre dans la grève. Il est désormais normal de souhaiter leur disparition.

La France est dorénavant un pays ravagé par des pulsions mortifères. Elle est abîmée et, pour le moins défigurer. Haïssez, haïssez, il en restera toujours quelque chose… Et ce qui en reste est un paysage de cendres. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
violence, haine
Thématiques :
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 28/04/2019 - 01:35
Benoît, ...
la seule chose qui réfléchisse chez les gilets jaunes, rejoins depuis déjà longtemps par les gilets rouges de la CGT, c'est le gilet. Et encore, pas tout le gilet : uniquement les deux bandes prévues à cet effet.
assougoudrel
- 27/04/2019 - 22:58
@Cloette
Je ne pense pas que la haine soit plus forte que l'Amour, mais elle est plus tenace. Ce sont deux sentiers parallèles très proches; de l'amour, il suffit d'un petit saut pour atteindre la haine. Deux êtres peuvent s'aimer très fort et se haïr par la suite; après une trahison par exemple. Beaucoup de français ont cru en Macron et pensaient qu'il ferait de bonnes choses, mais il les a bernés et on voit ce que cela a engendré. La haine.
cloette
- 27/04/2019 - 19:30
Je ne me prononcerais pas
sur l'irruption soudaine des Gilets jaunes qui a surpris tout le monde, et qui surprend encore par l'obstination dont ils font preuve.Un mot de l'article m'a interpellée, le mot "haine" . Celle ci est un moteur puissant, bien plus que l'amour .Si c'est la haine qui fait durer ce mouvement, ce ne peut être que la haine contre Macron . Nicolas Sarkozy avait un peu provoqué la haine, ( pas à ce point) , mais en même temps beaucoup de gens l'aimaient ( les foules sentimentales l'appelaient Nicolas) . Donc, Macron a déclenché la haine, c'est sa personne plus que sa politique qui est la même que celle de Hollande et de tous les précédents, sa personne dans un contexte de mondialisation et de frontières ouvertes a été l'étincelle qui a mis le feu aux poudres dans une atmosphère électrisée par une angoisse diffuse .