En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Accusations
Jean-Luc Mélenchon dénonce les pratiques de Quotidien devant le tribunal
il y a 6 heures 50 min
light > Culture
Bonheur des fans
Un nouvel album posthume de Johnny Hallyday va sortir le 25 octobre
il y a 7 heures 33 min
pépites > International
Idéologie
Chine : les journalistes des médias d'Etat vont être soumis à un test de fidélité envers le président Xi Jinping
il y a 8 heures 40 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
L'avenir de la Syrie au cœur de la réunion tripartite entre l'Iran, la Turquie et la Russie
il y a 10 heures 18 min
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 10 heures 52 min
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 12 heures 16 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 15 heures 55 min
light > Culture
Principe de précaution
Les Journées du patrimoine menacées par la mobilisation des Gilets jaunes
il y a 7 heures 15 min
pépites > France
Sécurité
Manifestation des Gilets jaunes : dispositif sécuritaire renforcé à Paris ce samedi 21 septembre
il y a 8 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "Les Dictateurs" de Jacques Bainville

il y a 9 heures 58 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les aiguilles se décentrent et quand les couleurs se concentrent : c’est l’actualité des montres quand vient l’automne
il y a 10 heures 33 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 11 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 12 heures 56 min
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 15 heures 52 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 16 heures 11 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Poudre de perlimpinpin ?

Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique

Publié le 26 avril 2019
Dans son intervention, le Président de la République a affirmé que son gouvernement avait déjà obtenu des résultats, notamment sur la croissance et l'emploi (+500.000 emplois créés).
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son intervention, le Président de la République a affirmé que son gouvernement avait déjà obtenu des résultats, notamment sur la croissance et l'emploi (+500.000 emplois créés).

Atlantico : Selon vous, cette déclaration est-elle justifiée ?  

Philippe Crevel : Lors de ces deux dernières années, l’économie française a créé plus de 460 000 emplois dans le secteur privé. Pour 2017, le Président ne peut guère s’en prévaloir car ces créations sont plutôt le produit de son prédécesseur. En outre, il faut souligner que c’est la reprise rendue possible par la baisse du pétrole et des taux d’intérêts qui ont permis à l’activité de reprendre. Le ralentissement de la croissance s’est traduit, en 2018, par un plus faible nombre de créations d’emploi.

Sur l'ISF, il affirmé qu'il ne devait pas être changé, notamment parce qu'il devait permettre d'investir dans l'économie. L'augmentation de l'épargne des Français ne dit-elle pas l'inverse ?

 L’augmentation de l’épargne constatée depuis la fin de l’année 2018 est plutôt à mettre en compte sur la volonté des Français de mettre de l’argent de côté face à la montée des incertitudes. Par ailleurs, Si les anciens redevables de l’ISF ont opté pour le réinvestissement dans l’économie de leur ancienne contribution, cela passe par l’épargne. En effet, cet investissement passe par l’acquisition d’actions cotées ou non cotées ou d’obligations d’entreprises. Même si cela ne porte que sur 3 milliards d’euros, la réintroduction de l’ISF serait un signal fort d’instabilité fiscale. Il faudrait de nombreuses années avant de rassurer les investisseurs. Or, les entreprises françaises ont besoin de fonds propres.

 Plus largement, comment analyser la cohérence des annonces en matière économique ?

 Les mesures annoncées ce 25 avril sont, en grande partie, celles qui avaient été dévoilées par la presse après l’incendie de Notre Dame. Il a ainsi confirmé une baisse d’impôt sur le revenu portant sur 5 milliards d’euros, la défiscalisation des heures supplémentaires ainsi que celle de la prime annuelle, la réindexation des pensions en 2020 pour les retraités ayant moins de 2000 euros de revenus mensuels et en 2021 pour toutes. Ce plan poursuit celui annoncé au mois de décembre. Au total, c’est près de 19 milliards d’euros qui pourraient être réinjectés entre 2019 et 2020. Pour le financement, il a mis en avant la suppression de niches fiscales concernant les entreprises afin de ne pas pénaliser les électeurs. Mais, il faut savoir que dans les faits un alourdissement de la fiscalité des entreprises est toujours payé par les salariés, les consommateurs ou les actionnaires. En revanche, le plan est très timide sur la durée du travail.

 Il ne crée pas le choc dont le pays a besoin. Il n’y a pas de rupture avec la tendance de laisser-aller keynésien. Après le tremblement de terre provoqué par les gilets jaunes et la dictature des sondages d’opinion sur toutes les annonces, par définition, l’annonce de mesures choc était peu probable. Compte tenu des règles médiatiques et d’opinion actuelles, un Président serait bien en mal aujourd’hui de décider l’adhésion de la France à la CEE comme en 1957, l’adoption un plan de même ampleur que celui de 1958 sur le redressement économique et financier.

 En gelant les fermetures des hôpitaux, des écoles, de maternité, le Président répond à une demande mais cela vise surtout à reporter les nécessaires adaptations. De même, en annonçant qu’il pourrait remettre en cause son objectif de 120 000 suppressions d’emplois dans les fonctions publiques, il renonce à réaliser des économies et à restructurer en profondeur le système public. La France demeurera un des pays les plus administrés de l’OCDE et sans nul doute celui où les dépenses publiques sont les plus élevées. 

Le Président a confirmé la réforme des retraites qui vise à instituer un système par points. Il a annoncé qu’il revenait sur l’idée d’abandonner la référence à la durée de cotisation. Celle-ci qui sera de 43 ans pour les générations nées après 1973 pourrait être allongée. Cela aboutira à reporter l’âge de départ à la retraite sans changer l’âge légal. Il a joue sur les mots.

Qui sont les "gagnants" de ces annonces, et quels sont ceux qui pourraient être considérés comme laissés pour compte ?  Cela correspond-il aux objectifs poursuivis de réponses aux Français qui se sentent abusé par le fonctionnement actuel de la fiscalité notamment ?

 Les gagnants sont ceux pourront avoir accès aux heures supplémentaires, aux primes. L’indexation des petites pensions est une mesure chère mais qui est un simple retour à la norme de ces dernières années. Les mères isolées qui pourront recevoir leur pension seront satisfaites que l’état de droit soit respecté. La baisse de l’impôt sur le revenu devrait bénéficier aux classes moyennes mais sera a priori assez limitée. En revanche, les retraités gagnant plus de 2000 euros, les classes moyennes supérieures continueront à contribuer fortement aux impôts sans réelle contrepartie. La France restera très éclatée.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 26/04/2019 - 18:41
Tout ça pour çà !
Et bien sûr, le PR a tenu compte des soucis et questionnements des Français . Cela manque de convictions solides, de vision, de raison.
jurgio
- 26/04/2019 - 15:35
Quand le socialisme obtient de bons résultats
C'est qu'il n'a pas fait malgré lui suffisamment de bévues pour empêcher de meilleurs résultats.
Ullman
- 26/04/2019 - 11:42
MISTER TCHATCHER
Après Le Discours de la méthode (Descartes, 1637), voici la Méthode du Discours (Macron, 2019).
Tragediante, comediante ! (Pie VII, 1813).
Waouh ! Macron n’a vraiment RIEN à dire, mais il le dit avec un tel brio ! Il emporte l’admiration sans pour autant susciter l’enthousiasme…
Biquet n’en a pas fini avec les Gilets Jaunes, qui n’en ont pas fini avec Macron. Et en dépit de la Laïcité, nous allons continuer à être flagellés et à porter notre croix : inutile de nous voiler la face.