En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

07.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 38 min 21 sec
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 1 heure 14 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 2 heures 11 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 3 heures 42 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 4 heures 53 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 17 heures 47 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 19 heures 25 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 1 heure 44 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 2 heures 15 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 2 heures 49 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 3 heures 30 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 4 heures 56 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 18 heures 19 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 20 heures 11 min
© AFP
© AFP
On n'arrête pas la connerie

La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!

Publié le 25 avril 2019
C'est une mesure qui s'imposait. Car le danger était grand.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est une mesure qui s'imposait. Car le danger était grand.

A la demande d'organisations féministes des établissements scolaires catalans ont retiré des rayons de leur bibliothèque de nombreux contes de fée au motif qu'ils véhiculaient des stéréotypes sexistes. C'est bien mais c'est quand même un peu tard. Ces récits pseudo féériques ont en effet pendant des siècles faits d'effroyables ravages. Des millions de femmes ont été humiliées et des millions de petites filles perverties.

Principale accusée : la Belle au bois dormant. Là l'horreur crève les yeux et on ne peut que souscrire à l'interdiction de cet infâme torchon. Car la Belle dort d'un sommeil pur, innocent et virginal. Un mâle, abusivement appelé prince charmant s'approche d'elle et l'embrasse! Ce baiser n'est pas consenti puisque la belle est endormie. Il s'agit donc bel et bien d'un viol.

Le petit chaperon rouge figure aussi sur la liste noire des féministes. L'analyse de cette vindicte est un peu compliquée. Elle nécessite quelques efforts. Nous les avons faits pour vous. Le Petit chaperon rouge porte un panier avec des victuailles pour sa grand-mère. Le propos est clair : l'assigner a un rôle de future ménagère. Faisons confiance aux féministes qui auront à cœur de concocter une nouvelle mouture de l'histoire avec un garçon dans le rôle du Petit chaperon rouge.

En revanche comment ne pas être étonné que Blanche-Neige et les sept nains ait échappé au massacre. Car ce conte est plus scabreux et plus machiste que ceux dont nous avons déjà parlé. La ravissante créature vit en effet avec sept mâles dotés d'un appétit sexuel dévastateur (c'est ce qui se dit des nains). Qu'ont-ils fait subir à Blanche-Neige ? Notre plume se refuse à décrire ces horreurs. Comment imaginer qu'elle ait pu rester pure après des viols collectifs à répétition.

Mais l'avenir s'annonce prometteur dès qu'il sera débarrassé de ces contes monstrueux. Il y a des méchantes sorcières dans les contes de fée : le reflet insupportable d'une misogynie monstrueuse. Dans les livres qui seront remaniés par les féministes, elles seront remplacées par des méchants sorciers.

Il conviendra aussi de rendre obligatoire dans les écoles la lecture de Peau d'âne. Un conte édifiant à mettre dans toutes les mains innocentes. Il décrit l'admirable combat d'une jeune fille qui revêt une peau d'âne pour échapper à la convoitise d'un père incestueux.  Message aux petites filles : tous les pères veulent leur ravir leur pureté. Message à toutes les femmes en général : tous les hommes sont des prédateurs sexuels.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 26/04/2019 - 03:25
Il faut tout supprimer !
Les contes doivent être fait avec des Martiens qui n'ont pas de sexe et le tour est joué. Oui on n’arrête pas la connerie, elle va plus vite que le progrès. Einstein l’avait d’ailleurs déjà noté : « Il y a deux chose infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Quoi que pour l’Univers je n’en suis pas si sur »
Benvoyons
- 25/04/2019 - 11:17
L'on m'avait dit que l'école n'est pas là pour éduquer mais pour
donner des savoirs ?? & bien non l'école veut éduquer à la place des parents & après les profs se plaindront que les parents sont agressifs avec eux.
Ullman
- 25/04/2019 - 11:01
CUISINE POLITIQUE
Pas de quoi en faire tout un plat !
Il nous reste les contes de fées politiques, tout aussi abracadabrants, et auxquels tout le monde croit. Pardon, a cru.
Il va y en avoir un de plus ce soir 25 avril 2019, récité par un acteur de talent, et sacrément gratiné !
Bonne nuit les Petits (Français) !