En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Conférence de presse d’Emmanuel Macron
Schizophrénie made in France : tous suspendus à la parole du Président mais en ne croyant plus à ses pouvoirs thaumaturgiques
Publié le 25 avril 2019
79% des Français pensent que le Grand débat ne résoudra pas la crise politique selon un sondage Elabe et seulement 26% des Français interrogés par Yougov pensent que les propositions issues de ce dernier modifieront la trajectoire du gouvernement.
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
79% des Français pensent que le Grand débat ne résoudra pas la crise politique selon un sondage Elabe et seulement 26% des Français interrogés par Yougov pensent que les propositions issues de ce dernier modifieront la trajectoire du gouvernement.

Atlantico :  Le 3 avril dernier l'Institut Elabe publiait un sondage qui révélait que 79% des Français estiment que le grand débat ne résoudra pas la crise politique que traverse le pays, tandis que Yougov montrait que seuls 26% des Français pensent que les propositions du grand débat infléchiront la politique du gouvernement, signes que les Français ne semblent "plus y croire". Pourtant, les Français ont largement apprécié la dimension verticale "jupitérienne" assumée par Emmanuel Macron depuis le début de son quinquennat. Comment expliquer ce paradoxe de Français qui semblent attendre beaucoup du rendez vous fixé avec Emmanuel Macron, dans une logique d'acceptation d'une dimension "thaumaturgique" du pouvoir, tout en constatant leur absence d'attentes concernant le résultat ? 

Bruno Cautrès :  

Si les Français sont attachés au rôle et à la fonction présidentielle, il ne faut pas en déduire qu’ils sont demandeurs d’un pouvoir vertical au mauvais sens du terme, c’est-à-dire d’un pouvoir qui prend des décisions ne faisant pas l’objet d’une adhésion et ne cherchant pas à construire les choses avec les Français. La fonction présidentielle n’est plus tout à fait celle incarnée par le fondateur de la Vème République ou par les Présidents qui ont occupé cette fonction jusqu’à Jacques Chirac. Une rupture s’est opérée à un moment donné : le quinquennat, l’élection de Nicolas Sarkozy, mais aussi l’empilement des crises et des urgences sociales et économiques.

Les Français ont progressivement vue que le monarque n’était peut-être pas nu mais qu’il avait perdu de son pouvoir « thaumaturgique » : il continue de vouloir soigner en posant surs mains sur les problèmes mais ça ne marche plus comme avant. Le doute et le scepticisme se sont installés sur l’efficacité mais aussi sur la sincérité de la parole politique : les promesses et les mots qui les accompagnent (le « changement », la « rupture », la « révolution » ou tous les mots qui évoquent le « plus rien de ne sera comme avant ») sonnent, pour les Français, comme des mots creux dans le meilleur des cas, des preuves de cynisme dans le pire des cas.

Nous sommes donc dans cette entre-deux, cette position inconfortable d’attentes très fortes vis-à-vis du pouvoir et de doutes ou de déception permanente. Nous supportons de moins en moins l’écart entre le temps des promesses électorales et le temps du gouvernement.

Faut-il y voir une forme d'immaturité politique des Français dans une situation ou il apparaît peu probable que des mesures techniques puissent inverser la crise politique que connaît le pays depuis l'éruption de la crise des Gilets Jaunes ? 

Les Français ne sont pas immatures, loin de là. La crise des Gilets jaunes a montré, si l’on met de côté les violences données et reçues de toute part, un fort potentiel de mobilisation et de protestation politique, de prise de conscience politique. Les Français montrent d’ailleurs, en exprimant leur fort doute sur le fait que les mesures annoncées vont véritablement régler les problèmes, une vraie capacité de distanciation politique. Tout le monde a bien compris que cette crise a parlé de problèmes lourds, de longue durée, dont les solutions ne peuvent venir que d’une progressive transformation et réforme du pays. Mais il n’y a pas de consensus sur ce que veut dire « réformer » ou « transformer » le pays. L’un des mérites de la crise que nous venons de traverser est d’avoir clairement mis ces questions sur la table. Derrière les mesures annoncées ce soir ce seront bien des choix politiques plus que techniques qui seront faits. Les réactions ne manqueront pas, dès ce soir, vous le verrez…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
06.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 25/04/2019 - 22:53
"suspendus"
il y a erreur : ce sont les journalistes et le microcosme qui sont suspendus à cette prestation; pas d'attente particulière
par le reste de la population. l'état du pays s'améliorera quand la natalité augmentera, que le commerce extérieur redeviendra positif,et que la dette sera sous contrôle ce qui n'est guère le cas.
zelectron
- 25/04/2019 - 20:27
Vous allez voir ce que vous allez voir !
La continuité dans le changement ce n'est pas la même chose que le changement dans la continuité et vice-versa

et tout à l'avenant . . . fatiguant !
Anouman
- 25/04/2019 - 19:12
Suspendus?
Là j'ai quelques doutes. Au mieux ils sont inquiets des nouvelles conneries qu'il pourra sortir (à part les idolâtres) ou curieux de savoir s'ils profiteront de nouvelles mesures clientélistes.

Pour le reste ils savent qu'ils ne peuvent guère s'opposer à sa politique sauf en le dégageant à la prochaine élection présidentielle, ce qui est peut-être un rêve enfantin.