En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

05.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 11 heures 11 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 15 heures 3 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 16 heures 9 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 17 heures 19 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 18 heures 10 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 20 heures 19 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 21 heures 38 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 22 heures 6 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 14 heures 43 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 15 heures 36 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 16 heures 37 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 17 heures 47 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 21 heures 18 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 21 heures 55 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 22 heures 32 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Conférence de presse d’Emmanuel Macron

Schizophrénie made in France : tous suspendus à la parole du Président mais en ne croyant plus à ses pouvoirs thaumaturgiques

Publié le 25 avril 2019
79% des Français pensent que le Grand débat ne résoudra pas la crise politique selon un sondage Elabe et seulement 26% des Français interrogés par Yougov pensent que les propositions issues de ce dernier modifieront la trajectoire du gouvernement.
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
79% des Français pensent que le Grand débat ne résoudra pas la crise politique selon un sondage Elabe et seulement 26% des Français interrogés par Yougov pensent que les propositions issues de ce dernier modifieront la trajectoire du gouvernement.

Atlantico :  Le 3 avril dernier l'Institut Elabe publiait un sondage qui révélait que 79% des Français estiment que le grand débat ne résoudra pas la crise politique que traverse le pays, tandis que Yougov montrait que seuls 26% des Français pensent que les propositions du grand débat infléchiront la politique du gouvernement, signes que les Français ne semblent "plus y croire". Pourtant, les Français ont largement apprécié la dimension verticale "jupitérienne" assumée par Emmanuel Macron depuis le début de son quinquennat. Comment expliquer ce paradoxe de Français qui semblent attendre beaucoup du rendez vous fixé avec Emmanuel Macron, dans une logique d'acceptation d'une dimension "thaumaturgique" du pouvoir, tout en constatant leur absence d'attentes concernant le résultat ? 

Bruno Cautrès :  

Si les Français sont attachés au rôle et à la fonction présidentielle, il ne faut pas en déduire qu’ils sont demandeurs d’un pouvoir vertical au mauvais sens du terme, c’est-à-dire d’un pouvoir qui prend des décisions ne faisant pas l’objet d’une adhésion et ne cherchant pas à construire les choses avec les Français. La fonction présidentielle n’est plus tout à fait celle incarnée par le fondateur de la Vème République ou par les Présidents qui ont occupé cette fonction jusqu’à Jacques Chirac. Une rupture s’est opérée à un moment donné : le quinquennat, l’élection de Nicolas Sarkozy, mais aussi l’empilement des crises et des urgences sociales et économiques.

Les Français ont progressivement vue que le monarque n’était peut-être pas nu mais qu’il avait perdu de son pouvoir « thaumaturgique » : il continue de vouloir soigner en posant surs mains sur les problèmes mais ça ne marche plus comme avant. Le doute et le scepticisme se sont installés sur l’efficacité mais aussi sur la sincérité de la parole politique : les promesses et les mots qui les accompagnent (le « changement », la « rupture », la « révolution » ou tous les mots qui évoquent le « plus rien de ne sera comme avant ») sonnent, pour les Français, comme des mots creux dans le meilleur des cas, des preuves de cynisme dans le pire des cas.

Nous sommes donc dans cette entre-deux, cette position inconfortable d’attentes très fortes vis-à-vis du pouvoir et de doutes ou de déception permanente. Nous supportons de moins en moins l’écart entre le temps des promesses électorales et le temps du gouvernement.

Faut-il y voir une forme d'immaturité politique des Français dans une situation ou il apparaît peu probable que des mesures techniques puissent inverser la crise politique que connaît le pays depuis l'éruption de la crise des Gilets Jaunes ? 

Les Français ne sont pas immatures, loin de là. La crise des Gilets jaunes a montré, si l’on met de côté les violences données et reçues de toute part, un fort potentiel de mobilisation et de protestation politique, de prise de conscience politique. Les Français montrent d’ailleurs, en exprimant leur fort doute sur le fait que les mesures annoncées vont véritablement régler les problèmes, une vraie capacité de distanciation politique. Tout le monde a bien compris que cette crise a parlé de problèmes lourds, de longue durée, dont les solutions ne peuvent venir que d’une progressive transformation et réforme du pays. Mais il n’y a pas de consensus sur ce que veut dire « réformer » ou « transformer » le pays. L’un des mérites de la crise que nous venons de traverser est d’avoir clairement mis ces questions sur la table. Derrière les mesures annoncées ce soir ce seront bien des choix politiques plus que techniques qui seront faits. Les réactions ne manqueront pas, dès ce soir, vous le verrez…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

05.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 08/08/2019 - 14:25
La masturbation va bon train, même qu'il arrive
à siffler 3 fois & toujours le même refrain.
Pourquoi s'acharner sur un être insignifiant, cuit, même recuit cuit cuit, qu'ils disent en psalmodiant inlassablement? :)::)
OLYTTEUS
- 25/04/2019 - 22:53
"suspendus"
il y a erreur : ce sont les journalistes et le microcosme qui sont suspendus à cette prestation; pas d'attente particulière
par le reste de la population. l'état du pays s'améliorera quand la natalité augmentera, que le commerce extérieur redeviendra positif,et que la dette sera sous contrôle ce qui n'est guère le cas.
zelectron
- 25/04/2019 - 20:27
Vous allez voir ce que vous allez voir !
La continuité dans le changement ce n'est pas la même chose que le changement dans la continuité et vice-versa

et tout à l'avenant . . . fatiguant !