En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

05.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 8 heures 12 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 8 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 11 heures 23 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 18 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 9 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 8 heures 34 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 11 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 9 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 10 heures
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Atlantico Business

En se vendant à Moody’s, Nicole Notat impose au capitalisme financier international la prise en compte des facteurs sociaux et environnementaux. Quelle revanche !

Publié le 20 avril 2019
La prise de contrôle de l’agence Vigeo par l’américain Moody’s a fait dire à certains que Nicole Notat, l’ancienne patronne de la CFDT, avait fini par vendre son âme au diable. Et si c’était seulement l’inverse?
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La prise de contrôle de l’agence Vigeo par l’américain Moody’s a fait dire à certains que Nicole Notat, l’ancienne patronne de la CFDT, avait fini par vendre son âme au diable. Et si c’était seulement l’inverse?

Le rapprochement entre le champion du monde de la notation financière et l’agence créée et animée par Nicole Notat, Vigeo Eiris, est un évènement très important dans le monde des affaires et plus particulièrement sur la planète du capitalisme financier. Certains vont se plaindre que Nicole Notat, ancienne dirigeante de la CFDT et militante de la prise en compte dans l’entreprise des facteurs sociaux, environnementaux et des qualités de la transparence, à finalement cédé aux sirènes de l’argent en se vendant à des Américains dont elle a si souvent critiqué, les méthodes et la violence.

En réalité, ce rapprochement traduit peut être un mouvement inverse. La majorité des experts qui observent à la loupe ce rapprochement ont bien compris que Moody’s, champion du monde de la notation financière, utilisée avec gourmandise par les spéculateurs et les fonds d’investissement, allait se renforcer dans l‘ESG, c’est à dire dans la notation non financière, qui mesure la spécificité des performances sociales, des précautionsenvironnementales et la connaissance de l’éthique et des valeurs de la gouvernance.

C’est un territoire où Moody’s était absent. C’est un territoire où la demande potentielle est considérable parce que les actionnaires, qu’ils soient dans les fonds d’investissement ou pas, ont besoin de savoir ce que font les entreprises dans lesquelles ils investissent. Que l’entreprise crache des dividendes, c’est une chose importante que Moody’s sait mesurer et apprécier, mais les financiers veulent savoir aussi ce qu’il en est dans l’entreprise des conditions de travail, des salaires. Les financiers veulent connaitre l’empreinte Carbone et ce que l’entreprise prépare pour la réduire. Les financiers veulent connaître les détails de la gouvernance.

Ce territoire-là est encore terriblement en friche dans la majorité des entreprises du monde et ce territoire est celui que Nicole Notat a défriché depuis plus de 10 ans. Cette pionnière avait créé l’agence Vigeo Eiris, qui a donné aux entreprises l‘habitude d’accepter un audit social et environnemental.  Cette agence, dont Nicole Notat a cédé la majorité, restera filiale de Moody’s investor Services.

« Cette acquisition résulte de la prise en considération de l'importance croissante des critères ESG pour les émetteurs, investisseurs, contreparties et autres acteurs face à des marchés financiers, et autres parties prenantes, qui aspirent à des standards précis et objectifs pour décrypter et évaluer ces facteurs», indique Moody's dans un communiqué de presse.

De son côté, Nicole Notat a précisé, que son agence était jusqu'alors contrôlée au niveau du capitalà plus de 90% de gestionnaires d'actifs et de fonds de pensions. Le solde étant détenu par des organisations syndicales, des ONG et des entreprises.

Cette agence est devenue incontournable pour beaucoup d’investisseurs et notamment ceux qui travaillent sur l'économie verte.

En clair, Vigeo Eirisproduit  des attestations dans le cadre d'émissions d'obligations vertes. Lorsqu'une entreprise ou une entité publique (collectivité, agence supranationale, etc.) émet une obligation verte sur les marchés financiers, celle-ci est vivement incitée à faire appel à des avis d'experts extérieurs produits par des agences spécialisées comme Vigeo Eiris ou son concurrent allemand OEM Research pour certifier ses engagements en matière de transition énergétique.

Nicole Notat précise « Vigeo Eiris conserve son nom et son siège social en France, assure la continuité de ses services et maintient son autonomie quant à son approche analytique ». Nicole Notat reste la présidente et se félicite évidemment que « cette acquisition réaffirme l'importance des évaluations ESG pour les acteurs de marché. Nous nous réjouissons de cette collaboration avec Moody's qui va permettre à nos clients d'accéder, à travers nos évaluations, analyses et données, à une offre très exhaustive sur les risques liés au développement durable ».

Dans la réalité, c’est la méthode de travail mise au point par Nicole Notat. Les notations de Vigeo Eiris se fondent sur six domaines d'évaluation : l'environnement, les droits humains, les ressources humaines, l'engagement sociétal, le comportement sur les marchés et la gouvernance d'entreprise.

C’est cette expertise qui lui avait valu de faire avec Jean-Dominique Sénard, l’actuel président de Renault, une analyse approfondie sur « le sens de l’entreprise ». Une analyse et des consultations qui ont provoqué un grand débat avec à la clef, des préconisations du gouvernement et un changement de définition quant à la définition juridique de l’entreprise.

L’entreprise ne sert pas seulement à satisfaire les actionnaires qui recherchent une optimisation financière, mais doit aussi rendre des comptes à ses clients, à ses salariés et même à son environnement.

En fait, on s’aperçoit aujourd’hui que c’est cette quête de sens, cette culture et ces process de notation que Moody’s a achetés pour les appliquer à ses clients. Des clients qui relèvent du grand capitalisme financier international.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

03.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

04.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

05.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 20/04/2019 - 11:14
Une excellente nouvelle, le Libéralisme est Social & il y a des
preuves car une économie qui fait plus de pauvres (comme au Venezuela) & bien n'est pas Libérale car ces idéologues pensent que le Social doit commander à l'économie & bien évidemment le résultat est un déséquilibre qui ne fait qu'appauvrir. Le Libéralisme marche sur 2 jambes qui doivent s'équilibrer pour avancer pour le sens commun.