En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 17 min 33 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 49 min 57 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 3 heures 26 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 4 heures 14 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 5 heures 46 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 7 heures 6 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 33 min 56 sec
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 1 heure 26 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 3 heures 44 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 4 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 6 heures 50 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 7 heures 4 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 7 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Civilisations

Nos monuments sont-ils les plus durables de l’histoire de l’humanité ?

Publié le 19 avril 2019
La catastrophe de l'incendie de Notre-Dame de Paris a dévoilé la fragilité de notre patrimoine historique mais également sa capacité de résister au temps.
Philippe Fabry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Fabry est historien et tient le blog Historionomie, principalement dédié à l'étude des schémas historiques et leur emploi à des fins d'analyse géopolitique et de prospective. Il a publié Rome du libéralisme au socialisme, Leçon antique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La catastrophe de l'incendie de Notre-Dame de Paris a dévoilé la fragilité de notre patrimoine historique mais également sa capacité de résister au temps.

Atlantico : L'incendie dramatique de Notre-Dame de Paris a montré la grande fragilité de notre patrimoine historique mais aussi sa très grande capacité de résistance au temps. Si on devait comparer la capacité de résistance de nos monuments occidentaux, que devrait-on en conclure si on les compare à ceux des autres civilisations - aztèques, chinois, égyptiens, romains... - ? Quels sont les monuments les plus solides à l'épreuve du temps ? 

Philippe Fabry : Il est difficile de répondre précisément à cette question, dans la mesure où toutes les civilisations n'ont pas à construire des monuments dans les mêmes conditions environnementales, et que ces monuments n'ont pas à affronter ensuite les mêmes contraintes. En Chine et au Japon, par exemple, le bois a historiquement une importance très supérieure à la pierre dans la construction monumentale, pour des raisons pratiques. Les pyramides égyptiennes ont été construites juste à côté des carrières ayant fourni l'essentiel de leur matériau. D'emblée, on devine que la différence de tenue au temps des deux matériaux n'est pas la même, de même d'ailleurs que les épreuves climatiques que ces matériaux ont eu à endurer par la suite. Les constructions en pierre, au-delà de la durabilité supérieure du matériau lui-même, qui ne craint pas le pourrissement ou l'incendie, ajoutent à cela l'illusion d'une durabilité encore plus grande par le fait que les ruines d'un bâtiment en pierre prolongent son aspect général, et donc son existence, bien au-delà du moment où il est trop dégradé pour son usage, alors qu'un bâtiment en bois ne laisse pas de ruines une fois un certain état de dégradation atteint.

Il faut ensuite savoir de quelles constructions on parle : les monuments durables sont ceux à la construction desquels a été portée une attention très particulière et pour lesquels la pérennité était d'une importance cruciale. Lorsque l'on parle de l'Egypte, par exemple, il faut se souvenir que si l'on peut visiter de somptueuses ruines de temples, comme à Karnak, il ne reste rien des palais des pharaons, qui étaient en matériaux périssables : des briques de terre crue, du bois. De fait, ce sont généralement les bâtiments de signification religieuse, lieux de culte ou mausolées, qui sont construits pour être le plus résistants au passage du temps. Un autre élément de leur résistance est leur gigantisme : plus un bâtiment est gros, plus il en reste quelque chose malgré son effondrement partiel. Un des meilleurs exemples de ce critère de dimension est le Colisée, toujours debout après avoir servi de carrière au Moyen Age.

C'est d'ailleurs intéressant parce que le Colisée, n'était nullement un monument religieux mais un monument politique, populiste.

Les Romains ont également laissé quantité d'ouvrages d'art, spécifiquement les aqueducs, plus durables que nombre de monuments d'autres civilisations - certains sont encore en service, comme celui de Mons à Fréjus, dans le Var. Ce qui nous rappelle que le critère probablement le plus important de durabilité, c'est l'usage : les temples finissent par s'effondrer quand une religion est abandonnée, mais on a toujours besoin d'acheminer de l'eau.

Le cas des pyramides est intéressant, en ce que ces dernières constituent le seul vestige visible des fameuses sept merveilles des temps anciens - les autres sont détruites. Faut-il considérer que certaines époques plus anciennes savaient construire des bâtiments plus durables que ceux que nous concevons aujourd'hui ? Si oui, comment l'expliquer ?

C'est effectivement le réflexe que l'on a souvent, en se demandant si les gratte-ciels que nous construisons aujourd'hui dureront aussi longtemps que les constructions des Anciens. La réflexion n'est pas nécessairement pertinente : il ne faut pas généraliser abusivement la solidité des constructions du passé, et se souvenir que ce qui en subsiste aujourd'hui n'est qu'une petite fraction. Il est tout à fait possible que dans cinq cent ou mille ans il reste de ce que nous construisons aujourd'hui la même proportion. Ce qui demeurera alors, comme pour l'Egypte ou les Romains, seront les bâtiments qui étaient vraisemblablement les plus proches de l'âme de la civilisation qui les a bâtis : les temples pour les uns, le génie civil et l'exaltation populaire pour les autres. Pour l'occident médiéval, naturellement, les cathédrales. Savoir ce qui restera dans mille ans des réalisations architecturales de l'Occident moderne constituerait sans doute un bel exercice d'introspection civilisationnelle.

Les monuments sont les marqueurs visibles de l'existence historique des civilisations. Certains monuments survivent à leurs civilisations - aztèques, égyptiennes - et d'autres continuent à exister, comme la civilisation judéo-chrétienne, malgré de véritables mutations. Sommes-nous la civilisation la plus ancienne ? Quel lien peut-on faire entre architecture et durabilité d'une civilisation ? Existe-t-il un effet Babel ?

Sommes nous la civilisation la plus ancienne ? Là aussi, question de point de vue. Verra-t-on l'Occident, depuis Homère, comme une civilisation ? Ou doit-on parler de civilisation grecque, romaine, puis européenne ? Voire d’Occident médiéval, puis d’Occident moderne ? La même question se pose pour l’Egypte, l’Iran ou encore la Chine, des Etats très anciens, plus qu’aucun Etat d’Occident, qui se sont plusieurs fois effondrés avant de renaître.

Nous conservons les cathédrales, comme Notre-Dame de Paris, à la fois en tant qu’objets religieux mais aussi en tant qu’objets de patrimoine ; au fil du temps, la deuxième approche prend de plus en plus d’importance à mesure que la première, avec la déchristianisation, s’étiole. Il est probable que nous veillerons toujours sur nos cathédrales, ne serait-ce que par cet attachement historique qu’est l’approche patrimoniale, tant que durera notre civilisation actuelle. Mais après ? Un changement profond de mentalité et de culture peuvent provoquer un abandon pur et simple : les temples grecs et romains sont tombés en décrépitude dès lors que non seulement on ne croyait plus aux divinités en l’honneur desquelles ils avaient été bâtis, mais les populations locales ne se sentaient plus héritières de ceux qui les avaient bâtis. C’est peut-être là qu’est la vraie limite entre deux civilisations, sur un même territoire : quand les bâtiments anciens sont perçus comme ceux issus d’une culture étrangère.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
caustik317
- 19/04/2019 - 15:43
En vue du prochain incendie,
.. , les pompiers pourraient peut-être s'équiper sérieusement !