En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Tolga AKMEN / AFP
Cela va chauffer
Dérèglement climatique : pourquoi les militants pour l’environnement risquent de plus en plus d’employer des actions illégales
Publié le 18 avril 2019
Si elle n'est pas nouvelle, la radicalisation des mouvements écologistes s'amplifie et s'organise.
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si elle n'est pas nouvelle, la radicalisation des mouvements écologistes s'amplifie et s'organise.

Atlantico : Depuis quelques années, les manifestations en lien avec le climat, dont la plupart sont pacifique, ont connu de plus en plus d’épisodes de violence. Faut-il s’attendre à ce que l’action même des militants écologistes se tourne de plus en plus vers des actions violentes ?

Eddy Fougier : Depuis octobre-novembre dernier, un mouvement, Extinction Rebellion, a décidé de mettre en place des actions de désobéissance civile au nom de la lutte contre le réchauffement climatique. Des ouvrages revendiquent directement des actions concrètes, jugées non violentes du point de vue des activistes, au nom de la même cause. Cela n’est donc pas surprenant qu’une escalade soit à envisager fortement. 

La thématique du changement climatique est un sujet désormais très sensible notamment chez les jeunes qui peuvent devenir de potentiels activistes, qui prennent à bras le corps ce combat avec d’autres, notamment la cause animaliste ou anti-nucléaire. 

Quelles sont les raisons de cette radicalisation de certains mouvements écologistes ?

Il y a toujours eu des ailes radicales dans les mouvements anti-système, notamment anti-capitalistes. Ils veulent le renverser ou le mettre en cause. Il y aura toujours des jeunes rebelles qui veulent sortir du système dominant. 

Ensuite, il faut voir que nombre de militants désespèrent de voir les choses bouger. Du côté des militants écologistes, des concepts de catastrophisme éclairé sont souvent mis en avant, pen espérant que le fait que le chiffon rouge de la catastrophe soit agité amène les citoyens et les gouvernements à bouger. Cependant, certains trouvent que cela ne bouge pas assez. Deux options s’offrent à eux : celle des collapsologues qui considèrent que c’est déjà fichu et que l’effondrement est inévitable. Dans ce cas, il faut juste sauver ce qui peut l’être. Cette posture est défaitiste et apolitique car elle ne croit plus qu’on soit capable de mener un changement. L’autre attitude consiste à vouloir faire bouger les choses sans attendre que les politiques, Nicolas Hulot par exemple, fasse avancer la cause. D’où cette volonté de recourir à ce que les activistes appellent des actions directes. 

La pression climatique leur ferait considérer qu’il faut utiliser la violence pour faire bouger les choses. Un parcours en la matière est assez éclairant : un militant d’extrême-gauche, adepte de la cause écologiste radicale, Ravachol, est parti il y a quelques années combattre au Kurdistan au côté des YPG contre le régime syrien notamment. Il est aujourd’hui revenu en France avec une réelle expérience du terrain. Ce genre de passerelles entre des causes différentes peuvent-elles accréditer l’idée d’une forme de schéma de radicalisation écologiste ? 

Cela dépend de ce qu’on appelle l’action violente. L’action violente au sens terroriste du terme vise expressément à tuer ou blesser des individus. On n’est pas dans ce cas de figure, et il n’est pas évident qu’on aboutisse à ce genre de dérives. Cela sera isolé si c’est le cas. En revanche, des violences plus stratégiques - sabotage, blocage etc - sont déjà fortement utilisées. Ce genre d’actions aboutissent à des violences physiques, mais généralement par accident. On le voit par exemple dans la dégradation de pylônes Enedys à propos du compteur Lynkis, des incendies de lieux scientifiques symboliques comme à Grenoble, des actions contre les postes de police, ou des médias visés… Tout cela se développe. Mais ce n’est pas du terrorisme !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
07.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 18/04/2019 - 14:42
Nouvelle définition du terrorisme :):) Ce qui est du terrorisme
dans l'encyclopédie n'est pas du terrorisme suivant notre éminent Politologue Fougier qui dit:
"On le voit par exemple dans la dégradation de pylônes Enedys à propos du compteur Lynkis, des incendies de lieux scientifiques symboliques comme à Grenoble, des actions contre les postes de police, ou des médias visés… Tout cela se développe. Mais ce n’est pas du terrorisme !
C'est clair qu'il a sérieusement éteint la Lumière de nos Encyclopédistes des Lumières.
Benvoyons
- 18/04/2019 - 13:05
Hier soir chez Moix il y avait une illuminée de sa connerie
qui parlait d'écologie. Une Anar dont la bave dictatoriale suintait à la bouche car cela existe l'Anarchie dictatoriale .