En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Fouad Maghrane / AFP
Structure préservée
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
Publié le 16 avril 2019
Hier, un incendie s'est déclaré dans les combles de Notre-Dame de Paris vers 18 h 50. Il mobilisera des centaines de pompiers et occasionnera des dégâts colossaux.
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hier, un incendie s'est déclaré dans les combles de Notre-Dame de Paris vers 18 h 50. Il mobilisera des centaines de pompiers et occasionnera des dégâts colossaux.

Il y a bien des choses à dire au sujet de l’incendie dramatique qui frappe  Notre Dame en ce Lundi qui sera désormais un Lundi noir, un black Monday,  et l’on dira bien des choses quand on saura les causes de cet incendie. Mais, d’ores et déjà, un certain nombre d’éléments montrent que rien ne sera plus tout à fait comme avant.

D’abord, la sidération. L’énormité du panache de fumée s’échappant de ce lieu tout aussi énorme visité chaque année par une énorme foule. Le cœur de Paris saigne et c’est quelque part l’un des cœurs du monde qui saigne.

Ensuite, une angoisse sourde plongeant ses racines dans quelque chose de l’ordre de la mémoire archaïque. C’est au moyen-âge que les villes et les cathédrales brûlaient. On pensait que la postmodernité était à l’abri de ces drames. Force est de constater que non. D’où l’impression de vivre quelque chose d’ancestral, venu du fond de la mémoire et des âges. La foule sur les quais autour de Notre-Dame pour assister à la catastrophe n’a pas été  une foule post-moderne. Elle a été une foule ancestrale.

De ce fait, un sentiment de fragilité. Notre-Dame qui a traversé les siècles semblait invulnérable. Soudain, cet incendie  rappelle que les choses les plus précieuses que  l’on croyait inattaquables peuvent disparaître en une heure de temps. Et rappelant que tout est fragile, cet incendie interpelle chacun. Savons nous assez protéger les belles choses de ce monde, les belles choses de la vie, les belles choses de l’humanité ? Sommes nous assez responsables ?

Un sentiment de fragilité, mais aussi un sentiment d’unité. Sur les quais de Paris, autour de Notre-Dame qui brûle, le sentiment fort que la foule qui est là est unie. Elle sait que l’heure est grave. Il faut garder l’unité. Surtout ne pas se désunir. Comme après les attentats en 2015.  Finies les divisions. Finies les discordes. La foule qui est là n’est plus une foule mais le peuple de Paris, le peuple universel de Paris. Le monde entier d’ailleurs se sent parisien. Les messages qui affluent de toute part le disent. « Je suis un berlinois », a dit Kennedy en 1963. Nous sommes tous newyorkais, a-t-on entendu après les attentats du 11 Septembre 2001 à New York. Nous avons tous été parisiens après les attentats de 2015. Avec l’incendie de 2019, nous sommes tous parisiens. À nouveau.  Avec l’impression palpable que ce ne sont pas simplement les parisiens qui tiennent à Paris. Le monde entier tient à Paris. Trump disant son effroi. Pur un instant on ne lui en veut plus d’être Trump. Angela Merkel disant le sien. On n’en veut plus à l’Europe d’être l’Europe.

Unité donc, mais aussi profondeur. Celle de la compassion. Depuis quelques temps déjà, l’Église catholique fait l’objet de dures attaques   à propos des mœurs de certains de ses prêtres.  Avec l’incendie de Notre-Dame, soudain, finie l’envie de l’attaquer, de l’humilier.   Une réaction de dignité et de loyauté. On ne frappe pas un ennemi à terre. On peut ne pas être d’accord avec le christianisme et le catholicisme. Il y a toutefois des limites aux désaccords. Retournement des cœurs.  Les flammes qui s’élèvent dans Paris ne sont pas simplement des flammes de destruction. Elles ont quelque chose de purificateur à travers le feu purificateur de la compassion et de l’unité autour d’un drame qui touche tout le monde. Curieusement, étrangement, tout le monde se découvre quelque part chrétien en ayant sourdement conscience que le christianisme, quelque part, n’appartient pas qu’aux chrétiens. Quand cette tradition deux fois millénaire produit quelque chose d’aussi beau que Notre-Dame et que cette beauté est en plein cœur de Paris, cela ne concerne pas que les chrétiens. Cela concerne tout le monde. C’est face à la mort que les hommes font souvent le lien avec l’humanité comme avec la transcendance. C’est face à certains drames qu’ils font également ce lien. Dans les flammes de Notre-Dame, quelque chose d’un lien à l’essentiel allant plus loin que tout s’est soudain révélé donnant à cet événement une dimension fondamentale et pas simplement événementielle. 

Chaque semaine depuis des années, je reviens de la ville de province  où j’enseigne. Parfois,  il m’arrive  de prendre le taxi pour rentrer chez moi.  À chaque fois, le chevet de Notre-Dame me subjugue. Quelle merveille ! Quelle splendeur ! L’âme s’envole naturellement vers le ciel, quand elle contemple une telle beauté. Un soir, particulièrement ébloui par ce que je voyais et qui me ravissait une fois de plus, je ne pus m’empêcher de dire au chauffeur, un jeune beur fort sympathique : « Qu’est-ce que c’est beau ! ». « Oui, m’sieur. Vous avez raison. Les parisiens devraient péter de joie de voir ça. Ils ne se rendent pas compte ». Aujourd’hui, les parisiens sont pétés de chagrin et ils se rendent compte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
05.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 17/04/2019 - 15:54
Nos églises sont délaissées au profit des mosquées!
Hidalgo préfère donner nos sous aux musulmans ''étrangers'' plutôt qu'aux Français non-musulmans voir https://fr.news.yahoo.com/incendie-à-dame-paris-églises-112140862.html et voir https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2497811-20190416-incendie-dame-paris-eglises-paris-entretenues-effondrent-aussi-drame?xtor=RSS-176..et voir la vidéo de Odon Vallet(l'assureur des religions) https://www.dailymotion.com/video/x75xnj3 et voir https://actu.orange.fr/france/incendie-de-notre-dame-gardez-vos-sous-demande-odon-vallet-aux-collectivites-territoriales-magic-CNT000001f0Ip7.html..et pendant ce temps les mosquées se multiplient, en France, parce qu'on donne les sous des Français non-musulmans aux musulmans ''étrangers'',ceux-ci reçoivent,également,de l'argent des ''pays musulmans'' ainsi le Qatar a donné 40.000€ pour la mosquée de la gare,à Nîmes,il finance l'islam de France et d'Europe,il a un vaste réseau de financement de 140 mosquées en Europe dont 22 en France(voir le livre de Georges Malbrunot ''Qatar papers'')...
OLYTTEUS
- 16/04/2019 - 22:37
Notre Dame
Je fais des aller-retours Paris-province et du train à l'appartement,je passe en taxi et chaque fois, j'ai le plaisir de la voir à l'aller et au retour,en fait ,je la guette du taxi. Hier soir et ce matin, j'ai pleuré comme si Notre Dame était une personne, il est vrai qu'elle est dédiée à la Vierge Marie.
Fluctuat nec mergitur. Soyons digne de nos anciens du XII siècle qui ont travaillé pendant un siècle ( donc, beaucoup d'entre eux ne l'ont pas vue finie) à faire ce chef d'oeuvre, donnons pour sa restauration.

Forbane
- 16/04/2019 - 21:19
Apparemment,
La partie de la charpente autour de la flèche, sous l’échafaudage n'était pas en chêne mais en pin... Attendons le résultat de l’enquête.