En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 12 min 37 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 3 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 3 heures 33 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 4 heures 7 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 4 heures 48 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 6 heures 14 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 31 min 9 sec
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 1 heure 56 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 2 heures 33 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 3 heures 29 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 5 heures 29 sec
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 6 heures 11 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 19 heures 5 min
© JASPER JACOBS / BELGA / AFP
© JASPER JACOBS / BELGA / AFP
Ça sonne creux

Climat, vous avez dit climat ? Comme c’est climat !

Publié le 11 avril 2019
Climat mon amour, climat ma joie, climat mon avenir. Des mots pour ne rien dire.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Climat mon amour, climat ma joie, climat mon avenir. Des mots pour ne rien dire.

A une époque pas si lointaine – celle des marchés communs – de Gaulle se méfiait de ceux qui voulaient plus d’Europe et moins de nation. Il les assassina magistralement. « Ils sautent comme des cabris en répétant Europe, Europe ».

Les cabris sont de retour. Et ils sautent en répétant Climat, Climat. Le monde politique ébahi et attendri se prosterne devant eux, toutes tendances confondues. Défendre le climat et la planète ne fera pas perdre une seule voix et peut en rapporter quelques-unes.

De la France insoumise au Rassemblement national en passant par LREM, les Républicains et le PS, tous font leurs dévotions devant l’autel de cette nouvelle religion. C’est parfois monotone, très monotone.

Heureusement, lors d’une manifestation pour le climat, des jeunes filles ont innové. On a pu lire sur leurs tee-shirts : « Bouffe ma chatte, pas mon climat ; bouffe mon clitoris, pas mon climat ». Un réchauffement qui n’a rien de climatique… Des grincheux ont trouvé ça vulgaire et impudique. Honte à eux ! Ces jeunes filles font souffler un vent rafraîchissant sur la planète qui en a tant besoin.

L’adoration du climat a une seule vertu : elle permet de communier avec tous les êtres vivants de la planète. Le mot climat peut en effet se dire en allemand, en anglais, en espagnol, en italien ou en néerlandais. C’est pourquoi il est en passe de détrôner la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » trop étroitement franchouillarde.

Mais il ne se dit ni en oualof ni en bambara. C’est un luxe que des centaines de millions d’Africains pauvres ne peuvent s’offrir. Il est réservé aux nantis que nous sommes.

Autre avantage. Il permet de piétiner nos beaufs locaux qui utilisent le diesel pour leur voiture et le fioul pour leur chaudière. En plus, ces affreux fument des clopes dont les filtres ne sont même pas biodégradables.

Or la pollution due à nos pollueurs de souche tant méprisés est infinitésimale à l’échelle de la planète. Trois grands États abîment la terre bien plus que tous les autres pays réunis : la Chine, les États-Unis et la Russie. Plusieurs milliards d’individus qui n’ont rien à f… du climat. C’est contre eux que nos climato-bêlants devraient se dresser. Mais pour ça il faudrait qu’ils fassent preuve de qualités dont ils sont tout à fait dépourvus : la lucidité et l’honnêteté.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELIED
- 12/04/2019 - 11:23
Vous avez dit Climat?
Ces jeunes se font une journée de libre et se plaindront sans aucun doute qu'ils n'ont pas eu le temps de voir tout le programme! C'est ceux-là même à qui certains voudraient donner le droit de vote car "ils sont très lucides sur leur avenir"! Quand je pense qu'ils suivent aveuglement une petite norvégienne autiste complètement manoeuvrée par son clan vert, j'ai l'impression que tous cers jeunes vivent dans un autre monde et qu'ils vont tomber de haut quand il leur faudra affronter la vraie vie!
jurgio
- 11/04/2019 - 17:05
Le meilleur que pourraient faire pour la planète
ces jeunes écologies serait d'arrêter de respirer, ne rejetant plus de CO2 et de produits organiques nauséabonds. Plus d'air pour les autres, plus d'espaces libres... moins de postillons à fleur microbienne, moins de fumées de shit...
J'accuse
- 11/04/2019 - 15:47
Ces jeunes marionnettes qui ne voient pas les gros fils blancs
En 1968, les lycéens et les étudiants défilaient pour Mao et le Che, et contre les États-Unis. Ils ont trouvé un autre dieu, le climat, et un autre diable, le CO2.
Cela dit, la dénonciation des États-Unis pour la guerre au Vietnam en 68, et la pollution aujourd'hui, c'est bien vu.
"On" a réussi à convaincre ces jeunes crédules, facilement manipulables, que leurs aînés abîmaient la planète, qu'ils voient comme un héritage dilapidé.
Dénonçons plutôt ce "on": les politiciens qui, après avoir encouragé le diesel avec des taxes sur l'essence, veulent maintenant faire le contraire avec ... des taxes sur le gasoil.
Ça les arrange bien que les jeunes défilent pour le climat, au lieu de défiler comme leurs parents contre les taxes. Et pourtant, c'est bien eux qui réduisent l'héritage des jeunes en appauvrissant les parents avec des taxes par-ci, des taxes par-là, des taxes partout.