En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 6 heures 15 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 8 heures 45 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 10 heures 37 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 11 heures 12 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 11 heures 58 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 13 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 15 heures 7 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 15 heures 42 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 6 heures 34 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 10 heures 9 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 10 heures 49 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 11 heures 41 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 12 heures 36 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 14 heures 31 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 15 heures 13 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 15 heures 55 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 16 heures 55 min
© Lazy Sam
© Lazy Sam
Qatar

Comment le Qatar est devenu le trésor de guerre de l’offensive turque pour s’imposer en nouvelle championne du monde musulman

Publié le 27 mars 2019
L'émirat finance les projets expansionnistes d'Erdogan, qui entend devenir le nouveau "calife".
Emmanuel Razavi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de Sciences politiques, Emmanuel Razavi est grand reporter. Spécialiste du golfe persique, il a notamment collaboré avec Planète, Arte, M6, France 24, Valeurs Actuelles, le Figaro Magazine, le Spectacle du Monde et Paris Match. Il est auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'émirat finance les projets expansionnistes d'Erdogan, qui entend devenir le nouveau "calife".

Atlantico : Le Qatar investit massivement en Turquie et la Turquie se positionne comme nouveau leader du monde musulman. Les déclarations d'Erdoghan au lendemain des attentats de Christchurch, appelant à une nouvelle guerre de religions, ne laissent place à aucune ambiguïté. Le Qatar devient-il le nouveau fer de lance financier d'un monde musulman incarné par la figure d'Erdogan et résolument anti-saoudien ? 

Emmanuel Razavi : Il faut d’abord noter que l’un des éléments notables qui unit le Qatar à La Turquie, et particulièrement les Al Thani au président turc Erdoghan, c’est l’organisation islamiste des frères musulmans, que les deux pays soutiennent. Il existe par ailleurs une guerre d’influence entre la Turquie de Erdoghan qui s’est fait le chantre de l’islam politique prôné par les Frères musulmans, et l’Arabie Saoudite wahhabite, ultra conservatrice, de bin Salmane, chacune oeuvrant pour prendre la main sur l’Islam dans le monde arabe.

C’est dans ce contexte que le Qatar, qui a été isolé géopolitiquement par l’Arabie saoudite depuis juin 2017, a trouvé en la Turquie un allié de circonstance. Il s’agit là d’une part d’une alliance militaire, puisque les Turcs sont présents militairement à Doha, mais aussi, d’autre part, d’une alliance économique puisque le Qatar a soutenu la Turquie et ses banques à coups de milliards de dollars, au moment de la chute de sa monnaie. En clair, le Qatar soutient aujourd’hui pleinement le positionnement d’Erdoghan, lequel se voit en nouveau calife de la communauté musulmane au Moyen-Orient. En contrepartie, la Turquie protège le petit émirat de ses ennemis.

De son côté, l'Arabie saoudite, qui a imposé un embargo au Qatar depuis 2017, pourrait, eu égard à sa communication, passer pour un pays délaissant peu à peu le wahhabisme au profit d'un nationalisme saoudien. Doit-on croire en cette nationalisation de la politique saoudienne et en l'abandon des volontés expansionnistes saoudiennes, y compris islamistes ? 

Je crois que la vision occidentale de l’Arabie saoudite est souvent faussée, car elle oppose systématiquement religion et nationalisme, alors que les bédouins du golfe Persique ne le voient pas ainsi. Je l’ai d’ailleurs expliqué dans mon livre « Qatar Vérités interdites » (éditions de l’Artilleur). Les bédouins du Golfe persique sont hyper religieux, du moins en apparence, et en même temps extrêmement nationalistes. Ils cultivent en fait le culte d’un état la plupart du temps incarné par un clan ou un chef au pouvoir, et d’une religion : l’islam. A l’inverse de la France, au Qatar comme en Arabie saoudite, ils ne dissocient pas l’un de l’autre. Dans les deux cas, ils sont islamo-nationalistes. Alors je pense que l’on n’est pas près de voir émerger une Arabie saoudite qui se priverait de sa stratégie d’influence politico religieuse dans la région, surtout face à l’Iran et à la Turquie qui la menacent. Ceux qui prétendent le contraire sont dans le déni le plus total, ou méconnaissent cette région dans laquelle il faut avoir vécu pour en comprendre réellement les codes.

Ces équilibres régionaux pourraient-ils conduire à un isolement de l'Arabie saoudite dans le monde musulman et à un renforcement turc ? Ce renforcement, qui a déjà lieu, est-il plus ou moins menaçant que ne l'a été celui de l'Arabie saoudite ? 

L’Arabie saoudite, après le meurtre de Khashoggi sur ordre du Prince héritier Mohamed Bin Salman, a été sévèrement mise à l’index par la communauté internationale, y compris par les Américains. Cependant, je ne la vois se trouver isolée. Au-delà des symboles, elle reste en fait un immense enjeu de business pour l’ensemble des démocraties occidentales qui lui vendent technologie, avions ou armements. Bien sûr, comme je l’ai dit, il y a aussi un enjeu de soft power entre elle et la Turquie, et l’affrontement politico-religieux est bien réel. Mais si l’on analyse la situation avec pragmatisme, la réalité est que cela contribue en quelques sortes à un certain l’équilibre géopolitique, même s’il est certes précaire. Après, une chose demeure certaine : la Turquie demeure une véritable puissance militaire et stratégique, qui s’appuie sur une culture très ancienne et une économie réelle. En dehors de l’Iran, La seule vraie puissance politique, économique, militaire et stratégique du Moyen-Orient se trouve à Ankara, et non à Ryad. Sans le pétrole et la protection des Américains, les Saoudiens ne sont rien. Les Turcs, eux, sont maîtres chez eux et sont puissants bien au-delà.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires