En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 5 heures 29 min
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 10 heures 37 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 11 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 17 heures 15 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 14 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 11 heures 14 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 11 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 14 heures 49 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 15 heures 47 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 17 heures 2 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 19 heures 12 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Football

Euro 2020 : les Bleus digèrent leur coupe du monde par une victoire probante en éliminatoires contre la Moldavie

Publié le 23 mars 2019
En s'imposant nettement en Moldavie, avec quatre buteurs différents, l'équipe de France a idéalement lancé sa campagne de qualification pour l'Euro 2020.
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En s'imposant nettement en Moldavie, avec quatre buteurs différents, l'équipe de France a idéalement lancé sa campagne de qualification pour l'Euro 2020.

Remettre le bleu de chauffe lorsque l'on est champions du monde, le Graal d'une vie pour tout joueur professionnel, n'est pas chose aisée. L'idée peut paraître paradoxale mais ce qui succède aux plus grandes victoires peut être plus piégeux que ce qui découle des pires défaites. Seule terreur d'un groupe largement à sa portée, l'équipe de France le sait bien, désormais, elle sera attendue partout. Devenue cible et point de mire, il lui sera demandé de gagner, bien sûr, mais aussi d'être à la hauteur de sa propre légende. La gloire est une chose, mais sa digestion en est une autre. Elle convoque des questions existentielles. Pour les joueurs: comment quitter l'exceptionnel pour retrouver le quelconque ? Pour Didier Deschamps: comment redonner faim à un groupe qui, s'il pourra difficilement faire aussi bien, ne pourra jamais faire mieux ? Au niveau du management, ce n'est pas plus simple. Dans ces circonstances, la tentation de l'immobilisme est grande mais, il y a peu, le mauvais exemple donné par nos voisins Allemands a prouvé que se reposer sur ses certitudes n'était pas la voie à suivre. Dernier élément de poids à prendre en considération, la gestion de la temporalité de la compétition. Si une phase finale de Coupe du monde s'étale sur un mois, les qualifications pour le prochain Euro courront jusqu'en novembre. Neuf mois c'est long, pour toute gestation...

Vendredi soir donc, le nouveau chapitre du roman de l'histoire s'écrivait en Moldavie. La remise en cause nécessaire du système et de tous ses acteurs passait par le désuet stade Zimbru. Une enceinte bien modeste (dix mille places) pour les nouveaux champions du monde. 170ème nation au classement mondial, pleine d'envie et de bonne volonté... la Moldavie a explosé. Pas rapidement, pas d'un coup, mais progressivement. A la façon dont on allume un pétard à mèche longue, la France a pris son temps. Griezmann (24ème minute), Varane (27ème), Giroud (35ème) ont dynamité des joueurs qui ont eu l'élégance de perdre avec un certain sérieux, comme s'ils avaient ça toute leur vie. Aussi, lorsque Mbappe (85ème) marqua le dernier but des bleus de la soirée, chacun avait compris que la foudre venait de tomber sur un tronc déjà calciné. La réduction du score par Ambros (89ème) relevant plus d'un relâchement général que d'une erreur individuelle, nous ne nous étendrons pas sur le sujet.

 Du côté des satisfactions, nous citerons Griezmann, Pogba et Giroud. Les deux premiers cités, au delà de la solidité de leur prestation, ont fait la démonstration, sur l'ouverture du score, que la véritable compréhension se passe de langage.

Olivier Giroud, lui, a passé une excellente soirée. Il a, hier soir, marqué son ... 34ème but en équipe de France. Une statistique incroyable. Ecrire ici que seuls Platini et Henry ont fait mieux que lui est certainement assez puisque cela en dit déjà beaucoup. La prestation de Kylian Mbappe constitue une des seules fausses notes de la soirée. Oh, pas tellement pour la qualité de son jeu mais plutôt pour celle de son comportement. Depuis quelques semaines, ce buteur névrotique semble ne pas accepter que ses coéquipiers ne soient pas exclusivement à son service. Et son langage corporel, comme ses mimiques, soulignent son exaspération systématique à chaque action avortée, à chaque passe manquée par ses partenaires. Il semble désormais vivre sa vie de joueur comme d'autres font du cinéma: s'il marque c'est un blockbuster, s'il ne marque pas, c'est un drame. Cette réduction du monde à lui-même montre malheureusement qu'il est bien un jeune homme de son temps. Pourvu que ça lui passe... Le destin contrarié de Coman (blessé compulsif) et l'inaptitude des remplaçants à se montrer à leur avantage compléteront le tableau restreint des déceptions. 

Faute d'une réelle opposition, les enseignements à tirer d'une telle rencontre sont limités. Ce matin, l'essentiel est là. Les trois points sont pris et la différence de buts est soignée. Face à l'équipe la plus faible de sa poule, en se rendant le match facile, l'équipe de France a fait plus que le nécessaire. Très souvent mise en difficultés par le passé face à des équipes jouant bas et regroupées, elle a, hier soir, su trouver des solutions et créer des espaces. Sur ce plan-là, on peut même dire qu'elle est en progrès. En se montrant patients et efficaces en première période, les bleus ont pu gérer tranquillement la seconde, en préservant leurs forces. Des forces dont ils auront besoin lundi prochain au Stade de France pour recevoir l'Islande, quart de finaliste surprise de l'Euro 2016... Face à un adversaire d'un autre niveau, il faudra confirmer. Mais quel système choisira Didier Deschamps ? Avec quels hommes pour l'animer ? Puisqu'il sait que toute habitude est une stagnation, parions qu'il régénérera son équipe par petites touches et qu'il cherchera à piquer l'orgueil des uns sans froisser la vanité des autres. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires